Partagez | 
 

 Murphy Conley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Murphy Conley   Jeu 9 Avr - 18:25

Murphy Orion Conley

Personne n'échappe au destin...


Genre :
Masculin
Âge :
50 ans, 31 décembre 1893.
Métier :
Antiquaire magique - Partisan de Grindelwald (conseiller)
Lieu de résidence :
Londres, allée des Embrumes.
Personnage ou auteur de l'avatar :
Cecil Palmer fanart

Familier :
Un hibou imposant et grinçant au plumage sombre s'appelant Hermès. Ainsi qu'un demi-fléreur, un gros matou noir répondant au nom d'Hadès.
Baguette :
Bois d’ébène, coeur de dragon, ving-neuf centimètres, rigide.
Patronus :
Un crocodile.
Epouvantard :
Lui-même rongé par la folie.
Amortentia :
Parchemins usés, cuir gras, cuivre oxydé, feu de cheminée, cendre froide. L'odeur qui imprègne sa boutique.

Taille :
Un mètre quatre-vingt trois.
Corpulence :
Il est donc plutôt mince avec quelques muscles malgré sa carrure.  
Cheveux :
Bicolore. Une partie de devant est blanche, l'autre est noire. Une forme de tâche de naissance qui lui a accordée cette particularité, donnant un sentiment de froid intense.
Yeux :
Des iris d'un bleu spectral dont la périphérie est nettement plus sombre que l'intérieur.
Signes distinctifs :
Ses bras, ses épaules et son dos sont recouverts d’énigmatiques tatouages à l'encre violette. Le dessin d'un oeil revient plusieurs fois dans ces derniers. Il est par ailleurs un animagi corbeau dont le plumage est noir aux reflets violets avec une légère tâche blanche près de l’œil droit. C'est également un excellant legilimens qui a su se tirer plusieurs fois d'une situation délicate grâce à son talent. Son esprit est par ailleurs complexe et échappe souvent aux autres.
Style vestimentaire :
Un style élégant sans toutefois être trop strict. L'ensemble est par ailleurs représentatif du personnage. Il semble accordé une certaine attention aux couleurs, c'est pourquoi en retrouve toujours le noir, le gris, le violet et le blanc dans sa tenue.

Qualités :
Rusé, manipulateur, méthodique, fier, loyal, rodé à toutes épreuves.
Défauts :
Orgueilleux, méprisable, désintéressé, ferme, hypocrite, dur en affaire, peu sentimental.  
Préférences :
L'arithmancie est l'un des piliers de son existence. Son amour pour cette science est débordante et dégoulinante. Il a une sincère affection pour son fils malgré qu'il fut longuement absent. Murphy a fascination pour les objets étranges et recelant un puissant pouvoir. Il aime le salé et aime prendre un café corsé tout au long de l'après-midi. Sa couleur préférée est le violet.
Antipathies :
Il voue une haine à sa très chère soeur. Il n'aime pas perdre, surtout lorsqu'il est supposé être le maître du jeu. Le bruit l'agace au plus haut point. Malgré le fait qu'il soutienne la suprématie des sangs-pur, il doit avouer qu'il apprécie certains artistes moldus. Ainsi il y a un gramophone à l'arrière sa boutique qui diffuse de la musique et il ne s'en lasse pas.

Que pensez-vous de la situation politique actuelle ?

Chaotique, voire amusante. Murphy bien que remis de sa peine ne s'est guère plus préoccupé de qui dirige le ministère. Cependant, l'arrivée de Murray attise sa curiosité et il espère que Lambertson relève le niveau. Bien que ce soit un sang-mêlé, il trouve que c'est homme qui fait un leader intéressant bien que débordé par les événements. L'arrivée de la nouvelle directrice du département de la justice réserve bien des surprises et il espère trouver en elle une féroce adversaire.

Réputation :
Murphy est homme craint et respecté dans l'allée des Embrumes. La plupart des sorciers connaissent ses nombreux antécédents. Il ne les laissent pas insensible. Croire qu'il est un dangereux détraqué et meurtrier serait exagéré. Celle de l'homme aux passes-temps non recommandés et approuvés par la société serait plus politiquement correct.

Il est loin de l'individu le plus aimable comme vous avez pu le percevoir, mais il est digne de confiance quand il vous a en bonne estime et se montrer presque agréable lorsqu'il vous apprécie, toujours étant moyennement. C'est également un homme de main de Grindelwald et ce n'est pas un vulgaire soldat. Il a su trouvé une place au sein des partisans et impose le respect. Toutefois son rôle demeure vague à la plupart. Chose qui pour rien au monde il éclaircirait, préférant vous garder dans le doute le plus longtemps possible. Fort heureusement, il y a bien peu de sorciers qui soupçonnent sa proximité avec le fameux mage noir, mais quelques uns mettraient leur main à couper. C'est pourquoi il est étroitement surveiller par les aurors et que les perquisitions sont quotidiennes.

Projets :
C'est un homme complexe qui aurait tant de but à la fois qu'il serait difficile de savoir par où commencer. Toutefois, je peux vous assurer d'une chose. Murphy soutient la cause de Grindelwald bien qu'à la base il cherchait avant tout un mécène. Son amitié avec ce dernier a joué dans son implication dans ses projets.  

Famille  :
Murphy est né deux sorciers de sang-pur qui a ce jour ne sont plus de ce monde. Sa mère est une Beurk. Il a une soeur de cinq ans son aînée, qu'il déteste par dessus tout, mais qu'il ne blessera jamais, pour cause les liens du sang. Il n'est pas marié et n'a pas de compagne. Cependant, il a un fils nommé Regis qui est à Poudlard dans la maison Poufsouffle et en septième année.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Murphy Conley   Jeu 9 Avr - 18:26

Histoire :
D'aussi loin qu'ils puissent l'affirmer, les Conley descendent d'une branche désargentée originaire d'Irlande. Par ailleurs, c'est la forme anglicisée de Ó Conghalaigh. Leur sang est terni depuis bien des décennies par les odieux crimes de leurs ancêtres. Emprisonnés, condamnés, exécutés, ils substituèrent malgré leurs méfaits, semant leur descendance comme la gangrène ronge un homme. Parmi eux figure Craig dit le Faucheur célèbre pour être à l'origine de la mort de nombreux sorciers par on ne sait quel moyen avant de disparaître au XIème siècle. Le mystère est resté intact jusqu'à nos jours. Ou encore Morag dite l'Enchanteresse qui soumit de puissants hommes au sortilège Imperium au XVIème siècle. Elle mourut de la main de son époux, ce dernier ayant revêtit l'apparence de son amant de moldu afin de la surprendre. Qu'ils furent bourreaux ou victimes, beaucoup connurent un destin tragique...

Murphy est né le 3 janvier 1893 à Londres. C'était un enfant plutôt préoccupant par son air chétif et placide. Idolâtré par ses parents mais isolé des autres, il avait grandi à l’écart des réjouissances que pouvait offrir son jeune âge. Passif, mais tourmenté par ses rêves, il trouva refuge dans la contemplation des autres. S'il ne se voyait pas à leur place, il appréciait néanmoins deviner leur destin par le biais d'observations et de déductions, s’amusant de leur chance ou ricanant de leur malheur, montrant par la même occasion une maturité déconcerte. A cette même époque, sa soeur aînée nourrissait de la rancœur et de la jalousie à son égard. Chaque jour où sa place d’héritier n’était que plus assurée, elle se sentait menacée. Murphy en tant que descendant mâle de la lignée avait pour mission de faire perpétuer le nom et de préserver le sang. Quant à elle, il était de nécessité à ce qu’on lui trouve un bon parti afin qu’on s’en défasse au plus vite.

Lorsqu'il eut onze ans, Murphy partit à Poudlard suite à sa convocation. Il entra à Serpentard, faisant honneur à la tradition familliale. Malgré sa réputation discrète, voire inexistante à ses débuts, le jeune Conley sut se faire un nom au fil des années en excellant en Arithmancie. Il sortit de Poudlard avec cinq ASPICs : (O) Arithmancie, (O) en Métamorphose, (E) Potions, (E) DFCM, (E) Divination.

Diplômé, il seconda son père, propriétaire d’un boutique d’antiquités, jusqu'à sa mort. Le pauvre fut victime d’une gangrène au bras droit après être entré en contact avec une boîte ensorcelée, cadeau d’un supposé grand ami qui disparut mystérieusement. Aucun remède ne put le sauver et l’objet maudit fut détruit par précaution. Quant à leur mère, elle se brisa la nuque en trébuchant sur l’elfe de maison dans l’escalier peu après. Murphy hérita de la boutique et de tout ce qu'elle comportait. Sa soeur prit possession de la maison et de son mobilier, malgré le testament qui destinait l’ensemble à son frère. Ainsi, la modeste fortune qu'il resta fut scindé en deux et chacun repartir avec son dû. Le jeune homme ne fut pas mécontent de se débarrasser de cette harpie en lui laissant une partie de son héritage.

Murphy avait décidé de garder la boutique pour en tirer un salaire. Toutefois, il entreprit, à côté de la gestion de son commerce, des recherches en arithmancie et en runes. Soucieux de préserver un savoir qu’il disait dépassant le commun des mortels, aucun de ses travaux ne fut publié malgré les années qui commencèrent à peser. Sa fascination pour l'interdit l'entraîna à collectionner les objets noirs, si bien qu'il en fit son fond de commerce officieux. Cependant, ses activités illicites furent découvertes suite à la mort suspecte d'un de ses clients. Les aurors remontèrent jusqu'à là et le condamnèrent à une peine de cinq ans à Azkaban. 

Après avoir purgé sa peine, l'homme reprit son commerce qui se trouvait dans un état lamentable. Sa soeur n'avait pas pris la peine de le garder en état. Durant les travaux de déménagement, il rencontra une jeune sorcière de bonne famille. Une femme qui sera son amante d'un soir. De cette union naquit un garçon qu'elle lui ramena sur à son accouchement avant de disparaître de sa vie. Le sorcier n'ayant aucun instinct paternel le confia à sa soeur qui l'accueillit comme son propre fils.

Un soir d'hiver un sorcier se présenta à lui. Un homme qui changera sa vie à jamais, Gellert Grindelwald. Ce dernier avait entendu parlé de lui, notamment de la couche superficielle de ses travaux qui n'étaient connus que de quelques sorciers déchus. Murphy en admiration devant un tel homme lui dévoila plus tout en attisant sa curiosité. En beau parleur, il sut se faire entendre et faire connaître ses motivations. Grindelwald ne fut insensible aux qualités de ce dernier. Si cela ne scellait pas encore leur alliance, les deux hommes se firent mutuellement confiance peu à peu que Murphy remplissait ses missions.

C'est lors d'une entre elles que l'homme va renouer avec la justice. Alors qu'il interrogeait un sorcier à grands coups de baguette, ce dernier tomba dans le piège des aurors. Trahi par son coéquipier, Conley est emmené avec son complice à Azkaban en attendant son procès. Lorsqu'ils furent guidé devant le juge, celui qui l'avait trahi avoua être le responsable. La sanction de Murphy fut plus légère, il écopa de dix ans pour complicité de la torture d'un sorcier. Enfin, c'est ce que le version officielle raconte. L'histoire est plus complexe qu'il n'y paraît...

Le sorcier est contraint de retourner à Azkaban, mais il semblerait que ce dernier soit préparé à revoir ses anciens bourreaux. Coupé du monde, il ne pouvait qu'attendre sagement que les jours s'écoulent un à un jusqu'à ce qu'on le jette dehors. Pourtant, l'homme qu'il était avait trouvé le moyen d'établir un lien vers l'extérieur, comme une araignée tissant son piège à l'aide de son fil de soie. L'homme qui prétendait être dans l'attente, était en vérité toujours un fervent partisan communiquant avec les plus hauts. Nul ne s'aperçut de son stratagème et les informations allaient de bon train. Durant dix ans, le sorcier plaçait ses pions avec habilité dans l'ombre de sa cellule. Tous ceux qui le croyaient désarmé avaient oublié à quel point un cerveau humain pouvait se montrer des plus ingénieux et fascinant. C'est également ainsi qu'il prépara son grand retour dans la société. Prêt à servir celui qu'il disait son ami jusqu'à ce coeur n'est plus raison de vivre.

Dix longues années. L'homme était désormais libre, mais affamé. Il retrouva sa boutique et son fils. C'était désormais un jeune homme contrairement à lui qui n'avait plus le bel âge...
Revenir en haut Aller en bas
 
Murphy Conley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le Chaudron Baveur :: Poubelle :: Poubelle des personnages-
Sauter vers: