Partagez | 
 

 Lachlan MacFarlanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Lachlan MacFarlanne   Jeu 5 Nov - 1:34

Lachlan MacFarlanne

Clear the road, here comes the ghost


Genre :
Masculin.
Âge :
383 ans. Ça en fait des bougies.
Métier :
Anciennement professeur de vol à Poudlard, présentement fantôme de corridor
Lieu de résidence :
Poudlard
Personnage ou auteur de l'avatar :
Geralt of Rivia (The Witcher)

Familier :
Une chouette nommée Guenièvre qui, hélas, ne l'accompagne plus (la pauvre bête méritait bien le repos éternelle).
Baguette :
Cornouiller, Ventricule de dragon, 32 cm, Rigide.
Patronus :
Un sanglier de fort belle taille qui représentait bien toute la grâce et la finesse de Lachlan.
Epouvantard :
 Sa mère, qui, comme vous pouvez l'imaginer, l'a toujours terrifié. La femme n'était pas méchante, juste trop pressante et trop sévère.
Amortentia :
l'odeur de la terre après la pluie, celle du thé et de la cannelle.

Taille :
1m82
Corpulence :
épais, mais sportif. Plutôt musclé.
Cheveux :
Blancs. Les années vous rattrapent vite quand vous est père...Et actuellement arrière-arrière-arrière-etc-grand-père.
Yeux :
Mordorés
Signes distinctifs :
Deux balafres aux visages dont une lui barrant l’œil (qui ne l'a heureusement pas rendu borgne), laissées après le passage d'un cognard lors d'un match de Quidditch.
Style vestimentaire :
Comme s'il sortait fraichement de son époque, Lochlan porte encore une tenue traditionnelle du XVIe siècle, à savoir une grande chemise bouffante blanche recouverte d'un par-dessus molletonné gris sombre, d'un pantalon en coton épais marron et d'une paire de bottes de cuir. Super moderne, comme vous pouvez l'imaginer.

Qualités :
Paternel, blagueur, sociable, bienveillant, amical, généreux, dévoué, passionné.
Défauts :
TROP paternel, scynique, égocentrique, narcissique, bavard, râleur, peu délicat, fait de mauvaise farce (comme terrifier les élèves qu'il n'apprécie pas), monsieur je-sais-tout.
Préférences :
Lachlan a beaucoup de tendresse pour les enfants, ayant lui-même été père. Il aime aussi les longues balades dans les couloirs du château, voler sans balais maintenant qu'il est mort, gentiment embêter les élèves, mais aussi s'occuper d'eux (chuchoter les réponses d'un devoir étant inclus dans ses bonnes actions), le quidditch, les fêtes, discuter avec ses congénères décédés, les chiens, revoir d'anciens élèves de l'école et enfin, ce qu'il aime par dessus tout : sa femme.
Antipathies :
Notre cher fantôme déteste les sales gosses, la forêt interdite, la sévérité poussée à l'extrême (en ayant lui-même été victime), les professeurs qui ne supportent pas sa présence en cours (quelle bande de rabat-joies), ne pas se rappeler du nom d'un élève et les Noël sans neige .

Que pensez-vous de la situation politique actuelle ?
Que dire à part que Lachlan est catastrophé par la situation actuelle ? Certes, lui qui est mort, il devrait tout à fait se contre-foutre de tout ça, hélas, ce n'est pas le cas. Enfin ce n'est pas franchement pour lui qu'il craint. Pour être honnête, c'est plutôt pour les élèves qu'il s'inquiète. Lui qui a hanté Poudlard des siècles durant, il n'aimerait pas que quelques chose, ou quelqu'un, vienne troubler la tranquillité de ces lieux et surtout mettre tout ces jeunes gens en danger. D'autant plus que, depuis la mort de Mimi Geignarde, l'ancien sorcier craint que des fantômes bien trop jeunes à son goût ne viennent errer dans les corridors. Cela lui briserait le cœur.
La guerre qui fait rage dans le monde moldu n'est pas non plus l'une des meilleures nouvelles qu'il ai jamais entendu. Même s'il ne comprend pas bien les enjeux de tout ce bazar, les histoires de guerres le mettent rarement en joie. Encore un poids de plus sur les jeunes épaules de certains élèves, si vous lui demandez son avis.
Hélas, incapable de circuler hors de Poudlard, Lachlan doit se contenter des quelques informations qui peuvent arriver jusqu'à lui. Il ne sait donc pas franchement à quoi s'attendre, ce qui n'arrange rien à son anxiété. Lui qui aimait bien, de son vivant, garder un coup d’œil sur le ministère de la magie, on ne peut pas dire qu'il soit franchement comblé à ce niveau là.
Réputation :
Disons que les avis à son sujet son plutôt...Divers. Voyez-vous, Lachlan est un homme tout à fait agréable, un très bon père de substitut pur les élèves perdus, un fantôme sociable et souriant, mais monsieur à comme qui dirait son petit caractère ! Sa douceur, il ne l'accord pas à n'importe qui et le fantôme a plus tendance à mordre qu'à plier l'échine. D'autant que, grogner, ça ne le dérange pas, grande-gueule comme il est. Il peut être même franchement immonde quand il a décidé qu'il ne vous aimait pas ! Et oui, si l'ancien sorcier aime jouer des tours aux habitants de Poudlard, ses blagues ne sont pas toujours de bon goût, surtout quand elles visent une personne qu'il n'apprécie pas particulièrement. Bon, après, Lachlan n'est pas non plus un sociapath avide de vengeance qui serait prêt à blesser le premier venu, loin de là, mais vous n'aimeriez pas pour autant perdre toutes vos notes sur le cours de potion...
A part son mauvais caractère et sa forte tendance à râler, le fantôme a tout de même plutôt bonne réputation au sein de l'établissement. Considéré comme un véritable papa-poule, casse-cou invétéré et bavard comme pas deux, autant dire qu'il sait mettre l'ambiance dans les couloirs quand le calme s’installe un peu trop longtemps. Il aime aussi donner des conseiller sur le vol en balais au élèves de première années et discuter avec les préfets quand il font leur ronde avant l'extinction des feux. En tout cas, une chose est sûre : ancien poufsouffle, Lachlan chouchoute tout particulièrement les élèves appartenant à cette maison !
Projets :
Lachlan a un jour jurer de veiller sur sa descendance et c'est bien ce qu'il essaye de faire en gardant un œil sur sa lignée qui pullule à présent dans les couloir de l'école. C'est d'ailleurs un véritable bazar de cousins, de frères et de sœurs, une ramification de famille parfois très éloignées qui ferait pâlir de jaloux le plus branchus des arbres. Bien évidemment, maintenant qu'il hante le château, il s'est aussi investi de cette lourde tâche de gardien de ces murs (manquant pas mal de fois à son post).
Famille  :
Comme vous pouvez l'imaginer, toute sa famille a depuis bien longtemps rendu l'âme. Sa mère, une moldue, a été la première à le quitter. Son père ne tarda pas à la rejoindre. Pour son plus grand malheur, sa femme fut la suivante sur la liste. Sa fille, en revanche, décéda bien des décennies plus tard, après lui, de sa belle mort.
Pour son plus grand plaisir, Lachlan est aujourd'hui arrière-arrière-arrière-...-grand-père d'un sacré paquet de marmots.
Histoire :
en cours de rédaction, mes amours ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Lachlan MacFarlanne   Jeu 5 Nov - 1:39

Histoire :

I - E N F A N C E

Être enfant unique au XVI siècle et une bien lourde responsabilité. À une époque ou les frères et sœurs sont là pou assurer l'avenir d'une famille en cas de décès dans la fratrie, porter seul le fardeau d'un nom est une chose terrifiante. Pas étonnant, alors, que les parents du jeune Lachlan firent peser sur ses frêles épaules tout le poids d'une telle responsabilité.

Sa mère, tout particulièrement, était devenue maîtresse dans l'art de la rigueur, imposant à son seul enfant un cercle social très fermé afin que sa vie ne soit pas écourtée par l'une des rares maladies qui trainait, ou encore un malheureux incident. Sévère, madame MacFarlanne devait être l'une des rares mères chez qui l'on ne trouvait que peu de douceur. La tendresse était certes bien là, se manifestant sous les traits des nombreuses règles qui rythmaient la vie de son enfant, mais rares étaient le instants de réelle complicité entre mère et fils. Ses gestes tendres dépassaient bien difficilement la simple caresse sur la tête.
Il faut dire qu'à Scone, à cette époque, il valait mieux être élevé pour être celui qui dévorait, plutôt qu'être celui qui servirait de plat de résistance. Et puis, avec la réforme et ces cruelles guerres de religion, mieux valait être vite préparé pour l'avenir. De plus, marié à un sorcier, dame MacFarlanne ne pouvait se permettre aucun faux pas. Certes, la chasse aux sorcières avait pris fin depuis des siècles, mais pour elle, il devait encore rester quelques villageois assez stupides pour allumer de nouveaux bûchers. Bref, garder l’œil ouvert et son fils au sein de la demeure familiale étaient les deux règles d'or de cette femme.

Le père de Lachlan, en revanche, était tout le contraire de son épouse. D'un tempérament joviale, il était celui qui amenait la gaité dans la maison. Quand il revenait du monde des sorciers, il avait toujours quelques petits souvenirs plein les poches, des babioles sans grande importance que pourtant Lachlan considérait comme ses précieux trésors.

II – S C O L A R I T E

Ainsi, quand le jeune garçon reçut sa lettre l'invitant cordialement à rejoindre l'école Poudlard, le message fit grand débat au sein de la maison MacFarlanne. Sa mère, d'un côté, trouvait cela peu judicieux d'envoyer son fils dans un endroit si éloigné de la demeure familiale où il apprendrait je ne sais quel tour qui pourrait mettre sa vie en péril, tandis que son père sautait de joie à l'idée que son fils marche dans ses traces. Or, à cette époque, l'homme ayant l'autorité sur la femme, l'issue du débat ne tarda pas à tomber : le jeune MacFarlanne allait être envoyé à l'école des sorciers.
Son arrivée ne marqua pas plus l'histoire du château que celle d'un autre élève. A vrai dire, Lachlan était, durant ses deux premières années, un élève exemplaire et assidu. Il faut croire que l'éducation de sa mère avait encore assez d'emprise sur lui pour le garder calme et sage. Il démontra d'ailleurs très jeune une véritable passion pour le vol en balais, matière dans laquelle il excellait (à défaut d'avoir la moyenne en potion).
Les années qui suivirent furent, en revanche, bien plus agitées. Il faut croire qu'avec l'âge et la distance, Lachlan avait bien compris que sa mère n'arriverait pas par magie à Poudlad pour lui coller une gifle après une petite bêtise. Alors, très vite, le jeune sorcier se lança dans l'art de la farce et des sensations fortes. Ainsi, il rentra dans l'équipe de Quidditch de Poufsouffle en tant que batteur (dans laquelle il fut accueillit par un sale coup de cognard dès son premier match, mais cela ne l’empêcha pas de garder son post jusqu'à la fin de ses études).
Quoiqu'il en soit, et malgré le bazar qu'il instaura dans presque chaque cours, Lachlan obtint malgré tout ses B.U.S.E.S et sorti de Poudlard, succès en poche.
De là, il travailla quelques années avec un fabriquant de balais volant avant d'être rappelé à ses premières amours : Poudlard, l'école qu'il avait tant aimé. Il obtint donc un post en tant que professeur de vol et s'installa définitivement dans le monde des sorciers.

III – M A R I A G E   &  E N T E R R E M E N T

Moira était une très belle jeune femme, fille d'un éleveur de dragon, au tempérament aussi enflammé que le souffle des bêtes que son père élevait. Il n'en fallu pas plus à Lachlan pour tomber amoureux après une courte rencontre sur le marché. Débuta alors tout un cirque de séduction plus ou moins maladroit auquel, pourtant, la belle ne sembla pas insensible. D'après ses dires, « il y avait quelques chose de charmant dans le comportement pataud et faussement assuré de son écossais de mari. ». Quoiqu'il en soit, les deux jeunes gens ne tardèrent pas à se fiancer et, un an plus tard, se marier.
Ils écoulèrent ainsi des jours heureux avant qu'une petite fille ne vienne agrandir les rangs de la famille MacFarlanne.

Ce n'est que deux ans après leur union que les choses empirèrent. Un jour comme les autres, Lachlan reçu une lettre annonçant la mort de sa mère.
Même s'il n'avait jamais franchement té proche d'elle, la nouvelle lui fit un sacré choc. Sans plus attendre, il partit donc avec sa famille pour l'écosse afin de rejoindre son père pour l’enterrement. Et puisqu'une tragédie n'arrive jamais seule, le retour au Chemin de traverse ne se passa pas aussi bien que prévu.
Comme sa mère lui avait toujours dit, le monde est cruel et les Hommes le sont d'autant plus. Alors qu'ils rejoignaient Londres, sa femme, sa fille et lui, leur convoi fut attaquer par des brigands.
Si Lachlan et l'enfant purent sortir vivant de cette embuscade en fuyant, Moira, quant à elle, n'eut pas cette chance. Elle succomba a ses blessures sur la route, mais pas avant de faire promettre à son époux de veiller sur sa fille et les enfants qui naitrait après elle.
Lachlan la fit enterrer à Édimbourg avant de rejoindre Londres. Le cœur déchiré, n'ayant plus d'autre choix que de quitter le monde des moldus et nulle envie d'y demeurer plus longtemps, le sorcier s'en retourna chez lui, abandonnant derrière lui l'amour de sa vie.

IV – V I E   &   M O R T

Seul, Lachlan éleva sa fille du mieux qu'il pu, la chérissant plus que n'importe qui. Il ne se remaria jamais, conservant bien trop d'amour pour Moira et dédiant le plus clair de son temps libre à l'éducation de leur enfant.
Quand Eliza eut l'âge de rejoindre Poudlard, l'écossais fut le plus heureux des Hommes. Exerçant toujours le métier de professeur à l'école, apprendre à voler à sa chère fille fut le plus beaux des cadeaux que la vie pu lui offrir. Et, de loin, il la vit ainsi grandir au sein de l'académie, ne comptant plus les cheveux blancs qui coloraient sa chevelure au fil des années qui passait, observant avec fierté les mêmes bêtises qu'il avait pu faire et qu'elle reproduisait à présent, appréciant chaque instant passé à ses côtés.
Lachlan aurait d'ailleurs aimé que ces précieux moments durent plus longtemps, mais le destin en voulu autrement. Quand, un soir, l'un des préfets arriva en courant dans le bureau du directeur pour annoncer que deux élèves manquaient à l'appel, Lachlan fut l'un des premiers à enfourcher son balais pour partir à leur recherche. Il fit le tour de l'école sans pour autant les trouver, avant de finalement se diriger vers la forêt interdite. Fort heureusement, il trouva les élèves avant qu'il ne soit trop tard. Hélas, si le temps joua en la faveur des plus jeunes, il ne permit pas au professeur d’échapper à l'acromentule que les garnements avait mis en colère. S'est ainsi qu'à 40 ans, Lachlan mourus...Avant de bien évidemment revenir hanter les couloirs !

Les MacFarlanne avaient toujours eu la peau dur, même après la mort, il fallait croire. Et puis, le travail de Lachlan n'était pas encore terminé : comme il l'avait juré à sa défunte femme, il devait veiller sur sa lignée. Or Eliza était encore là et, en tant que père, Lachlan ne pouvait pas se permettre de l'abandonner comme ça.
Il veilla donc encore sur elle quelques années, jusqu'à la fin de ses études, puis son accession au post de professeur de divination, encore jusqu'à l'arrivée des ses enfants à Poudlard, puis des enfants de ses enfants et tous ceux qui suivraient.

Cela fait bien longtemps que Lachlan hante les couloirs de l'école, gardant un œil comme il l'avait promis sur ceux qui font perdurer sa lignée mais aussi les autres élèves. Espérons donc que ce château tienne encore des millénaires, jusqu'à ce qu'il puisse rejoindre sa famille là où ils l'attendent patiemment.

Revenir en haut Aller en bas
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 266

MessageSujet: Re: Lachlan MacFarlanne   Jeu 5 Nov - 19:04





Bonjour, je suis Gillean Farquharson, modérateur (je crois) en charge des validations.

Notre premier fantôme ! Enfin ! Depuis le temps qu'on l'attendait ! Pour la petite histoire, et si je puis me permettre de raconter ma vie, à la base, je devais en faire un moi-même, de DC fantôme (un noble gallois du XVème siècle)... mais les contraintes de temps en ont décidé autrement ! Voilàvoilàc'étaitpassionnantjesais. Bref, re-bienvenue parmi nous, j'aime beaucoup ta fiche, claire, nette, pas trop de fautes, une histoire originale... En un mot, impeccab' ! J'espèrequetuvasteplairemaintenant...




Félicitations, les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! Si tu souhaites te présenter un peu plus personnellement à la communauté, n'hésite pas à te présenter en tant que joueur. Tu peux également poster ta fiche de relations et la compléter. Ne sois pas timide et demande des liens avec d'autres personnages ! Si tu cherches un partenaire pour RP pourquoi ne pas répondre à l'une des demandes ou poster la tienne dans les "recherches "? Et avant de fuir, n'oublie pas de remplir ton profil !


______________________






FAIBLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lachlan MacFarlanne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le Chaudron Baveur :: Poubelle :: Poubelle des personnages-
Sauter vers: