Partagez | 
 

 Correspondance, secrète ou non, d'un alchimiste écossais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 265

MessageSujet: Correspondance, secrète ou non, d'un alchimiste écossais.   Sam 27 Déc - 14:53

Gillean entretient une correspondance particulièrement fournie : avec ses amis, sa famille et ses connaissances, d’une part, et avec de nombreuses personnalités du monde alchimique, d’autre part ; l’alchimie étant peu reconnue en Grande-Bretagne, il est en effet contraint d’échanger ses vues avec des savants venus de toute l’Europe, voire au-delà. Il en résulte un manège constant de hiboux dans sa maison d’Edimbourg.

En outre, Gillean étant plutôt reconnu dans les milieux concernés, il lui arrive également fréquemment de recevoir des lettres venues de personnes totalement novices en matière d’alchimie mais désireuses d’en apprendre davantage sur la question. Dans ces cas-là, il est toujours ravi de fournir toutes les explications possibles (et souvent, bien plus que demandé) sur ce qui reste son sujet de discussion favori.

______________________






FAIBLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mejssa Malefoy
avatar
Sorcière
Sorcière

Date d'inscription : 23/10/2014
Messages : 99

MessageSujet: Re: Correspondance, secrète ou non, d'un alchimiste écossais.   Mar 21 Avr - 14:12

Très cher Monsieur Farquharson ,

Je vous écris afin de vous présenter mes excuses par rapport à mon comportement de la semaine dernière. Je me suis éclipsée au court d’une conversation d’une façon si impolie. Je me sens terriblement honteuse et vous avez dû me trouver extrêmement grossière.

Je vous prie de m’excuser et de comprendre qu’il est difficile pour moi de créer des liens, même si ce n’est qu’amical –ce qui, il me semble, était en train de naitre au cours de notre conversation, pour ma part – avec un homme. Vous n’êtes en aucun cas fautif et je ne vous en veux en aucun cas. Je me suis simplement trouvée troublée en voyant avec quelle simplicité j’ai pu tenir une conversation avec vous, ce que je n’ai plus fait depuis la disparition de mon mari.

Ne voyez dans mes propos aucune ambiguïté. Votre compagnie m’était très agréable tout comme votre conversation, et je serai ravie d’entretenir avec vous une correspondance.

Amicalement
Mejssa Malefoy

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mejssa Malefoy
avatar
Sorcière
Sorcière

Date d'inscription : 23/10/2014
Messages : 99

MessageSujet: Re: Correspondance, secrète ou non, d'un alchimiste écossais.   Ven 5 Juin - 16:57

Loutry Ste Chaspoule, 29 mais 1943


Très cher monsieur Gillean,

Vous ne pouvez pas savoir combien je suis rassurée en lisant vos mots. Et je vous remercie sincèrement de votre consilience. Et je me permets de vous dire que vous savez parfaitement trouver les mots qu’il faut et que votre lettre a eu le don de me faire sourire, ne prêtez pas attention aux traces de goutte sur le papier ce n’était que des larmes de soulagement. Vous semblez  être un homme si réfléchi et si juste alors que d’autres ne feraient que pointer du doigt ma « frivolité » d’oser adresser la parole à un homme alors que je ne suis encore qu’une « jeune » veuve. Et les rumeurs – que vous ne devez sans doute pas ignorer- sur mon compte n’aident en aucun cas.

Encore une fois, profondément, merci !

Pour répondre à votre dernière question, je ne suis plus très au fait de l’actualité africaine, mais l’idée me semble irréalisable… L’Afrique est un grand continent  qui est divisé non seulement par les différentes cultures mais également par les colonies. Les terres belges, britanniques, françaises… On des systèmes politiques hétérogènes, bien que ressemblantes sur certains points, autant du point de vue magique que du point de vue moldu. De la même façon les pratiques de la magie sont ressemblantes mais divergent sur de nombreux aspects, chacun influencés par le pays colonial. Ce qui, comme vous l’imaginez suscite certaines tensions. Vous savez comme sont les hommes politiques, persuadés que leur façon de faire est la meilleures. Ou même tout simplement les citoyens qui se disputent comme des enfants alors qu’un mot n’est pas le même que celui d’une autre personne pour désigner la même chose, alors imaginez quand il s’agit de magie. Le monde de la magie et les mentalités ne sont pas encore, à mon avis, assez évolués et ouverts d’esprit pour une telle communion. Je ne dis pas non plus qu’il est impossible que cela arrive un jour. Et je ne crois pas que les colons soient du genre à respecter les traditions magiques africaines. Je les soupçonne même de vouloir les rassembler afin de mieux pouvoir imposer leur propre vision de la magie…

Je vous prie de m’excusez si mes propos vous semblent illogiques, mais je ne suis pas une experte en politique et je ne sais que ce dont feu mon mari me racontait. Il a lui-même abordé le sujet quelque fois et comme vous il lui est arrivé de demander mon avis, mais je préférais détourner le sujet par moments, il n’était pas convaincu non plus de la pertinence de la décision et il lui arrivait de s’emporter… Je préférai éviter l’incendie plutôt que de l’éteindre.

Permettez-moi de vous poser une question à mon tour. Vous qui êtes alchimiste, vous pourrez sans doute m’éclairer sur le principe d’échange équivalent, qu’est ce qui définit la valeur d’une chose. Comment peut-on savoir qu’un élément en vaut un autre ? Je suis consciente que la réponse à ma question se présente dans les bases de l’alchimie mais il y a certains détails qui m’échappent.

Bien à vous

Mejssa Malefoy

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cadence Anew
avatar
Médicomage
Médicomage

Date d'inscription : 22/03/2014
Messages : 243

MessageSujet: Re: Correspondance, secrète ou non, d'un alchimiste écossais.   Sam 6 Fév - 12:38

Un hibou dépose une lettre avec l'emblème de Sainte Mangouste. Une écriture fine et soignée court sur la lettre.

10 décembre 1943

Monsieur Farquharson,
Je ne vous envoie pas cette missive par gaieté de coeur mais parce que je me dois de vous informer.
Pour des raisons familiales, je quitte mon poste à Sainte Mangouste dès la mi-décembre.
Ainsi, je ne serais plus votre médicomage quand vous reviendrez pour un examen de routine. J'ai été très heureuse de faire votre connaissance et vous souhaite une bonne poursuite dans vos recherches alchimiques, qui je suis sûr aboutirons un jour.
Sincèrement vôtre
Cadence Anew
Médicomage

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Correspondance, secrète ou non, d'un alchimiste écossais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Poudlard :: Correspondance "L'envol du Hibou"-
Sauter vers: