Partagez | 
 

 Le chasseur et la proie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysengrim Rhys
avatar
Sorcier
Sorcier

Date d'inscription : 23/12/2014
Messages : 121

MessageSujet: Le chasseur et la proie.   Jeu 25 Déc - 23:29



Comment suis-je ?



Mercenaire. Ce mot n'est sans doute pas idéal, mais c'est probablement celui qui résume le mieux Ysengrim : garde du corps, cuisinier, braqueur, trafiquant, jardinier... il peut tout faire, tant que vous le payez pour ses services. N'allez pas en conclure que ce loup-garou solitaire et taiseux n'a pas de code moral : simplement, il le garde pour lui. De toute façon, l'opinion que les gens peuvent avoir de lui a cessé de lui importer il y a bien longtemps. Maintenant, tout ce qu'il veut, c'est vivre sa vie. Et il ne laissera personne l'en empêcher.





Ma présentation
Mes relations
Mes rps





Mes rps




Mes RP en cours

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX


Mes futurs RP

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX


Mes RP terminés

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX

Titre du RP | with XXX & XXX











Employeur officieux
Edelstein est la principale raison pour laquelle je suis revenu en Angleterre il y a six ans : il m'a en effet chargé d'un travail assez particulier, long, difficile et, surtout, qui exige la plus grande discrétion : retrouver une mystérieuse pierre censée lui permettre de communiquer avec les esprits des défunts. Foutaises, si vous voulez mon avis, mais bon... le salaire qu'il m'a promis à la clef, si je parviens à mener à bien ma mission, me suffit largement. Pas de questions indiscrètes, un travail bien fait, tout le monde est content. Nos relations sont froides et professionnelles, et je n'ai aucune envie qu'elles aillent au-delà.





Belette affectueuse
La mère de Sam m'a beaucoup aidé dans les années 20, alors que j'étais dans une sale passe, et je lui en suis toujours resté très reconnaissant. Pour le prouver, je l'ai aidée pendant quelque temps dans l'affaire qu'elle venait d'ouvrir, une espèce de refuge pour animaux magiques. C'est à cette occasion que j'ai connu son fils, Sam, qui n'était alors qu'un petit enfant, et nous nous sommes mutuellement pris en affection. Je suis devenu son oncle par adoption, son "tonton poilu". Depuis cette époque, à chaque fois que je reviens en Grande-Bretagne, j'en profite pour aller saluer les MacKenzie. Leur maison est probablement le seul endroit au monde qui se rapproche, pour moi, d'un foyer, et je crois qu'ils sont les seuls êtres pour lesquels je serais prêt à donner ma vie, Sam et sa mère en premier.





Ancienne élève
J'ai rencontré Lavinia lors d'un déplacement aux Pays-Bas, il y a quelques années ; j'y enseignais le maniement des armes à feu à un groupe de sorciers désireux d'étendre un peu leurs horizons, et dont elle faisait partie. Elle s'avéra rapidement être ma meilleure élève, et nous sympathisâmes assez vite, malgré nos différences d'âge et de classe. J'aimais bien cette jeune femme vive, franche et dynamique, elle me rappelait une fille que je n'aurais jamais... Nous nous perdîmes totalement de vues pendant un long moment, puis je vis par hasard son nom sur une liste des enseignants de Poudlard et décidai de reprendre contact, attendant de voir ce qu'il en ressortirait.





Client
J'ai rencontré William Marshall par le plus complet de hasard : lui et moi étions dans le même bar, un soir, lui en train de pochetronner bruyamment sur le zinc avec Griff Weiss, moi, descendant mes verres de whisky dans mon coin. Ils finirent la soirée tellement pleins que, quand leur amie Pearl Byron vint les chercher, les bougres étaient rigoureusement infoutus de mettre un pied devant l'autre. N'ayant rien d'autre à faire, j'aidai Pearl à les ramener chez eux. Le lendemain, j'appris que Marshall était apothicaire et, plus que cela, qu'il était perpétuellement à la recherche de fournitures... particulières pour ses clients les plus exigeants. Moyennant rémunération, je lui fis profiter de mon expérience de contrebandier et de certains contacts que j'avais gardés dans le milieu pour l'aider à dénicher ce dont il avait besoin. Je continue à lui rendre de menus services de temps en temps, avec une jolie ristourne à la clef. Et son absinthe est excellente.





Compagnon pochard
J'ai connu Griff Weiss exactement dans les mêmes circonstances que William Marshall, puisque c'était ensemble que les deux compères avaient décidé de se prendre une cuite, ce soir-là, dans ce petit rade du Lincolnshire. La seule différence entre les deux, c'était que Griff était plus grand et tenait moins bien l'alcool. Bref, quelques péripéties (dont une jambe cassée en tombant dans le fossé) plus tard, Griff et moi étions attablés autour d'une tasse de café et je racontais quelques-unes des innombrables aventures au jeune homme encore un peu endormi, mais attentif. Je crois que mes histoires lui firent forte impression. De mon côté, j'avoue avoir une certaine affection pour ce jeune homme certes trop impulsif et fonceur, mais dévoué et bon combattant. Je lui ai déjà dit à plusieurs reprises qu'il aurait un bon soldat, un bon mercenaire.





Estimée vampire
Pearl n'est pas une femme avec laquelle j'irais plaisanter. Non pas qu'il y ait grand monde avec qui j'irais plaisanter, vu mon caractère, mais tout de même... Tout ce que je peux dire d'elle, c'est qu'elle est sérieuse. J'entends par là qu'elle n'est pas à prendre à la légère ; je la considère au contraire comme particulièrement redoutable. Autant que moi, si ce n'est plus. Contrairement à ses amis Marshall et Griff, je ne me considère pas comme meilleur magicien qu'elle.  A en juger par nos attitudes réciproques, je pense qu'elle a plus ou moins vu en moi la même chose que j'ai vue en elle. Pour toutes ces raisons, il serait faux de dire que nous sommes amis. Mais je la respecte profondément, et nos relations sont plutôt cordiales, quoique réservées. Ce qui n'est pas sans calcul de ma part, je dois l'avouer : si jamais je devais affronter un coup dur, j'aimerais mieux l'avoir à mes côtés qu'en face de moi...





A voir
Sed laeditur hic coetuum magnificus splendor levitate paucorum incondita, ubi nati sunt non reputantium, sed tamquam indulta licentia vitiis ad errores lapsorum ac lasciviam. ut enim Simonides lyricus docet, beate perfecta ratione vieturo ante alia patriam esse convenit gloriosam. Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.





A voir
Sed laeditur hic coetuum magnificus splendor levitate paucorum incondita, ubi nati sunt non reputantium, sed tamquam indulta licentia vitiis ad errores lapsorum ac lasciviam. ut enim Simonides lyricus docet, beate perfecta ratione vieturo ante alia patriam esse convenit gloriosam. Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.





Alliée insoupçonnée
Sed laeditur hic coetuum magnificus splendor levitate paucorum incondita, ubi nati sunt non reputantium, sed tamquam indulta licentia vitiis ad errores lapsorum ac lasciviam. ut enim Simonides lyricus docet, beate perfecta ratione vieturo ante alia patriam esse convenit gloriosam. Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.











Neveu à découvrir
Sed laeditur hic coetuum magnificus splendor levitate paucorum incondita, ubi nati sunt non reputantium, sed tamquam indulta licentia vitiis ad errores lapsorum ac lasciviam. ut enim Simonides lyricus docet, beate perfecta ratione vieturo ante alia patriam esse convenit gloriosam. Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.





Ma petite louve
Ah, la petite Ruby... Une drôle d'histoire que celle de notre relation... Enfin, "drôle", ce n'est sans doute pas le terme... Le fait est que la connais depuis qu'elle est sortie du ventre de sa mère, je l'ai vue grandir tout au long de son enfance et de son adolescence, jusqu'à devenir la femme qu'elle est aujourd'hui. Ses parents sont de vieux amis à moi, j'ai fourni son père en armes quand il bossait avec l'IRA, et sa mère m'a tiré d'un mauvais pas il y a quelques années, quand la législation sur les lycanthropes s'est durcie. Je me suis toujours très bien entendu avec la petite Ruby comme avec ses parents.
Ce qui est "amusant", c'est qu'il y a quelques années, elle s'est à son tour fait mordre par un loup-garou... elle qui en connaissait un depuis tant d'années. La vie a le sens de l'humour, à ce qu'on dirait. Toujours est-il que, dans son malheur, elle a eu la chance de pouvoir compter sur un guide qui l'aiderait à gérer sa nouvelle condition. De mon côté, c'est assez égoïste de ma part, je suis plutôt content d'avoir un autre loup-garou avec lequel partager mes expériences. Je vois Ruby comme l'une des rares personnes capables de véritablement me comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le chasseur et la proie.   Ven 26 Déc - 10:01

J'imagine qu'on peut répondreeee? *au pire je supprimerais xD*

Vu les liens que t'as et ton histoire... Je te propose sûre Pearl et peut-être également Megan~

Si ça te tente, bien sûr, on en discutera par mp^^
Revenir en haut Aller en bas
A Griffith Weiss
avatar
Mort vivant
Mort vivant

Date d'inscription : 11/03/2014
Messages : 160

MessageSujet: Re: Le chasseur et la proie.   Lun 29 Déc - 19:18

Je refuse d'avoir un lien avec un homme qui me prend pour une femme! (ancienne élève?! sérieusement?! /meurt)

Plus sérieusement, on en parle par MP, entre potes de cartons~ =D

______________________

theme song?:
 
FFAwards2015 - double victoire! 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le chasseur et la proie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Département de l'immigration :: Gestion des personnages :: Dossiers de suivi-
Sauter vers: