Partagez | 
 

 Gillean Farquharson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 268

MessageSujet: Gillean Farquharson   Mer 30 Juil - 11:14

Gillean FARQUHARSON

« Il faut savoir s’ennuyer un peu, sans quoi les choses perdent de leur goût. »


Genre :
Masculin.
Âge :
33 ans (né le 7 février 1910).
Métier :
Professeur d'alchimie.
Lieu de résidence :
Édimbourg.
Personnage ou auteur de l'avatar :
O.C. par David Kawena / John Brown, par Crispy-Gypsy (DeviantArt).

Familier :
Alkaest, un corbeau albinos au demeurant très affectueux.
Baguette :
Cèdre, ventricule de dragon, 33,02 cm, raisonnablement souple.
Patronus :
Goéland.
Epouvantard :
Un homme aux yeux bandés tenant un livre vierge ; symbole de l’ignorance absolue.
Amortentia :
L'odeur de l'or en fusion dans un alambic mélangée à celle d’un vieux parchemin.

Taille :
1,83m.
Corpulence :
Un peu grassouillet (plus qu'il ne le devrait, en tout cas), mais néanmoins large d'épaules. En somme, grand, gros et costaud !
Cheveux :
Bruns.
Yeux :
Bleu sombre.
Signes distinctifs :
Barbe fournie descendant jusqu'à la base du cou ; main gauche remplacée par une prothèse en bronze suite à un accident de laboratoire.
Style vestimentaire :
Sobre mais élégant ; s'habille à peu près comme un noble de la fin du XIXème siècle, mais avec des robes et des capes de sorcier en plus. Dans son laboratoire, Gillean porte un tablier en cuir de serpent de mer et des gants en peau de manticore pour se protéger des substances dangereuses. Comme couvre-chef, il utilise un Glengarry vert.

Qualités :
Patience, curiosité, fidélité, érudition, tolérance (sauf en ce qui concerne les Loups-Garous).
Défauts :
Prétention, froideur, fait preuve d'une certaine indifférence aux autres, tient plus que de raison à son petit confort, manque totalement d'ambition autre qu'intellectuelle.
Préférences :
La tranquillité,  la réflexion, le thé de cinq heures et la confiture d'orange.
Antipathies :
La foule, les m'as-tu-vu, la vulgarité, la violence, les Loups-Garous.

Que pensez-vous de la situation politique actuelle ?
Gillean ne se soucie guère de la situation qui règne en Grande-Bretagne. Bien que lui-même soit sang-pur, il ne se sent pas du tout concerné par les aspirations politiques de certains d’entre eux. De toute façon, pour Gillean, l’Angleterre n’est pas l’Ecosse, et, dans l’absolu, il préférerait qu’Edimbourg ait son propre ministère de la magie. Sur un plan plus pratique, il éprouve une certaine sympathie envers le ministre Lambertson : celui-ci préfère temporiser plutôt que de prendre parti pour l’un ou l’autre camp, et Gillean voit cela comme la politique la plus sage : il espère qu’ainsi, la crise se résoudra d’elle-même, les deux partis finissant par se lasser de ces vaines querelles. En revanche, s’il ne croit pas en la supériorité des Sang-Pur, Gillean apprécie les valeurs traditionnelles que ceux-ci représentent face à des Nés-Moldus incarnés par Rystud Murray qui croient que tout doit changer sous prétexte de modernisme.
Gillean est, par contre, beaucoup plus préoccupé par la situation internationale : sa révulsion naturelle envers la violence et le fait que les communications avec une bonne partie de l’Europe aient été coupées à cause la guerre des Sorciers, aussi bien que celle des Moldus, le forcent à considérer l’ascension de Grindelwald avec inquiétude. En effet, l’alchimie est une matière relativement peu pratiquée dans les îles Britanniques, et si un alchimiste Ecossais veut se tenir au courant des dernières avancées en la matière, il lui est nécessaire de se renseigner au sujet de ce qui se passe partout ailleurs. Or, de nombreux pays occupés par le mage noir ont mieux à faire que de se consacrer à la découverte de l’Alkaest et de la Pierre Philosophale. La recherche alchimique a donc grandement pâti de la guerre. En outre, de récents rapports indiquent qu’un incendie s’est déclaré au sein de la Bibliothèque Esotérique de Prague, l’un des plus vieux centres culturels de la magie Européenne, lors d’un combat entre loyalistes Tchèques et partisans de Grindelwald. La perte de tous ces vénérables parchemins a été vécue comme une tragédie par les érudits du Monde entier, dont Gillean.
Réputation :
Gillean jouit d’une solide réputation dans le petit monde des alchimistes britanniques. Le fait qu’il ait été le protégé de Cresus Goldworth jusqu’à la mort de celui-ci et qu’il l’ait aidé  à identifier deux nouvelles propriétés du mercure des philosophes, propriétés qui vinrent s’ajouter aux cinq déjà connues, suffit à ce qu’il entretienne un courrier abondant avec des alchimistes venus de toutes les îles britanniques.
Sur le plan personnel, Gillean est généralement assez apprécié de ceux qui ont été capables de passer outre son abord froid et distant, quoique poli. Les autres le voient comme un misanthrope prétentieux qui ferait bien de se décoincer un peu.
Projets :
Comme tout alchimiste, Gillean se consacre à la recherche de la Transmutation Véritable, quête avant tout spirituelle qui consiste à découvrir quelles sont l'origine et la finalité de la matière, et ainsi atteindre la perfection. Il s’est spécialisé dans l’étude de l’Alkaest, le dissolvant universel supposé révéler la matière de base de toute chose.
Famille  :
Le père de Gillean, Donan, est l’actuel patriarche de la famille Farquharson. Agé de près de soixante-dix ans, c’est un vieux sorcier têtu et bougon qui passe le plus clair de son temps à descendre des verres de whisky Pur-feu au Gentlewizard’s club d’Edimbourg, dont, par tradition, chaque élément masculin du clan Farquharson devient membre à partir du moment où il quitte Poudlard. Les Farquharson possédant de nombreux biens immobiliers à travers l’Ecosse, Donan n’a jamais éprouvé le besoin de pratiquer une activité professionnelle, et a préféré consacrer sa vie à sa famille, d’une part, à l’association pour le rétablissement du Creaothceann dans les Highlands, d’autre part.
Son épouse, Morwenna Farquharson, née le Nys, est une sorcière d’origine bretonne que Donan a rencontré dans les années 1900 lors d’un congrès de nostalgiques du Creaothceann qui avait lieu à Tréguier. Profondément amoureuse de celui qui allait rapidement devenir son mari, elle n’hésita pas un instant à le suivre en Ecosse. Le couple eut un premier enfant, Caevan, en 1907, suivi trois ans plus tard d’un second fils, Gillean, puis d’une fille, Aed, qui vit le jour en 1912. Morwenna est une sorcière calme et prévenante, quoiqu’assez froide au premier abord. Elle mourrait plutôt que de laisser un malheur arriver à ses enfants. De tous les Farquharson, c’est celle qui ressemble le plus à Gillean.
Caevan, le frère aîné de Gillean, est l’héritier de la plupart des biens de Donan (bien que celui-ci se soit assuré qu’à sa mort, son second fils et sa fille ne manquent de rien). A ce titre, tout comme son père, il n’a jamais travaillé de façon régulière, bien qu’il soit fréquemment amené à écrire des éditoriaux pour le journal indépendantiste « Wizards from Scotland », dont il assure en partie le financement. Il est marié à Prunella Macmillan, et le couple a deux enfants.
Aed, quant à elle, travaille comme traductrice anglais/français/breton/gaélique au Département de la Coopération Magique, et était ainsi souvent appelée à voyager sur le continent. Malheureusement, la récente situation internationale l’a contrainte à rester en Grande-Bretagne plus longtemps qu’elle ne le souhaiterait. Elle vit à Londres avec son petit ami.
Enfin, depuis février 1944, il a épousé la ravissante quoique redoutable Cynthia Zabini, une traqueuse de loups-garous issue d'une famille de la meilleure naissance, une union pour le moins inattendue (pour les deux parties) qui s'avère étonnamment fructueuse.
Histoire :
C'est en-dessous que ça se passe, m'sieurs-dames !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 268

MessageSujet: Re: Gillean Farquharson   Mer 30 Juil - 11:15

Et voici ma modeste biographie...

Le soir du 7 février 1910, au cottage de la famille Farquharson, situé à quelques kilomètres de Balmorall, dans l’Aberdeenshire, un heureux évènement se prépare : Mme Morwenna Farquharson est sur le point de donner naissance à son deuxième enfant. Quand la nouvelle lui est parvenu, Donan est rentré en catastrophe du Gentlewizard’s Club, allant même jusqu’à abandonner un verre de whisky encore à moitié plein sur la table, ce qui témoigne de l’importance de l’évènement. Hâte inutile, puisqu’il arrive juste à temps pour se faire mettre à la porte par la sage-femme : le bébé est sur le point de sortir. Pendant de longues minutes, Donan, tirant bouffée sur bouffée de sa pipe, patiente nerveusement dans le salon en compagnie de Caevan, son fils de trois ans. Puis résonne le cri tant attendu. Quelques instants plus tard, la sage-femme entre dans le salon, tenant dans ses bras un robuste nourrisson déjà silencieux.  Morwenna et Donan décident ensemble des prénoms du nouveau-né : ce sera Gillean Ewen Farquharson.

L’enfance de Gillean est heureuse et aisée : sa famille est riche, ses parents sont aimants et attentionnés (malgré une tendance un peu excessive de Donan à utiliser le sortilège de Colle-Doigts quand ses marmots font une bêtise), et il s’entend très bien avec son frère Caevan, bien que tous deux soient de caractère assez différent. En 1912, une petite sœur, Aed, viendra ajouter encore au bonheur familial. C’est Donan qui initiera son fils à l’Histoire de la magie, une matière qui le passionne lui-même, et qui lui donnera l’amour des vieilles choses et de la culture en général. En revanche, l’origine de la passion de Gillean pour l’alchimie est à chercher ailleurs. A l’âge de neuf ans, il se rend à Inverness avec son père, où réside un ami de ce dernier répondant au nom de Lucullus Hamilton-Smith. Lucullus exerce la profession d’apothicaire, mais il a un hobby bien particulier : il se pique de se livrer, chez lui, à des études alchimiques. S’il ne dispose pour ce faire que d’un petit laboratoire équipé du strict minimum, sa bibliothèque alchimique, en revanche, est solidement équipée et n’a pas à rougir devant celle d’un professionnel. Dès l’instant où il pose le pied dans le laboratoire de Lucullus, Gillean tombe amoureux de cet univers : l’odeur du métal en fusion, le bruit du mercure qui bout dans l’alambique, la lumière tamisée par les fumées multicolores, les ingrédients mystérieux alignés sur les étagères, la bibliothèque remplie de livres et de parchemins décrépis… L’ambiance semble faite pour lui et lui plaît tellement qu’il passera les trois mois suivants chez Lucullus, à s’initier, autant qu’il est possible pour un garçon de neuf ans, à l’alchimie et à l’aider dans ses préparations. Par la suite, jusqu’à la fin de ses études, Gillean fera de fréquents séjours chez son mentor pour approfondir ses connaissances alchimiques à mesure que se développent ses capacités intellectuelles.

En 1921, Gillean fait son entrée à Poudlard. Durant la cérémonie de répartition, il étudie avec intérêt les physionomies de chacun de ses futurs condisciples, bien décidé à n’en oublier aucun, afin de ne jamais être surpris par un élève qu’il ne connaîtrait pas. Il faut y voir l’un des premiers signes de sa nature prudente et prévoyante, et de sa capacité à analyser froidement toute situation : là où les autres élèves sont quasiment prêts à défaillir sous le coup de l’émotion, Gillean reste calme et préfère s’intéresser discrètement à ce qui se passe autour de lui. Quand vient son tour, le Choixpeau Magique ne tarde guère à l’envoyer à Serdaigle.

Sa première année se passe sans histoire particulière : Gillean est un élève sage et studieux, peu bavard et assez introverti. Ses résultats sont globalement bons, particulièrement en Métamorphose et en Potions. Malgré son caractère peu prolixe, il s’entend bien avec à peu près tous ses camarades de Serdaigle, qui le considèrent comme un garçon pas très drôle mais bien utile pour terminer les devoirs. A mesure que les années passent, Gillean en vient à se « décoincer » un peu, même s’il demeure d’un abord froid et réservé. Ses bons résultats dans la plupart des matières se confirment, et il ne tarde pas à devenir l’un des meilleurs étudiants en Potions et en Métamorphose de sa promotion ; ce n’est pas là un hasard : Gillean sait bien que ces deux matières sont celles qui lui seront les plus utiles s’il compte étudier l’alchimie. En 4ème année, il rejoint l’équipe de Quidditch de Serdaigle, où sa carrure et son poids font de lui un Batteur redoutable. Après Poudlard, Gillean n’aura plus l’occasion de jouer au Quidditch, ce qui explique en partie sa rapide prise de poids (ça et son amour excessif du haggis arrosé au whisky).

Après avoir obtenu neuf BUSE, dont trois optimaux, Gillean fait son entrée en sixième année. Un événement va s’y produire qui va changer sa vie : ce sera sa rencontre avec l’une des plus grandes figures de l’alchimie britannique : Cresus Goldworth, responsable des Etudes Alchimiques au ministère de la magie. C’est lors de la fête de Noël du Club de Slug, dont Gillean fait essentiellement partie en raison de la fortune de son père, que les deux vont se croiser, ceci à l'instigation d'Horace Slughorn, qui n'ignore pas l'intérêt de son élève pour l'alchimie. Cette rencontre se révélera capitale pour le jeune Farquharson, puisque ce sera Goldworth qui, ayant pris le jeune homme en affection, parrainera son entrée à l’Ecole d’Alchimie Supérieure de Bâle.

Arrivé à la fin de la 7ème année, Gillean décide de passer sept ASPIC : Sortilèges, Métamorphose, Potions, Herbologie, Etude des Runes et Histoire de la Magie. Le succès est au rendez-vous dans chaque matière et, fidèle à lui-même, il obtient des Optimaux en Métamorphose et Potions. Puis se pose la question de la carrière professionnelle à suivre. Pour Gillean, la voie est vite choisie : ce sera l’alchimie. Et pour parfaire ses connaissances en la matière, il part, sur recommandation de Cresus Goldworth, poursuivre ses études en Suisse, à l’Ecole d’Alchimie Supérieure de Bâle. Il y restera quatre ans, à parfaire ses connaissances alchimiques et à établir un réseau de contacts professionnels à travers toute l’Europe (l’Ecole attirant des étudiants de tous les pays). C’est également à Bâle qu’il rencontrera celle qui demeure pour l’instant le seul amour de sa vie : Leopoldin  Hoffer, une jeune sorcière Suisse de deux ans son aînée travaillant dans un magasin d’herboristerie voisin de l’école. Une idylle va naître entre les deux jeunes gens, idylle qui durera jusqu’au départ de Gillean pour l’Ecosse. Celui-ci propose à Leopoldin de l’y suivre, mais la famille de cette dernière s’y oppose, qui la voit mal se marier avec un « étranger », encore moins le suivre dans son pays de sauvages (le fait que Gillean se soit un jour pointé à un repas de famille en kilt n’a rien arrangé). De son côté, Gillean ne peut demeurer en Suisse, d’une part parce que les Highlands lui manquent, d’autre part parce que Cresus Goldworth lui a proposé de devenir son assistant au ministère, opportunité qu’aucun alchimiste censé ne refuserait de saisir. Les deux amants se séparent donc après de longues tergiversations, et Gillean retourne en Ecosse avec son diplôme d’alchimiste et bien des regrets.

Le travail auprès de Goldworth est un moyen pour Gillean d’oublier, au moins en partie, son chagrin : s'y consacrant tout entier, il arrive à mettre de côtés les souvenirs de sa bien-aimée. En quelques années, Goldworth et lui parviennent à progresser de façon considérable sur l’identification des propriétés et de la nature du mercure des philosophes, c’est-à-dire la matière commune de tous les métaux.  C’est ainsi que, alors que Gillean a 26 ans, Goldworth est en mesure de publier, dans le « Mensuel de la Métamorphose », un article qui suscitera bien réactions : il y révèle que, grâce à ses récentes découvertes, il lui est possible d’ajouter deux nouvelles propriétés au mercure philosophique, en plus des cinq déjà connues, qui avaient été établies par Theodorus Walewski et Orfano di Santis au XVIIIème siècle. L’article fait grand bruit dans les milieux alchimiques (seulement les milieux alchimiques ; ailleurs, tout le monde s’en fiche), et Goldworth prend grand soin d’y mentionner l’aide apportée par son jeune apprenti, asseyant ainsi la réputation de ce dernier pour les années à venir.
Cependant, alors que Goldworth est au sommet de sa gloire, un terrible accident se produit : suite à une mauvaise réaction avec un enchantement qu’il a lancé, un alambic rempli de plomb en fusion fait explosion. Les projections de métal brûlant tuent net le vénérable alchimiste, et le souffle de la déflagration emporte la main gauche de Gillean. Celui-ci, malgré la douleur, parvient à circonscrire l’incendie qui se déclare dans le laboratoire et à sauver des flammes le corps de son maître. Ce dernier était âgé de 67 ans.

Pour remplacer sa main disparue, Gillean se fait fabriquer, par un orfèvre gobelin, une prothèse en bronze, qu’il accole à son moignon par magie ; cette nouvelle « main » lui donne une grande force physique, car elle est aussi résistante que le métal, et lui permet de manier sans danger les produits dangereux qu’il est amené à utiliser.
Après l’enterrement de son mentor, Gillean, décidé à poursuivre ses travaux sans contraintes, démissionne du ministère et s’installe à Edimbourg, dans une maison cossue qui appartient à sa famille, derrière l'église des Greyfriars. Il y installe le laboratoire et la bibliothèque nécessaires à ses recherches, et s’attelle à une nouvelle tâche, une tâche qui, s’il la menait à bien, ferait honneur à son défunt maître : découvrir l’Alkaest, le dissolvant universel. Pour cela, il a accepté la chaire d'alchimie de Poudlard : il compte sur l'impressionnante bibliothèque de l'école pour le seconder dans ses études...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gillean Farquharson   Mer 30 Juil - 14:21

Bonjour Gillean et je te re-souhaite la bienvenue sur notre forum  panda 

Pour la présentation de la fiche, c'est parfait, y'a rien à dire, le codage est bien rempli^^ Cependant, pour son contenu, il y a plusieurs soucis. Avec Sally Chapman (merciiii maîtresse! *meurt*), on a lu ta fiche et il faudrait retirer, revoir, modifier certaines choses. Pour cela, je vais te les citer point par point pour que ce soit plus clair et pour ne rien oublier^^

Citation :
- Tout d'abord, comme tu le sais, il est obligatoire d'avoir un avatar pour être validé. Je te demanderais donc de le mettre dans ton profil.

- Autre petit point, le mot préciosité dans les défauts. Ce n'est pas vraiment un défaut, mais plutôt une manière d'être, donc il faudrait le retirer ou le remplacer par un autre adjectif si tu le souhaites^^

- Termes anglais: Dans ta fiche, tu utilises plusieurs termes anglais alors qu'ils existent en français. On est dans un forum francophone, donc il serait préférable d'utiliser les termes français. Donc pourrais-tu les remplacer s'il te plait? = Transfiguration c'est plutôt le terme Métamorphose qui est utilisé + Ravenclaw pour Serdaigle^^

- Ecole supérieur d'alchimie: Ce n'est pas possible, ça n'existe pas, puisqu'il qu'il n'y a pas vraiment de cursus universitaire. C'est plutôt de l'apprentissage.

-"La découverte de l’Alkaest et de la Pierre Philosophale." : Il faut savoir que l'Alkaest n'est pas vraiment une découverte, mais limite on peut laisser passer ça. Le truc c'est que dans HP, la pierre philosophale n'est "découverte" par le public qu'en 1991 (Le livre qui porte son nom, d'ailleurs), et certes, Nicholas Flamel l'avait découverte depuis TRÈS longtemps puisque c'est ce qui lui confère sa longévité, et s'il ne doit y avoir qu'une poignée de personne au courant que c'est belle et bien la pierre qu'il a créé, d'autres peuvent avoir le doute, mais du coup... La pierre n'est presque plus une découverte... Mais si ton but c'est d'essayer de la créer, il est fort probable que des autorités magiques se dresseraient devant toi parce qu'on ne va plus laisser n'importe qui créer le magnus opus ! Encore moins en temps de guerre...

-"Un incendie s’est déclaré au sein de la Bibliothèque Esotérique de Prague [...] lors d’un combat entre loyalistes Tchèques et partisans de Grindelwald": Ce point-là, est-ce que tu l'as inventé? Car nous historiquement et Harrypotterement, il semblerait que ce n'est pas arrivé (dans le cas contraire, on serait ravie que tu nous le prouves, car ça peut être intéressant!). Cependant, Pragues est la capitale de la "magie", c'est une ville très ésotérique, ce ne serait donc pas forcément un blasphème de s'imaginer qu'une important bibliothèque y ait pris feu lors d'un affrontement avec l'ennemi.
Donc, on aimerait savoir si c'est bien toi qui l'a inventé ou pas, car le soucis c'est que personne n'est au courant d'un tel événement et est-ce qu'une telle chose serait passé inaperçue?

-"Société Londonienne des Alchimistes": Ce point là est à retiré, car ça n'existe pas et on ne croit pas que les alchimistes soient vraiment pris très au sérieux par le monde des sorciers... Donc si tu veux vraiment quelqu'un qui s'occupe des alchimistes, on te conseil plutôt des responsables juridiques du ministère et pas un élément à part entière. (Et on concède difficilement la présidence d'une "société" à quelqu'un qui n'en était pas déjà membre.).

-"Cresus Goldworth": Il n'existe pas lui non plus n'est-ce pas? xD Tu peux le garder, ce n'est pas un soucis d'utiliser un pnj. Cependant, on retombe encore une fois sur le fait que tu as découvert de nouveaux éléments pour la pierre, et franchement ça pose soucis... Une pierre qui peu conférer la vie éternelle et des pouvoirs inimaginables ? En temps de guerre, ce n'est même pas concevable que chaque camp te laisse faire sans rien dire... Pour exemple: en 1991, Flamel "donne" sa pierre pour éviter qu'elle ne soit volée par Voldemort. Ce serait à peu près la même chose, on ne risquerait pas qu'elle tombe entre de mauvaises mains. Ou "dans le mauvais camp".

- Ton bar: Tu es propriétaire d'un bar c'est ça? Il faudra que tu nous dises si tu voudras qu'on te le créer en sous-partie sur le forum ou pas.

- Rétablir le Creaothceann : C'est l'avis et l'opinion de ton personnage, pas de soucis là dessus. Par contre, ce jeu a été interdit vers 1700 et tu dis que tes parents se sont rencontrés lors d'une convention de ce même jeu.. Ca peut être possible pour des gens qui essayent de le réhabiliter, mais on n'est pas sûre que les autorités apprécient et auraient laissé faire si tu vois ce qu'on veut dire.

- La personne qui présente Gillean: Tu expliques que c'est Albus Dumbledore qui te présente. C'est possible niveau année puisqu'il était professeur, cependant à cette époque pour Dumbledore ce n'est pas évident et puis c'est une personne assez antipathique tout de même et à part sa maison (gryffondor), y a pas grand chose qui l'intéresse.
On pense qu'il serait plus logique et probable que se soit Slughorn qui présente Gillean, puisqu'il est maître de maison depuis 1930 et est connu pour féliciter les élèves brillants.


Voilà! Je crois qu'on n'a oublié aucun point. Je suis consciente que ça fait beaucoup et j'en suis désolée, mais il est important d'en tenir compte pour pouvoir être validé^^ Préviens-nous à la suite lorsque les modifications seront faites  panda
Revenir en haut Aller en bas
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 268

MessageSujet: Re: Gillean Farquharson   Mer 30 Juil - 15:02

Coucou, Aeris ! Puisqu'on s'est loupés sur le Chat, je te réponds ici, ce sera plus simple...
Alors...

En ce qui concerne l'avatar, je sais bien qu'il en faut un (et je l'ai trouvé, tu l'as vu hier xD), mais je n'ai pas réussi à l'inclure dans la fiche (problème de format ? Je ne sais pas encore, en tout cas, j'y travaille).

Préciosité, ok, je le supprime, c'est juste que je vois ça comme un défaut dont je souffre moi-même, vous l'aurez peut-être remarqué^^. Mais je vais le retirer dans ma prochaine mouture. C'était juste pour se faire une idée du personnage.

Ah, les termes anglais... Oui, désolé, c'est que j'ai tellement l'habitude de HP en anglais que la VO me vient plus naturellement^^. Je vais les retirer également. Par contre, est-ce que je peux garder le Gentlewizard's Club ? Parce que Gentilsorcier, ça sonne vraiment bizarre^^.

En ce qui concerne la Pierre Philosophale, tu as tout à fait raison, et je m'aperçois que je me suis assez mal exprimé. Il va falloir que je reformule la section "Réputation". Cela dit, Gillean ne se consacre pas à la création de la Pierre, mais à l'identification de l'Alkaest (après, si le concept d'Alkaest dans HP pose problème, je peux le retirer), qui est essentiellement un concept philosophique, plus que chimique. Par ailleurs, les découvertes qu'il a faites il y a quelques années ne portent "que" sur le mercure des philosophes, que l'on suppose simplement être la matière commune à tous les métaux. La Pierre ne l'intéresse qu'en tant que concept alchimique. Et puis bon, puisqu'on peut trouver dans des bouquins d'histoire que Flamel est âgé de 6OO ans, on doit bien se douter qu'il a créé la Pierre. Il refuse seulement d'en dévoiler le secret, ce qui fait qu'elle reste encore à "découvrir" pour 99,9 % des alchimistes (d'ailleurs, on pourrait imaginer que Grindelwald s'intéresse aussi à la Pierre en parallèle des Reliques ; petite idée de scénario, messieurs les administrateurs^^).

Pour le cursus universitaire, on sait qu'il existe une école d'Alchimie en Egypte : http://harrypotter.wikia.com/wiki/Egyptian_Centre_for_Alchemical_Studies Après, celle de Bâle, c'est moi qui l'ai inventée, mais je me suis dit qu'il pouvait bien y en avoir une en Europe, c'est tout de même plus pratique^^.

Le coup de Prague et de la bibiothèque, c'est aussi de mon invention (dsl, pour ce qui de ce genre de choses, j'ai pas mal d'imagination xD). Par contre, ça ne contredit, pour autant que je sache, strictement aucune info venue des bouquins ou de ce site, donc je me suis que ça pouvait ajouter un petit élément de fluff intéressant^^. Après, là encore, si ça pose problème, je retire.

La Société des Alchimistes, pareil, je l'ai inventée en espérant que ça passerait ^^ ; je retire également.

Cresus est un PNJ que j'ai créé, oui, et le "mentor" de mon perso. Je le répète, lui et Gillean n'ont pas progressé dans la découverte de la Pierre, seulement dans celle du mercure du philosophe, qui n'est qu'une "sous-catégorie" de la recherche alchimique. C'est pour ça que je dis que ces découvertes sont passées inaperçues du grand public : en dehors quelques universitaires à moitié cinglés, ça n'intéresse personne.

Mon bar... Euh, non je ne tiens pas de bar^^. Je ne sais pas ce qui dans ma fiche laisse penser ça ; signale-le moi, que je puisse le corriger xD.

En ce qui concerne Dumbledore/Slughorn, je suis assez d'accord avec toi, et ma première idée était que Gillean et Cresus se rencontrent par l'intermédiaire du club de Slug. Mais je vous avais posé la question sur le chat hier ou avant-hier, et on avait dit que Slughorn ne pouvait pas être professeur à Poudlard en 1927. Après, si vous avez changé d'avis, j'intégrerai l'info avec plaisir !^^

Voilà, voilà. Je m'aperçois que pour un premier perso, je n'aurais peut-être pas dû faire une fiche aussi détaillée^^.

______________________






FAIBLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gillean Farquharson   Mer 30 Juil - 15:45

Alooors!

- Pour l'avatar, je parlais de l'avatar en général, le 200*400 auquel tu peux accéder par ton profil. Et non de l'icône 100*100 de la fiche. Du coup, il suffit d'aller dans la feuille de personnage/profil, avatar et tu colles l'url de ton avatar dans le 3ème cadre. Normalement ça devrait être bon^^

- Gentlewizard's Club: Tu peux garder le nom oui. Pas de soucis pour les noms de bâtiments^^ Et du coup désolée pour le bar, c'est le côté pub qui y a fait penser en faite xD Donc je suppose qu'il n'y a pas nécessité de le créer dans ce cas là. Problème réglé lol.

- La recherche Alkaest: Si c'est que sur ça, ça va, ça passe^^

- Ecole d'alchimie: Mmm... Bon on peut effectivement imaginer l'école en Suisse, mais c'est vraiment limite.

- Slughorn: Sally dit que c'est bon, donc c'est bon ._. Tu le prends lui à la place d'Albus xD


Voilà, j'espère que c'est tout bon. Maintenant à toi de retirer/remplacer ce qui faut et on verra si c'est bon pour la validation!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gillean Farquharson   Ven 1 Aoû - 18:14




Bonjour, je suis Aeris Lavender, administratrice. Je suis également responsable de ta validation.

Après discussions entre Admins et les modifications effectuées, tu peux désormais être validé^^


Je te souhaite la bienvenue dans le monde des sorciers! ♥️ Attention aux autorités, Monsieur l'Alchimiste!
Maintenant que les portes te sont ouvertes, n'oublie pas de remplir ton profil, de poster ta petite fiche de relations et de rp!  <3 
Revenir en haut Aller en bas
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 268

MessageSujet: Re: Gillean Farquharson   Ven 1 Aoû - 19:50

"Attention aux autorités, Monsieur l'alchimiste"...
*regarde autour de lui d'un air coupable*
Ah non, l'alambic qui a explosé et mis feu à la moitié d’Édimbourg, c'était pas moi, m'dame !

Sinon, encore une fois, merci pour la validation, et désolé pour les maux de tête que j'ai dû donner aux admins...

______________________






FAIBLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 268

MessageSujet: Re: Gillean Farquharson   Lun 23 Mar - 11:17

Changements faits ! J'attends ma couleur (et de pouvoir violenter les élèves) avec impatience =D !


Edit Tom : Vu B]

______________________






FAIBLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gillean Farquharson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gillean Farquharson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Département de l'immigration :: Contrôle des papiers :: Fiches validées-
Sauter vers: