Partagez | 
 

 Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Lun 3 Nov - 22:57

Habillée de circonstance, avec une robe noire de belle facture où tranchait par endroit des rubans de couleur magenta. Subtilement relevée par ses dernier elle laissait entrevoir des chaussure à talon et des bas noir très affriolant. Bien sure, ce dernier détails déplaisait à la mère de Tiffany, elle n'eu rien à redire car l'infraction était trop mineure pour en faire un débat et il fallait avouer que le rendu était plutôt seyant bien que provocateur, tout avait été sciemment calculé pour frustrer l'autorité maternelle.
Quant à elle, la jeune femme ne savais si elle allais mourir d'ennuis ou s'il y allait avoir enfin quelques événements perturbateurs intéressants cette année. Lors de la dernière réunion il y a deux ans, Tiffany n'avait pas tenue et avait disparue en pleine réception. Elle esquissa un sourire au fait que, jamais, personne n'avait remarquer la disparition de quelques mornilles et fleure qui une fois trempée dans un mélange d'alcool et jus de sang de salamandre distillée, puis sécher et ajouter a une autre mixture aux ingrédient innommable, permettait d’obtenir un dopant efficace et stupéfiant léger à usage multiple surtout apprécier en encens pour l'odeur très entêtante... m'enfin elle s'égarait dans ses pérégrination mentale...
Pour revenir sur cette charmante réunion de famille, cet interminable et barbant défilé de peigne-cul voulant se pavaner devant les anciens de la famille principale, plus que ce que leurs capacités leur permettaient, très intéressant, bien sure, mais il y avait de quoi se demander si une aura magique ne distordait pas le temps pour le faire s'écouler encore plus lentement. Et évidement, comme tout ce beau monde refusait ne serais-ce que de la regarder...

La porte s'ouvrit et l’accueil chaleureux fait à ses parents la sortie de sa rêverie. Finalement elle était de bonne humeur, elle ferais en sorte de bien s'amuser, peut être pas trop sinon elle ne pourrais plus réitérer l'exploit. Ça serait compliquer si on la chassait à vu de la maison de ses adorables cousins... Il fallait s'avoir se freiner un peu parfois pour savourer plus longtemps ... Avec une salutation des plus correct qui surpris ses parents et la maîtresse de maison, elle entra. Dès que la porte fut fermée elle laissa ses cheveux brun prendre leur belle teinte bleu claire et ses yeux se colorée de magenta au reflets pourprés. Un froncement de sourcil de sa mère et un insupportablement trop polie:
-Et bien qui a-t-il? Nous somme en famille après tout non? L’accompagna alors qu'elle se tournait vers la petite assemblée déjà présente ...
Il n'y avait pas foule... C'est vrai qu'ils étaient relativement en avance cette année. Elle se détacha de ses parents coincés avec leur politesse et furtivement passa devant la table des apéritifs et hors-d’œuvres s'arrétant enfin pour scruter le plan de table. Où est-ce-qu'ils l'avaient mis cette année ? Tout les deux ans elle avait remarqué les effort pour maintenir les places selon les affinité et rangs sociaux de chacun afin de ne froisser personne. Entre cousins lointain par alliance et famille direct du nom, femmes, hommes, jeunes enfants et les adultes tout fraîchement sortie de Poudlard, c'était une organisation affolante! A s'en tirer les cheveux par poignets, surtout que toutes les réunions sa place, à elle, était désespérément déplacée a l'endroit où l'on espérait qu'elle créa le moins de conflit possible.
Lorsqu'elle trouva son prénom elle fut étonnée et réprima à peine un rire d'amusement. Et ba ça! Si elle s'y attendait! On l'avait mise près de la famille principale et près de ses deux cousins germains, loin de ses parents, sources de conflit selon eux? Avaient-ils pensés que près de la matriarche elle se tiendrais mieux? Que ses cousins allaient maintenir son attention ? Peut être que ça marcherais qui sait... Ethan et Aileen... ils ne c'étaient s'en doute pas parler ni vraiment vu depuis l'époque où elle était encore à Poudlard... Ethan était encore petit, Aileen avait 3 années de moins qu'elle il lui semblait, et elle, elle était encore quelqu'un d'à peu près correct. Elle pouffa de rire et trépignais déjà d'impatience, comment ces deux là avaient-ils bien put grandir ?

Elle tourna les talons en soupirant sa satisfaction sans gène, aller, elle comptait sur eux pour la divertir cette année! Elle fit quelques signes de tête tout à fait aimable et tout en les méprisants, pour la plus part, se délectait de la décontenance de certains qui ne savaient sur quel pied danser avec elle. Ils avaient sans doute raison, mais les prendre à contre pied en les surpassant en courtoisie (ne serait-ce que pour un temps certes) la fit tenir le temps que les Swanson, enfin ses Swanson n'arrivent.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Swanson
avatar
Etudiant de Poufsouffle
Etudiant de Poufsouffle

Date d'inscription : 24/12/2013
Messages : 469

MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Mar 4 Nov - 22:54


Réunion de famille!




Les réunions de famille.. c'était toujours quelque chose d'un peu bizarre. Ca n'arrivait pas souvent, en faite, c'était qu'une fois par ans en général... c'est le seuil de tolérance de mon père. Une journée. Ou des autres peut être.. quoi qu'il en soit si on passait plus de 24h tous ensemble ça ce finissait souvent assez mal. Je n'étais pas spécialement impatient. Je n'aimais pas vraiment ce genre de réunion, c'est souvent pour que les adultes puisse ce faire tout un tas de reproches et ce montrer à quel points ils aiment ce chercher des poux... Puis maintenant qu'on était tous grand on pouvait plus vraiment courire partout en criant.. Dommage.

Maman m'avait répété tout le long du trajet d'être sage, elle parlait à nous cinq mais je savais que ça voulait dire "Ethan s'il te plait cette fois évite de mettre le feu à la perruque de tante Margarette" ... j'avais pas fait exprès, et c'était Jared qui m'avait demandé d'allumer les bougies... Cette fois je serais.. sage? Enfin j'irais me mettre dans un coin et je me contenterais de manger les desserts. Pas question de prendre la baguette de qui que ce soit.. ou de faire quoi que ce soit d'autre. En plus de nous tenir tranquille, il fallait aussi qu'on soit présentable. Les petits avaient de mignon vêtement du dimanches, Oliver, Jared et moi étions en chemise et blazer presque neuf. On était beaux. Sur eux ça leurs allait très bien, moi ça jurait un peu avec mes cheveux bleu, mais bon... c'est difficile de trouver un vêtement classique qui s'accord bien avec ma tignasse. J'avais pourtant essayé de changer leurs couleur tout au long de la soirée.. mais ça n'avait fait que les rendre un peu plus vif.. Aussi bleu qu'un ciel d'été..
Ils allaient détester ça.

Certain nous regardent d'un mauvais oeil parce que papa avait épousé une né moldu, enfin.. surtout nos grand paternel en faite.. mais en plus du reste, il était un des rare à possédé le don de Méthamorphomage. Don qu'il à transmit à son fils le moins doué.. certain trouvent la situation tout à fait ironique, d'autres sont affligé d'une tel malchance.. et mes grand parents sont certain que je fais exprès de garder cette tête là... Heureusement les autres relevaient le niveau. Cette fois on allait parlé de Jared et de ses ASPIC, ou de Aileen et de ses enfants, ainsi que son fiancé, Auror, très bon parti, un mariage qui fera sourire les plus ridés... Et croyez moi.. c'est pas une mince affaire... On allait pas ce concentrer sur moi.. et c'est tans mieux!

Aileen nous avait rejoint d'ailleurs, nous étions parti tous ensemble vers la maison familial Swanson. J'avais passé tout le trajet à chouchouter mes neveux, ils étaient si petit, et avaient l'air si fragile que j'osais à peine les touché, enfin ça c'était avant que ma mère ne m'en colle un dans les bras e disant qu'il fallait bien que je rencontre mes neveux autrement qu'en les observant de mes yeux de chouette. Evidemment. Il m'avait vomi dessus, ce qui n'étonna personne mais blasa ma mère un peu plus.. dans un soupir, elle repris son petit fils avant d'essuyer ma veste toute propre, même si je vomi était parti, l'odeur assez malodorante persista.. et d’après ma petite sœur je sentais maintenant le vieux fromage .. C'est formidable.

Du courage. Il me fallait du courage. Ce n'était qu'une seul journée après tout, ça passerait vite..
Arrivé à la maison familiale, beaucoup de monde étaient déjà sur place. On affichait tous notre sourire de circonstance, je lisais déjà la fatigue dans les yeux de ma mère ainsi que l'anxiété dans ceux de mon père. Il fallait être irréprochable.. c'était ça le secret...
Commençait alors une ronde de salutation. Il fallait oublié personne sous peine de déclencher un incident politique... On prend vite la mouche dans ce genre de moments, on ce vexe pour un rien, pour un regard ou une parole qu'on a dite, ou pas dite justement. Alors je saluait tout le monde.. j'eu le droit à quelques embrassades, des poignet de mains douloureuses, des "bonjours" froid, ou plus chaleureux.. ça dépendait vraiment des gens.. la seul chose communes à chaque personnes sans exception, c'est le regard pas vraiment discret vers mes cheveux. Heureusement, j'avais l'habitude.
Une fois le labeur finit, j'avais rejoins ma soeur, me sentant peut être plus en sécurité à ses cotés.. et puis elle me servait de diversion avec ses enfants surtout.. C'est la que mon regard croisa celui de quelqu'un que je n'avait pas vus depuis.. longtemps. Ce qui m'avait attiré, ou choqué je suis pas très sûr.. c'est la couleur de ses yeux d'abord.. mais après, celle de ses cheveux. Bleu?
Je n'étais pas le seul aujourd'hui avec cette "originalité"... Je fixais la jeune fille du regard avec peut être une pointe d'indélicatesse.. j'ai tendance à fixé les gens sans vraiment m'en rende compte, et puis après je me perd dans mes pensé donc j'ai l'air de me montrer insistant.. c'est pas volontaire.. et d'ailleurs c'était exactement en train de le faire à cet instant. Le rose me monta aux joues en remarquant mon attitude. Dans mes souvenirs Tiffany était plutôt du coté des gentils.. il me semble.. peut être?.. j'espère qu'elle allait pas venir me reprocher cette attitude.. comme pour donné plus de crédibilité à ce qui n'en avait pas une once.. je m'étais mis à observé le tableau à ma droite, fixant le portrait de notre arrière grand père plisser le nez en baragouinant quelques mots dans sa barbe de deux mètres comme si c'était tout d'un coup la chose la plus intéressante au monde..
Ça ne tromperait personne....



______________________

 
Can you see me
I'm shining

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Jeu 6 Nov - 21:19



Les petits étaient agités ce matin. J’eu du mal à les calmer. Mais heureusement, au moment de partir les jumeaux cessèrent tous pleurs ou cris. Mamie devait les apaiser, sans doutes… Ethan me faisait rire à être timide avec ses neveux. Mais j’étais sûre d’une chose, un jour, Jack et Lewis voudront passer tout leur temps avec Ethan. Michael ne parlais pas, comme à son habitude, il était vêtu d’un beau costume rappelant qu’il était auror. Je le regardais avec une pointe de tristesse dans les yeux. Depuis la naissance des petits, il était distant et peu bavard, souvent absent, froid quelque fois, dans les nuages… Quelque chose n’allais pas dans mon couple, j’en étais certaine. Je ne pouvais pas croire que c’était la faute de mes fils. Sûrement pas ! Non, c’était moi. Lui. Nous. Notre couple en général, depuis qu’il était revenu. J’avais mis du temps à me l’admettre, et j’avais mis encore plus de temps à réfléchir au pourquoi du comment. Mais la solution au problème était bien trop horrible. Il ne m’aimait pas. Ou plus, depuis un moment. Peut-être même depuis Poudlard, en fait… Ça aussi, j’allais mettre du temps à me l’admettre, même si je le savais au fond, très clairement. J’en arrivais même à penser qu’il me trompait… Mais ça aussi, ça ne devais pas être récent…

Nous arrivions au point de rendez-vous de la famille. Il y’avais tellement de monde que je n’avais pas revu depuis longtemps… La moitié des gens m’étaient même inconnus. Je passais mon bras autour du cou de mon petit frère Ethan. Je voyais déjà tout le monde rivés les yeux sur lui à cause de son pouvoir qu’il ne contrôlait pas encore. Je récupérais mes fils que je mettais dans la poussette. Je regardais notre cousine au loin. Je crois qu’elle nous avais vu… Michael était toujours près de moi, solide comme une statue, tel un glaçon dans un beau costume… J’avais… Presque honte, de cette froideur…
code par Zelda sur A-S
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Ven 14 Nov - 0:08

Aujourd’hui, réunion de famille. Cela ne veut rien dire. La famille, on est avec tout le temps non ? La famille c’est ceux qui nous sont proches, qui sont sous le même toit que nous… Ou alors c’est ceux qu’on voit souvent, qu’on connaît, qu’on aime. Mais pourquoi appelle-t-on famille ceux qu’on ne voit jamais, sauf lors de ces étranges réunions ? C’est comme un enterrement en fait. On se retrouve, on se parle, mais on est là pour le mort. Pas pour se voir. Aujourd’hui, les gens seront là pour la réunion. Ces gens.

Je n’arrive pas à les voir comme ma famille. Ils me sont inconnus, ce ne sont que des noms, des éléments sur l’arbre généalogique que mon père m’a montré. Mon père. C’est lui ma famille. C’était. Maintenant j’ai les parents d’Ethan qui s’occupent de moi. Et puis… Il me reste Ethan justement. Ethan et Aileen. Ils sont là ce soir. Tout ne va pas si mal.

Orphée n’a rien dit pendant le trajet. Les autres font du bruit. Et Ethan garde une odeur désagréable depuis qu’il a tripoté un des enfants d’Aileen. C’est dérangeant. En même temps… Orphée lance souvent de longs regards perplexes à ces petites choses. Elles ne savent pas communiquer, ne peuvent vivre seules. Il se sent proche d’elles et dégoûté à la fois. Non, décidément, elles font trop de bruit. Alors, silencieux, suffisamment discret pour se faire oublier, Orphée a juste écouté les autres pendant le trajet. Ecouté les autres se remémorer des souvenirs, échanger, se parler de façon plus ou moins agitée. Tout le monde à l’air… Comment dire ? Ils sont plus expressifs que jamais aujourd’hui. Ils parlent plus vite, bougent les mains, se recoiffent, ajustent leurs vêtements. Orphée aussi porte des vêtements neufs. C’est différent… L’éclat blanc de la chemise est agréable, pur, simple. Mais Orphée n’est pas à l’aise. C’est différent justement. Il se débat de temps en temps dans ce tissu étranger, se sentant à l’étroit, enfermé dans une nouvelle peau.

Le père d’Orphée ne l’avait pas emmené tous les ans à cette journée. Et les rares fois où il l’avait fait, souvent, ils étaient partis plus tôt. Mais cette fois si, les parents d’Ethan ont insisté. Ils ont affirmé qu’il devait voir du monde, sortir de son monde à lui justement et ne pas rester seul. Pourtant Orphée aurait voulu rentrer et rester seul dans la maison. Ne pas porter de vêtements inconnus. Ne pas voir d’inconnus. Ne pas aller dans un lieu inhabituel, ne pas subir une journée sans programme, alors qu’il aurait du faire milles et unes choses différentes aujourd’hui. Et là, tout est chamboulé.

En arrivant, Orphée se met à gémir, il essaie de faire demi-tour, on le rattrape, il ne sait plus comment, il ne sait plus par qui. Là, il subit juste. Il rentre en se tordant les mains. Il y a du monde. Trop de monde. Il s’esquive. Marche. Dans tous les sens. Les autres le voient, mais ils pensent qu’il est occupé ou qu’il cherche quelqu’un. Personne ne l’arrête. Très bien. De toute façon, il ne veut pas parler, il ne veut toucher personne, il veut être seul. Et en marchant au milieu de la petite assemblée, il est seul. Parce que les autres sont un groupe, et lui un être. Parce que les autres se mêlent au décor. Il marche, il tourne. Il se tord les mains, se griffe un peu avec ses ongles. Il regarde parce que ça pique. Il y a un peu de rouge sur ses mains. Il les cache. Ne pas les voir. Ne pas voir les autres. Il ne se passe rien, il marche juste. C’est une ballade, une simple ballade.

Les yeux d’Orphée se posent sur un mot. Familier. Le prénom de son cousin. Ethan. Les yeux écarquillés, il s’assoit sur la chaise en face du prénom de son cousin. Ethan. Il lit les autres prénoms. Il y a Aileen. Orphée soupire d’aise. Tiffany. Orphée contemple ce prénom. Une autre cousine. Et il y a son propre prénom, à coté d’Ethan. Que de prénoms. Mais au moins, un sentiment de sécurité. Orphée reste sur le siège de son cousin, attrape le papier sur lequel est écrit « Ethan ». Juste Ethan. Il se le rapproche des yeux, tout près, et ne se concentre que sur ça. Le bruit disparaît, il ne reste que le prénom. Fort. Rassurant. Protecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Sam 22 Nov - 19:13

La porte s'ouvrit et le nombre de voix distinctes ainsi que le temps particulièrement long que mis la porte à se refermer sur les nouveaux arrivant ne signifiait qu'une chose: ses Swanson venaient d'arriver. Son oncle n'avait pas chômer pour se qui était de son devoir conjugal ça c'était certain. Elle se dirigea vers le hall où les anciens se faisaient un devoir d’accueillir avec rigueur tout ceux qui arrivaient.

Elle entendit les bruits tout à fait singulier de... de bébés ? Encore de la progéniture en pagaille ? En effet elle vit se qui semblait être des jumeaux, entre deux passages de grand-mère qui jugeait déjà les petites créatures et qui par la même occasion les cachait à la vue de Tiffany qui scrutait la scène de loin. Elle compris que les jeunes marmots étaient le produit d'Aileen et de son, fort solennel compagnon à ses cotés, qui se tenait avec une droiture qui faisait plutôt penser a Tiffany a de la rigidité cadavérique.
Sur le coté elle vit une silhouette se détacher du groupe et partir a la dérive sans que personne ne s'en occupe. Quelques regards sans considération voir apitoyés tout au plus, se posaient sur le jeune homme qui se tordait les mains, le regards vague qui survolait la pièce. Tiffany curieuse, le regarda passer près d'elle sens la voir, notant sa posture étrange comme si l'air de la pièce lui même le compressait sur place. Elle arqua un sourcil en le regardant par dessus son épaule s'asseoir près de la place qui lui avait été attribuer cette année. Il était assis au milieu d'un horizon de nappe trop blanche, seul, alors que tous se tenaient en petits troupeaux de conversation près des fenêtres ou au autour du buffet en attendant que le repas ne commence.

La scène perdit de son intérêt à ses yeux et Tiffany tourna de nouveau la tête vers le jeune couple marié, qui, en 5 minutes, n'avait pas énormément bouger et se trouvait toujours dans le hall. Mais ces yeux furent attirés cette fois par une chevelure qui n’enviait rien à la sienne, d'un bleu de ciel d'été. Le jeune garçon à qui appartenait cette chevelure ne pouvait être qu'Ethan, même si elle avait oublier son visage depuis la dernière fois, les réprimandes chuchotés qu'on se faisant sur son compte tout autour le lui aurait rappelé.
Elle s'aperçue qu'il la fixait et croisa son regard, lorsqu'il semblât s'en rendre compte il se tourna vivement, s'intéressant subitement au portrait de l'arrière grand père. Tiffany ne pues s’empêcher de sourire d'amusement tout en se dirigeant vers son jeunes cousins, se faufilant discrètement derrière lui et se pencha légèrement en avant.

- Absolument fascinant à quel point ce cher arrière grand père a l'aire heureux que tu le dévisage ainsi n'est-ce-pas ?
Lui susurrât-elle à l'oreille d'un ton ironique.

Elle leva les yeux sur l’ancêtre qui baragouinait d'un air grognon dans sa barbe, regardant sa descendance avec leur cheveux bleus il reparti de plus belle mais le bruit des discussions juste derrière eux rendit inaudibles les doux mots qu'il leur adressa.

Lorsqu' Ethan se tourna vers elle, le jeune femme lui fit un sourire malicieux.

- Tu te souviens de moi ? Tiffany Stirling, on est assis à coté pour le repas cette année.

Elle détailla du regard les traits du garçon alors qu'il lui répondait, il était un peu plus grand qu'elle, il était mignon, il semblait doux et naïf, et,... et il dégageait une légère odeur étrange. Le gazouillis déformé d'un des jumeaux lui fit faire le rapprochement. Elle eu de la difficulté à contenir un petit ricanement et devant le regard perplexe et peut être un peu vexé de son jeune cousin, elle eu encore plus de mal à ne pas rire à gorge déployée. C'est après quelques gloussements mal contenus qu'elle se calma et le regarda d'un air taquin.

- Je sent que tu t'es occupé d'un des enfants de ta sœur et qu'il à sue t'en être reconnaissant n'est-ce pas ? Elle fit un petit signe pour désigner ses vêtements.
Excuse moi ce n'était pas pour me moquer de toi, mais je trouve ça très drôle. En parlant de chose que j’apprécie, je doit te dire que j'aime beaucoup la couleur de tes cheveux.
Sur ces derniers mot elle lui fit un petit clin d’œil et fit mine de rien devant sa réaction.

Tiffany entendait depuis tout a l'heure Aileen discuter avec ses aînés et espéra que la discussion continue encore un peu, qu'elle ait le temps de tester un peu Ethan en seul à seul.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Swanson
avatar
Etudiant de Poufsouffle
Etudiant de Poufsouffle

Date d'inscription : 24/12/2013
Messages : 469

MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Dim 23 Nov - 19:37


Réunion de famille!




Pourquoi je suis resté là?.. Pourquoi je suis pas allé m’asseoir avec Orphée dés le début! Personne venait l’embêter lui!.. mais je savais que je n'avais pas le droit à ce "traitement de faveur", moi je n'avais aucune excuse pour ne pas saluer les gens et prendre de leurs nouvelles.. car oui il fallait forcément prendre des nouvelles de tout le monde au risque de fâcher quelqu'un.. Mais c'était trop long.. sauf que je n'étais pas comme Orphée, moi je ne pouvais pas m’asseoir sous le regard compatissant ou apitoyés de ma famille. Les avis à son sujet étaient partagés je crois.. certains disaient qu'il le faisait exprès d'être comme ça, pour qu'on s'occupe de lui, les autres disaient qu'il était différent, et certains.. simplement fou... c'est pour ça que personne ne s'occupe de venir le voir ou de lui reprocher quoi que ce soit.. mais le plus triste c'est qu'il a pas l'air de ce rendre compte de la chance qu'il a du coup.. dans sa tête il devait être ailleurs.. il aurait aimé être partout sauf ici je pense.. peut être que je devrais aller le voir pour lui tenir compagnie un peu..

Trop tard. Une voix à mon oreille me fit brusquement sursauter. Heureusement que je n'avais rien dans les mains à ce moment là, sinon ça aurait certainement fini par terre. Je m'étais tourné pour voir qui s'était glissé dans mon dos, et ne fut pas si surpris que ça de croiser le regard de ma cousine aux cheveux bleu.. Au moins ça avait achevait ce qui restait de tolérance et de patience à notre ancêtre.. Il avait simplement disparus dans un flot d'insultes.. Ou du moins il me semble.
Voilà, maintenant j'étais seul avec notre cousine. Qu'est ce que j'allais pouvoir lui dire moi? En plus elle avait quelque chose d'un peu étrange dans le regard, mais je saurais pas vraiment dire quoi.. Elle me souriait donc c'est qu'elle est pas si méchante. Je lui rendais un sourire suivi d'un vague hochement de tête d'avant en arrière pour lui signifier que je me rappelais vaguement.. mais j'ai du mal à me souvenir de ce que j'ai fais la semaine dernière alors..

- Oui.. je crois.. Mais tu étais.. heu... différente? Non?..

Elle s'était carrément mise à rire. Je la regardais avec de grand yeux rond d’incompréhension, je crois pas avoir dit quelque chose de drôle pourtant? Si? Je me contentais de cligner des yeux un peu inutilement pendant qu'elle reprenait son souffle avant de me dire qu'en faite je sentais juste mauvais, enfin.. avec de la délicatesse et une pointe d'amusement... c'est si horrible que ça? Je m'étais mis à rougir, passant carrément au rouge vif. Mes cheveux aussi ce sentirent obliger de montrer à tout le monde que j'avais un peu honte là tout de suite en prenant une couleur rouge tomate au pointes.. Bleu et rouge, c'était décidément merveilleux.. Je bafouillais quelques mots qui ne voulaient rien dire comme "beu", "pamafote", "bébévomi" ... Mais je crois qu'elle avait compris l'idée, et puis elle m'avait fait un compliment .. enfin je crois.

- Mes.. cheveux..

Machinalement, je m'étais touché les cheveux en la fixant droit dans les yeux. Elle m'adressa un clin d'oeil complice, ayant l'air sincère.. elle ne ce mouquiat pas, enfin.. je ne voyais pas une once de moquerie dans sa façon de faire et puis bon... Elle aussi elle a les cheveux bleu! Je crois que je m'étais mis à sourire un peu tortillant de nouveau mes mains, les joues toujours rouges et les cheveux encore plus.

- Vraiment?! Je crois que.. tu es une des rares personnes à les trouver bien! Enfin ... Si c'est vraiment ça.. toi aussi ils sont jolie! et puis ce qu'ils sont long aussi! Mais .. enfin.. pourquoi tu les garde bleu?.... toi aussi.. t'arrive pas à les remettre de la bonne couleur?

Peut être que c'était génétique ce "blocage". Je crois que je me sentirais tellement soulagé si elle me disait qu'elle aussi avait du mal à contrôler ça que j'aurais pus sauter de joie en poussant de grand cris de joie.. mais pour le moment je me contentais de danser d'un pied à l'autre en l'observant de plus en plus curieusement.





______________________

 
Can you see me
I'm shining

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Mar 23 Déc - 14:48

Réunion de famille!
feat. Les swansons


Tout le monde avait bien remarqué que Michael était un peu trop droit. Peut-être pensaient-ils qu’il était gêné, timide… Mais Aileen savais bien au fond que ça n’avait rien à voir. Il n’était ni stressé ni anxieux de rencontré tant de monde, tant de famille de sa fiancée, mais il était mal à l’aise d’être là, parmi les siens alors qu’il aurait pu être loin d’elle encore aujourd’hui… Aileen remarqua sa cousine Tiffany au loin tandis qu’elle s’approchait de son frère et que Orphée allais s’asseoir à table déjà.
Les parents et ses autres frères et sœur étaient déjà partis, lui rendant ses fils, voir la famille lointaine, justifiés certaines rumeurs des années précédentes sur les Swanson, et parlé des festivités suivantes…

Aileen pris son fiancé par le bras et lui colla un des bébés dans les bras. Elle lui murmura de resté calme, courtois et sympathique auprès de ces gens qu’elle n’était pas à l’aise non plus de revoir après tout ce temps. Elle tenta de le rassuré autant que possible, mais paré aux obligations n’était pas chose évidente… Mais par respect pour ses parents, elle avait dressé ses frères les plus rebelles et son fiancé pour assisté à ce repas. Elle passa un instant par la table ou Orphée était assis et que tout le monde regardais comme un extraterrestre. Ce n’était pas convenable apparemment que le petit s’assoit…

-Orphée, Orphée, je comprends que tu ne te sente pas à ton aise ici. Moi non plus tu sais, et que je peux te dire que c’est la même pour absolument tout le monde ici présent, les retrouvailles familiales sont une tradition de longues dates, mais jamais agréable… Mais si tu pouvais, juste, me suivre, éviter de resté là assis… Ce serait formidable, j’ai peur qu’on vienne t’embêté tu comprends ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Jeu 25 Déc - 17:22

C’est la voix douce d’Aileen qui tire Orphée de ses pensées. Enfin, qui fait exploser sa bulle de sérénité. Avec celle de sa cousine, toutes les voix, tous les sons bruyants produits par les autres s’immiscent à nouveau dans l’esprit d’Orphée. Que ne donnerait-il pas pour de longues minutes de silence... Silence. Absence de bruits.

Heureusement, il peut se concentrer sur les mots prononcés par Aileen. Sa gentillesse et sa douceur lui sont familières. Comme toujours, elles lui apportent réconfort et tendresse. Quelqu’un s’intéresse à Orphée. Aileen. Aileen qui vient, qui le cueille et l’emporte avec elle comme elle cueillerait une fleur aux pétales fragiles. Orphée se lève et la suit, sans aucune crainte. Avec elle, il est protégé. Il est toujours à l’abri dans son aura de gentillesse.

Aileen et ses longs cheveux roses. Ethan et ses cheveux bleus… et rouges. Pourquoi pas. Il perd souvent le contrôle de son don. Un peu comme Orphée. Chez Ethan, c’est simple, la couleur de ses cheveux est souvent le reflet de ses sentiments. Là, il doit surement être gêné. Oui, ses joues sont rouges elles aussi. Orphée plisse les yeux pour mieux observer son cousin de loin. Il discute avec une jeune femme aux cheveux bleus elle aussi. Tiffany sans doute. Orphée se souvient d’elle. Il se tourne brusquement vers Aileen.

- Aileen…

Il a chuchoté. Alors, il reprend, plus fort.

- Aileen. Tu crois que si j’avais des cheveux bleus, roses ou rouges, je serais plus... plus comme vous ? Je ne ressemble à personne ici. Même ceux qui ont des cheveux plus… moins…

Orphée ne sait pas comment dire. Les couleurs capillaires de ses cousins sont normales pour lui, mais anormales pour les autres. Il voudrait juste parler de ceux qui ont une couleur que des personnes non métamorphomages peuvent avoir.

- Personne n’a les mêmes cheveux que moi, conclu-t-il finalement.

Pourtant ils sont du même sang. Mais non. Orphée aperçoit plusieurs personnes avec la mêmes teinte châtain, d’autres aux cheveux blonds mais d’un blond chaud, pas comme lui. Il y a des groupes partout avec des couleurs de cheveux ou d’yeux qui rappellent celles de leur famille proche. Mais pas lui. Ni son père, ni sa mère ne lui ressemblaient. Non… Orphée est comme Ethan. Son don est bloqué. Mais bloqué sur l’absence de couleur. Sur le blanc. L’absence de sentiment. Orphée reste près d’Aileen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Sam 24 Jan - 22:58

Tiffany pouffa de nouveau, haaaa... ce qu'il était mignon son pauvre et naïf petit cousin. Elle se racla la gorge et poursuivit, amusée mais se fit un petit air désolé pour son cousin, et non, elle n'avait pas de problème comme lui.

- Kof Kof, hum... non comment dire ce n'est pas vraiment que je reste bloquée...
Sur ces mots, ses racines se mirent à devenir brunes et la sombre couleur pris du terrain jusqu’à mis longueur avant que le bleu n’étende sa suprématie capillaire de nouveau.
- C'est plus,comment dire... dit-elle divertie par le visage (et les cheveux) rougeaud d'Ethan,  pour moi c'est plus ma couleur naturelle qu'une anomalie, la première que j'ai eu et de loin ma préférée. D'autant plus quand je vois tout ces yeux se tourner vers moi.

Elle eu un rire tout aussi claire que bref. Elle pouvait être sur qu'avec ça le jeune homme n'allait même plus avoir de racines bleu à force de rougir d’embarras. Des regards en plus, pour pouvoir briller d'avantage en leur répondant dédaigneusement, c'est en tout cas ce que pensait la jeune femme au cheveux toujours aussi sereinement bleu. Elle avait conscience que ce n'était pas le point de vu du jeune homme et le pris par le bras pour se déplacer à travers la salle au grès de... de l'inclinaison du parquet.

Elle allait lui monter la tête à ce petit, qu'il nous fasse une bonne crise d'adolescence, une belle rébellion face à se ramassis de vieux réactionnaires pantouflards qui s’enlisent dans leur confort quotidien, s’amassant à qui mieux-mieux à être plus mouton que des moutons.... M'enfin... si avec ça il était possible d'avoir un petit scandale, elle n'aurait pas perdue sa journée.

S’entend la tension du jeune homme Tiffany lui pressa le bras et se pencha très légèrement vers lui pour lui parler.

-Tu sais c'est ce qui te rend unique qui te rend intéressant et aller contre la masse est dotant plus respectable que ce soit quelque-chose qui demande de la détermination, et de lucidité surtout pensa-elle mais elle adoucis son discours pour s'adapter au jeune homme, et du courage. Ne pense-tu pas que c'est égoïste et cruelle de restreindre le autres par ce qu'il sont différents ? Par peur du changement, mais surtout par ce que celui qui l'apporte est souvent au dessus du lot. C'est une forme de jalousie et d'instinct de survie primaire pour éviter se de faire dépasser par ceux qui évolue plus vite. Personnellement... je ne pense pas qu'il failles éviter le conflit, c'est lui le moteur au changement. Ceux qui instaure et maintiennent les règles ne sont pas toujours ce qui le mérite d’ailleurs... Personne ne pourras nier que ce sont les révolution et les grande bataille qui ont fait l'histoire, mais ça, c'est tant qu'on a pas a y participer. Savoir penser par soit même c'est faire en sorte de ne pas s’enliser dans l'hier...

Il allait de soit que Tiffany traitait la masse en tant que plèbe et non comme la majorité qui prévaut. Pour beaucoup, elle savait qu'il y avait exception, car du potentiel peut se trouver (presque) partout tant que l'on sait l'exploiter à sa juste valeur. Mais le principe de ralentir pour attendre les faibles, fondre tout le monde dans la médiocrité pour le pas vexer les plus nombreux... c'était creuser la tombe de la civilisation ou tout du moins empêcher son évolution. La jeune femme se savait élitiste et anarchiste selon certain mais qu'importe le nom que portait ses opinions elle les dissimulaient au garçon pour éviter de l’effrayer avec de grands concept sans l'y avoir préparer préalablement. Peut être un jour, mais il y aurait beaucoup de chemin a parcourir.

Elle c'était arrête lorsque l'envie de faire rôtir la grandes majorité de ces imbéciles lui traversa l'esprit. Une vision c'était imposé à elle petit a petit alors qu'elle marchait : elle jetais joyeusement des sorts divers et variés, létaux pour certains, dans tout les sens alors que la maison volait en éclat colorés... Elle eu un frisson d'adrénaline très plaisant mais se contient et effaça le sourire quelque peu malsain qui c'était former inconsciemment sur ses lèvres. Elle toussota avant de reprendre.

-Désolée, je me suis laissé aller dans mon élan, tout ce que je veut dire c'est que tu ne devrait pas avoir honte, soit en fier, sans toi de quoi parlerais le tiers de ses gens ici présent ?! Hahaha

Elle redressa le menton et l'on eu crut qu'elle fut l'invitée d’honneur d'un grand bal, au centre de tout les hourras, c'est comme si elle les entendait. Un sourire en coin et un petit coup d’œil jeté à Ethan l'encourageait à faire de même. Même si elle ne s'attendait pas à un changement immédiat elle espérait avoir semer la graine du doute dans ce jeune esprit.

Sans s'en rendre compte il c'était retrouver devant Aileen, la grande sœur au cheveux rose et Orphée le... garçon au cheveux blanc, quel beau tableau d'anticonformisme ils faisait là, bien que Tiffany fut vraiment la seule a l'être par conviction et non par manque de capacités... mais qu'importe.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Swanson
avatar
Etudiant de Poufsouffle
Etudiant de Poufsouffle

Date d'inscription : 24/12/2013
Messages : 469

MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Jeu 26 Fév - 10:18


Réunion de famille!




Elle était pas resté coincé ? Elle était comme Aileen alors, elle voulait vraiment avoir les cheveux comme ça, bleu comme le ciel. Je crois que les gens comme elle m’impressionnaient toujours un peu. Ils avaient tellement de courage de s'affiche comme ça.. peut être que je devais être plus comme eux même si moi c'était complètement accidentel. En faite, tout ce que je trouvait gênant, elle, elle trouvait ça bien. Par exemple tout ces gens qui la regarde en chuchotant tout bas.. On dirait même que ça lui fait super plaisir.
C'est étrange et j'étais pas certain de comprendre. Ma cousine s'était penché vers moi en me tenant le bras, un peu comme si elle allait me dire un secret ou quelque chose comme ça. .. en réalité je crois qu'elle essayait de me rassurer, elle disait qu'être différent n'était pas forcément quelque chose de mauvais, au contraire, tout le monde devrait pouvoir être différent s'il le souhaite, personne n'a le droit de nous imposer quelque chose, de nous dire ce qui est bien ou pas.. elle disait même qu'ils étaient simplement jaloux ... enfin je crois, j'ai pas bien compris la fin de son histoire .. et elle avait l'aire un petit peu en colère d'ailleurs... Pourquoi ? Je la regardais avec mes yeux rond en attendant qu'elle me lâche et ne s'excuse de s'être un peu trop emporté... tout ce qu'elle voulait me dire c'était d'être fier d'être comme moi. Simplement.

- Tu as raison. Peut être qu'il faut que je sois un peu plus comme toi au lieux d'essayer d'être comme eux finalement.

Je lui rendis un large sourire, ce qu'elle m'avait dit m'avait un peu remonté le moral même si c'était toujours un peu gênant de voir tout ces visages tourné vers nous. C'est vrais que tout le monde la regarde.. et pourtant elle reste la tête haute, je me demandais bien ce qu'ils disaient tous sur elle.. Mes parents n'en parlaient aps beaucoup, en faite ils ne la conaissaient pas vraiment, moi même je ne l'avais vus que quelques fois.. Je savais même pas ce qu'elle faisait dans la vie, elle avait l'âge d'Aileen, ou peut être un peu plus, elle était pas marié, ou alors son mari n'est pas venu, elle n'avait pas d'enfants non plus.. ou alors je les ai pas vus.. Je crois qu'elle m'intriguait un peu, en tout cas je j'étais content qu'elle reste pret de moi et qu'elle ai prit le temps de me parler. On avait rejoint la table, elle s'était assise en face d'Aileen, j'avais prit place à coté d'Orphée qui semblait un peu mal à l'aise, enfin plus que d'habitude... Je lui souriais à lui aussi pour essayer de le rassurer.

- Alors.. est ce que tu es content de voir la famille ?

Il en avait pas l'air.. ou alors c'est simplement qu'il lui faut s'habituer à ce monde encore un peu. Maintenant que j'étais là je n'allais pas le quitter, je savais qu'il était rassuré  quand j'étais là.. voir tout ce gens ça devait le stressé un peu. Mon regard glissa sur Aileen, lui souriant également en faisant remarqué une anecdote amusante.

- Je crois que maintenant, tout le monde va nous regarder.

Cheveux bleu, rose, blanc, tout les Methamorphomages s'étaient réunie à la même table. Je crois même qu'ils auraient put pensé qu'on avait fait exprès, et qu'on gardait nos cheveux coloré simplement pour ce démarqué. En temps normal ça m'aurait gêné, mais aujourd'hui j'étais assez content de moi, j'aurais même donné une couleur arc en ciel à mes cheveux si j'avais pus, simplement pour faire plaisir à ma cousine ! Mais valait mieux pas essayé.. rester coincé avec les cheveux bleu c'est une chose.. Arc en ciel.. c'est une autre histoire.






______________________

 
Can you see me
I'm shining

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Ven 27 Fév - 16:02

Réunion de famille chez les Swansons
featLes Swansons
Le véritable amour n'a pas de limite, d'âge, de mort. John Galsworthy

-Aileen. Tu crois que si j’avais des cheveux bleus, roses ou rouges, je serais plus... plus comme vous ? Je ne ressemble à personne ici. Même ceux qui ont des cheveux plus… moins…

Aileen sourit doucement et décida de faire rasseoir son cousin à sa place, tandis qu’elle prenait son propre siège également. C’est vrai quelque part il avait raison, cette famille, au-delà de leurs parents respectifs, était uniforme et sans saveur.

-Peu importe la couleur de tes cheveux, de tes yeux, de ta peau. Tu es un Swanson, un véritable Swanson. Qu’elle importance que physiquement tu ressembles à ces gens ou pas, tant que dans ton cœur, tu restes toi-même ? Ce n’est qu’une couleur Orphée…

Elle surprit ensuite sa cousine et son frère s’incrusté à table également. Ethan fit remarqué qu’avec leur couleurs, ils n’allaient définitivement plus passer inaperçu.
Aileen se concentra et dans un sourire malicieux changea la couleur de sa tignasse en blanc, comme Orphée.

-Alors, cette couleur me va bien ?

Elle posa une main sur son épaule et se redressa debout pour saluer sa cousine.

-Bonjour chère cousine, le voyage fut bon jusqu’ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Lun 16 Mar - 20:01

Le groupe devient rapidement bicolore avec les têtes blanches d'un coté et les bleues de l'autres. Tiffany fit un petit hochement de la tête pour répondre a la salutation de sa cousine.

- Oh! Vous savez ce que c'est, atrocement banale avec, pour ma part, les même sempiternel remontrance maternel, et personne n'a été désartibulé donc... je dirais que ça c'est plutôt bien passé.

Tiffany gloussa quelque seconde avant de retourner la politesse à son interlocutrice.

- Et vous donc ? C'est vrai que je ne te l'ai pas demandé, j'ai du mal avec les civilité parfois, dit-elle a Ethan sur un ton d'excuse, pour la forme.

Elle pris place sur sa chaise après avoir salué Orphée d'un signe de tête. Le garçon réservé qu'il était n'était jamais très drôle à taquiner, déjà par ce que on se sur-couvait et puis selon elle, il valait mieux lui répondre que le forcer à répondre. Il lui parlerait si l'envie lui prenait, sinon elle s'en fichait après tout. Instinctivement, les gens s’amassèrent autour de la table et s'y installèrent pour continuer leur bavardage plus confortablement.
"De vrai moutons ..." pensa Tiffany, à mis chemin entre l'exaspération et le dédains. Et soupirant intérieurement de se voir quelques ressemblances avec ces gens, elle se lança

- Alors dites moi Aileen, que devenez vous ? Je ... cela vous chagrine que l'on se tutoie ? Je sais bien que l'on ne se côtoie pas tant que cela et que ça puisse paraître déplacer pour certains, mais vous tutoyer me serais beaucoup plus spontané.

Elle n'oublia pas de sourire pour faire mieux passer sa requête, en règle générale c'est utile. Après tout Aileen était plus jeune qu'elle, non ? Cela la perturbait de devoir la vouvoyer et se répandre en politesse superflues. Celles qu'on réserves aux anciens pour qu'il nous fiche la paix avec leur sermons, par ce que visiblement c'est très mal vu de les pendre dans le vide par les pieds.

La jeune femme n'avait pas manqué de surprendre quelques brides de conversation, lui indiquant que le fiancé si guindé de sa cousine, était aurore. Elle doutait d’apprendre quoique se soit qu'elle ne sache pas déjà mais c'est avec l'oreille attentive qu'elle accueillerait le moindre mots prononcé sur la carrière de cet aurore.

Bien sur il fallait savoir comment elle allait gérer le fait qu'il implique sa famille... Préférant éviter de mal de crane Tiffany remis à plus tard sa réflexion sur l'enlèvement potentiel d'un membre de la famille pour faire pression... soit il fallait y penser sérieusement et comment ne pas se compromettre.... soit éviter que quiconque des partisans puisse y penser et donc taire l'info sur son lien avec cet aurore et le lien de cet aurore avec sa famille tout simplement... Elle pouvait l'éliminer si cela ne gâchait pas certaine opportunités... non .... si ?

Elle se re-concentra sur ce que lui disait sa cousine, plus tard, elle y penserait plus tard, chaque chose en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Swanson
avatar
Etudiant de Poufsouffle
Etudiant de Poufsouffle

Date d'inscription : 24/12/2013
Messages : 469

MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Lun 20 Avr - 15:00


Réunion de famille!




Ma cousine était spéciale, mais j'aimais bien ça. En faite j'avais de l'admiration pour toutes les personnes qui sont comme elle, audacieuse et fière de l'être. Ça la gênait pas une seul seconde d'avoir les cheveux bleu, ou de dire ce qu'elle pense sans ce soucier de si on l'entend ou pas. Un jour je serais comme ça .. enfin j'aimerais bien ! Parce qu'elle était très intelligente aussi, et ça c'est pas gagné. Je prenais place à la table, à coté d'Orphée qui avait l'air un peu triste, ou pensif, c'est un peu difficile à dire je crois. Aileen essayait de le rassurer comme toujours, un vrais grande sœur ! Même avec lui, je souriais en les regardant c'est vrais qu'à table on devait être amusant à voir. Tiffany s'en fichait, comme toujours, au contraire ça l'amusait même, Aileen aussi s'en fichait un peu je crois, quand j'y pense elle aussi était forte !  Elle souriait tout le temps même si je voyais qu'elle était un peu fatigué au fond. C'est sûrement à cause des garçons ça, deux petits bébé ça devait pas être évident, mais elle gardait le sourire, elle avait même l'aire radieuse.

Assis, je me concentrais sur mon assiette, je commençait à avoir faim mais ce n'était pas encore l'heure de manger, tout les autres venaient à peine de prendre place en jetant sans cesses des regard à notre table. On était vraiment au centre de l'attention mais ça n'avait pas l'air de gêner les filles qui échangeaient déjà quelques paroles, peut être plus par politesse et ennuie que par envie. Je les observaient de mes yeux rond. Je crois que Tiffany s'inquiétait de savoir si elle pouvait la tutoyé.. Je me rendais compte que c'était une habitude que j'avais pas vraiment.. pourtant c'était ce qu'il fallait faire, j'en aurai presque rougit de honte mais personne ne m'a encore fait la remarque alors je suppose que ça va .

- Est ce que tu as vus les enfants d'Aileen ! Qu'est ce que c'est du coup pour toi ? Des petits cousins ? Ça ce dit ça ?

Je venais de répondre à la place de ma sœur. Je crois que ça aurait été quelqu'un d'autre elle m'aurait reprise en disant que ce ne sont pas des choses qui ce font.. mais là c'était Aileen non ? Elle allait pas me gronder pour ça, en faite elle me gronde jamais.. alors.. Mais je me taisais quand même, pinçant les lèvres avant de me tourner un peu pour feindre de chercher quelque chose dans le décors. Mes yeux s’attardèrent un instant sur future époux de ma sœur, je sais pas pourquoi mais il avait l'air un peu contrarié d'être là.. En faite il sourit pas trop... surtout en ce moment.. Ses yeux ce posent sur Aileen quelques secondes, puis sur Tiffany, il aurait put nous rejoindre, ou du moins rejoindre Aileen, mais on aurait dit qu'il essayait de retarder cet instant le plus possible...
Allez savoir pourquoi.





______________________

 
Can you see me
I'm shining

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]   Mer 22 Avr - 14:18

Réunion de famille!
feat. Les Swanson


-Oh! Vous savez ce que c'est, atrocement banale avec, pour ma part, les même sempiternel remontrance maternel, et personne n'a été désartibulé donc... je dirais que ça c'est plutôt bien passé.

La jeune femme pouffa un peu et Aileen soupira intérieurement. Ce repas allais être très long.

-Et vous donc ? C'est vrai que je ne te l'ai pas demandé, j'ai du mal avec les civilité parfois.
-Pas de soucis. Nous en avons l’habitude. Le voyage c’est bien passé également. Mes fils étaient bien sage.

Avais répondu la sorcière aux cheveux roses, une grand fierté dans la voix qu’elle ne pris pas la peine de cacher lorsqu’elle évoqua ses garçons.

-Alors dites moi Aileen, que devenez vous ? Je ... cela vous chagrine que l'on se tutoie ? Je sais bien que l'on ne se côtoie pas tant que cela et que ça puisse paraître déplacer pour certains, mais vous tutoyer me serais beaucoup plus spontané.
-Faites comme bon vous sembles…

Elle n’eu pas la peine de répondre à la première question que son frère l’avais déjà devancé :

- Est ce que tu as vus les enfants d'Aileen ! Qu'est ce que c'est du coup pour toi ? Des petits cousins ? Ça ce dit ça ?

Aileen regarda son frère avec petit froncement de sourcils pour la forme. Ethan lui avais coupé la parole et elle voulait qu’il sache que ce n’était pas polis. Néanmoins, ce ne fut qu’un échange bref de regard. Le sourire lui revint aussi tôt alors qu’il parla des jumeaux.

-Ce sont certainement ses petits cousins, oui. Et vous tiffany quand vous marierez vous enfin ? Oh, cela dit rien ne presse. C’est beaucoup de travail les enfants.

Son ton ne voulut pas cacher ce que pensais Aileen de sa cousine. Elle ne l’imaginait pas mère, ni femme mariée d’ailleurs. Elle avait l’air d’avoir des préoccupations beaucoup plus vastes.
Orphée se leva de table. Peut-être qu’il se sentait de trop alors que d’autres personnes venaient se rassembler autour d’elle. Elle ne préféra pas le suivre, le laissant peut être un peu seul, calmé sa peur de la foule.
Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion de famille chez les Swanson [ début Juin 1943]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le Chaudron Baveur :: Rp Abandonnés-
Sauter vers: