Partagez | 
 

 Aaron Weiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Aaron Weiss   Lun 14 Déc - 15:50

Aaron Weiss


J'aimerais que quelqu'un voie les parties sombres de mon esprit, le désordre, la peur, la destruction, et qu'il choisisse de rester.


Genre :
Masculin
Âge :
23ans 21/02/1920
Métier :
Département des accidents et catastrophes magiques -Oubliator-
Lieu de résidence :
Appartement au cœurs de Londres.
Personnage ou auteur de l'avatar :
Heine Rammsteiner -DOGS-

Familier :
Main Coon, noir répondant au nom d'Hannibal.
Baguette :
Frêne, Crin de Sombral, 27,5cm, souple
Patronus :
Cerf avec un bois cassé.
Epouvantard :
Le fantôme de son ami James.
Amortentia :
Menthe, tabac froid, fleur de cerisier.

Taille :
175cm
Corpulence :
fin, musclé.
Cheveux :
noirs mais il se jette un sort pour les avoir blancs.
Yeux :
marrons
Signes distinctifs :
cicatrice au cou qu'il cache sous des bandes.
Style vestimentaire :
Sobres avec une certaine élegance, rien de trop voyant.

Qualités :
esprit vif et intelligent, une certaine loyauté et servitude envers les gens de sa famille, et ses amis. Trop poli pour être honnête. Calme de nature. Grande détermination. Voit souvent verre a moitié pleins.
Défauts :
Esprit revanchard. Malhonnête, manipulateur, colérique. Sentiment de supériorité sur les sang mêlé, moldus et certaines créatures magiques.
Préférences :
La solitude, travailler dans son coin. Travailler sur la mort de James, s’asseoir dans un bar avec un ou deux collègues après une looongue journée de travail et fumer une clope. Travailler sur la mort de James, profiter de cette liberté, se sentir vivant, Travailler sur la mort de James, caliner Hannibal, Travailler sur la mort de James, Travailler sur la mort de James, Travailler sur la mort de James.
Antipathies :
Déteste être dérangé, appréciant la compagnie si il vient lui même la chercher. Déteste le bruit, qu'on le rabaisse, qu'on touche ce qui lui est précieux.  
Déteste aussi Samuel è_é Quincey è_é  è_é et Salem è_é  è_é  è_é

Que pensez-vous de la situation politique actuelle ?
Fraichement arrivé a Londres, il aurait pu rejoindre les rangs de Grindelwald, mais son petit doigt lui a soufflé que travailler seul et dans l'ombre lui apportera moins de problème que rejoindre ce groupe de mal propre et de barbare.
Cependant depuis son arrivée à Londres, il porte un intérêt soudain à la politique et le ministère de la magie. Il intègre rapidement le ministère en tant qu'Oubliator bien que ce dernier a en horreur les moldus, cracmols et autres qu'il qualifie lui même en secret de "déchets de la société"
Réputation :
Poufsouffle. Bonne maison d'après beaucoup de monde. Dommage qu'il n'avait qu'un ami proche à serpentard. Et qui n'était pas forcement une bonne fréquentation. Beaucoup de Né moldu ce sont demandé pourquoi Aaron qui paraissait si gentil avec son entourage, pouvait devenir si persécutant en compagnie de James.
On n'a pas été étonné de le voir disparaître ces dernières années. A vrai dire, discret comme il était en dehors des quelques altercations avec les Né Moldus, on l'avait oublié.
Arrivé aux ministères, ayant prit le nom de famille de son père, ses collègues sont étonnés de voir un Weiss inconnu. Beaucoup de rumeurs circulent sur lui. On lui parle souvent de sa famille du coté paternelle, famille qui se divise sur le cas du jeune homme.
Projets :
Pour le moment, le batard Weiss cherche a donner un sens a sa vie en vengeant la mort de son ami serpentard. Pour cela, il cherche a copiner avec les aurors et le ministre pour avoir accès aux informations dont il a besoin.
Famille  :
ooooh la famille, la famille. Important la famille. Et bien, Aaron, il aurait préféré ne pas en avoir du tout de famille. Sa mère est la personne la plus exécrable du monde à ses yeux. Toujours a ce mêler de sa vie, a tout diriger, a le comparer a son père.
Son père parlons en tiens. Un chien avec la queue entre les jambes d'après lui. Il ne l'a reconnu peut de temps avant qu'il ne rentre a Poudlard. Il lui envoyait une lettres pour son anniversaire, quand il y pensait. Il l'a vu quelques fois par ci par là, mais ne l'a véritablement connu qu'au moment ou il décide de se faire appeler Weiss.
Un frère. Il parrait. Un grand, peu fréquentable d'après le paternel. Raison de plus pour le fréquenter.
Histoire :
Plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aaron Weiss   Lun 14 Déc - 21:47

Histoire :
Personne ici ne comprend pourquoi tu es là.
Personne ici ne serait dire d'ou tu viens. Qui tu es. Comment tu es arrivé dans le ventre d'une Yaxley de bonne famille. Qui est le fou qui a tenté de nuir à la réputation d'une si noble famille ? Si ton grand père, le patriarche de la famille, l'avait en face de lui, il lui aurait prononcé un informulé qui l'aurait directement envoyé voir si il y a un paradis pour la vermine dans son genre. Ta mère ne te défend pas. Elle donne un prenom, mais les prénoms ils s'en moquent. Les prénoms ca va ca vient, ca n'indique rien. Ils veulent un nom, un nom précis.
Heureusement (ou malheureusement, ca dépend comment on voit la situation) pour toi, tu n'es pas Sang Mêlé. Heureusement pour toi, ton 'paternel' est convenable pour eux. Un Weiss. Ca aurait pu être pire. Bien pire. C'est l'unique raison pour laquelle on décide de te garder, et pourquoi on ne t'aurai pas abandonné dans une poubelle publique d'une ruelle moldu !?
Roh Allons ce n'est pas inhumain ! Quelqu'un aurait bien eu pitier de toi en entendant tes cris. Déjà que tu casses les oreilles de tout le monde au manoir familial !
Ils ne savent pas trop quoi penser de toi Aaron. Durant la grossesse, mère disait qu'elle allait e chérir une fois que ton père larguerait sa femme pour elle. Puis du jour au lendemain elle s'est mis a t'aimer autrement, comme si tu étais un instrument de vengeance. Grand père aussi. Il voulait t'aimer. Mais soudainement "le petit bonhomme" s'est changé en "ton bâtard" soudainement, ta mère ne vit plus au manoir, mais dans une maison de vacance non loins d'ici. Toi, tu vis avec ta mère. Mais tu viens voir grand père, tes oncles, tes tantes. Tu t'en moques toi. Tu n'es qu'un nourrisson.
Tu grandit. Dans cette maison de vacance qui est maintenant ta maison. Ta mère t'explique rapidement que tu n'as pas de père, que ce dernier vous a abandonné pour paraître blanc comme neige devant sa famille, et que grand père ne veux pas qu'on vienne trop le voir non plus. Il n'y a que toi et elle... Puis c'est très bien comme ca !
Cependant un jour tu es troublé.Si tu n'as pas de père... Qui est cet homme ce présentant comme tel ? Et pourquoi t'appeler "mon fils" si ce n'est pas ton père ? Ta mère a du mal a te laisser avec lui. Cependant il est gentil avec toi.Tu ne comprends pas trop. Il est venu avec une peluche en forme de lapin. Ca tombe bien, tu adores les lapins. Tu es content de lui ressembler. Vous avez les même cheveux ! La forme du visage est familière aussi... Après tu as prit de l'autre coté de la famille. Certes il est difficile de se prononcer sur comment tu seras plus tard, mais tu es si mignon. Trop mignon pour être un Weiss... d'après ta mère.
Sept ans ! Sept ans que ta mère te supporte comme une sangsue qui ne part pas. Ou un bouton. Au choix. Mais aujourd'hui maman est très fière de toi ! Grand père aussi d'ailleurs. Il a fait le déplacement, allez savoir pourquoi. Tu es tout modeste et tout timide devant eux. Ca énerve ta mère. affirme toi bon sang. On a pas donné naissance a un poltron avec des pouvoirs.
Tu grandis encore et a chaque anniversaire, l'homme supposé être ton père t'envoie une carte... quand il y pense. Par moment le courrier arrive deux mois en avance ou deux mois en retard et tu commences a comprendre pourquoi maman ne l'aime pas beaucoup. Il a une autre famille. Une autre femme, un autre fils. Et il nous a abandonné pour eux. C'est dommage. Tu es presque sur que vous auriez pu vivre ensemble ! Tu aurais eu deux maman, un papa... Et un grand frère !
Tu comprend aussi qu'elle se sert de toi, de lui, de sa position délicate. Elle ne travaille pas et aime voir et recevoir du monde quand elle passe au manoir. Étrangement tu n'as pas le droit de venir quand elle fait ça. Elle te raconte. Après, une fois la réception terminé, quand elle va te chercher chez la Moldu qui te garde. Dieux que tu détestes cette femme. Rien n'es normal chez elle. Elle fait tout a la main... pas de magie.... pas d'elfe.... Beurk. C'est répugnant. Maman pense comme toi. Elle dit que tu as au moins ca de juste. Elle ne se soucie pas de ce que tu vas lui présenter comme copain.
C'est elle qui te présente James. James c'est ton meilleur copain. Ton seul copain en fait... Vous avez le même age, vous êtes inséparable au grand malheur de ta mère et de la sienne. Elles sont amies aussi. Pendant que vous jouez dans l'arrière cours du manoir ou vis James, elles prennent le thé à l'ombre, sur la terrasse.
Mais ce n'est pas intéressant. Ce qui est intéressant c'est James et toi !  Vous collectionnez les chocogrenouilles, vous échangez vos dragets, mais votre passe temps préféré, (surtout celui de James en fait) c'est d'aller embêter le gros voisin moldu qui habite a deux trois kilomètre d'ici. Y a pas plus étrange que le gros voisin moldu. James le trouve répugnant. Toi aussi d'ailleurs. Tout moue, tout gras, tout mouligasse, si faible. Tu es heureux de ne pas être comme ca.
Ta lettre est arrivé. Celle de James aussi. Tu es resté dormir chez James, et du coup elle est arrivé en même temps que lui. Vous êtes heureux. Vous vous demandez ce que vous aller apprendre, dans quelle maison vous serrez. Pour James c'est évident, il sera a Serpentard et toi aussi! Et il deviendra un grand sorcier.... Toi aussi ! Il rajoute que toi aussi. Il se voit deja au ministère, à la place du ministre actuel. Il prend la pose. tu lui ris au nez gentiment. Ca le ramène a la réalité.
Une fois dans le train, tu enfiles ta robe. Tu rencontres des gens de ton age. Tu ne parles pas trop. James parle a ta place. Il te présente, tu souris, on te dis bonjour, tu t'assois avec le groupe et tu laisses parler. Tu ferras ca tout le long de ta scolarité. Même après. Tu laisse James parler a ta place. Tu préfères, c'est plus simple.

La premiere deception arriva rapidement cependant.
Aaron Yaxley. Poufsouffle.
James est a serpentard lui. tu es tellement déboussolé que tu ne trouves pas la bonne table. Tu as envie de pleurer mais tu te retiens. tu te dis que c'est pas important la maison, ca ne vous empêchera pas d'être toujours autant ami. Et tu as raison. Vos cours sont, généralement, commun. Les seuls moments ou tu ne le vois pas c'est quand tu dors, ce qui te laisse un moment pour souffler. Puis tu te sociabilises. Tu rencontres des gens de ta maison, tu intègre en quatrième année l'équipe de quidditch en tant que poursuiveur, tu deviendras même capitaine en septième année. James lui ne veut pas.
Tu as des notes relativement modeste. Parfois bonnes. Ta mère te sermonne dans ses lettres en disant que tu peux faire mieux. beaucoup mieux. Un Yaxley ferrait mieux, même un WEISS ferait mieux.
Donc tu bosses. Pour lui faire plaisir, ca marche, elle est contente, elle fait des cœurs sur ses lettres, elle arrête de t'envoyer des beuglantes,elle est contente. Toi tu es débarrassé.
Plus le temps passe, plus elle t'énerve, et a chaque fois que tu rentres tu fuis dans ta chambre pour lui échapper. Tu vas voir James, comme si vous ne vous voyez pas assez a son avis, elle te fais remarquer que ton comportement change quand tu es avec lui et elle voudrait que tu le fréquente moins. Tu dis oui, pour lui faire plaisir, mais tu va quand même le voir. Tu te surprends a lui mentir pour sortir. Tu prétends avoir une petite amie, de bonne famille bien sur ! Mieux vaut ne pas l'énerver. Puis une fois qu'elle te laisse sortir, tu rejoins James et votre petite bande. Vous avez volé des livres dans la réserve. C'est James qui y est allé. Un livre de magie noir. Tu dois en cacher un chez toi. Tu le lis, tu le dévores, tu te dis que tu essayeras quand tu pourras. Pas maintenant. Pas quand tu es a Poudlard. Trop dangereux.
Tu finis par quitter cette école. ASPIC en poche, ta mère en fait mille fois trop devant ses amies. James, n'a pas eu ses ASPIC. Tu lui dit d'essayer de les avoir, mais il s'en fou. totalement.il va prendre une année sabbatique, et tu dois venir avec lui. Tu te sens obligé. Tu ne peux pas le laisser se foutre en l'air sans rien faire quelque part. En plus si lui il part... c'est juste inconcevable de ne pas le suivre.
Tu expliques a ta mère. Tu vas vivre en Allemagne et trouver... un bon job la bas. Tu inventes des histoires pour qu'elle ne s’inquiète pas trop. Tu ne veux pas qu'elle s’inquiète, même si elle a toutes les raisons de s’inquiéter.
Tu t'installes dans un appartement miteux dans une petite ville qui te dégoutte, remplis de moldu cracmol et autres. Tu te coupes du monde. James te fais remarquer que c'est l'endroit parfait pour s’exercer au sort du livre qu'ils avaient volé. Tu ne dis pas que c'est une bonne idée, mais tu touches a quelques choses de mauvais, tu le sais.
Ca ne t’empêche pas cependant de t'amuser alors avec la magie noire. Contrairement a James, tu préférés lire plutôt qu'exercer. James exerce beaucoup. Au début c’était rien. Apres il a voulu s'exercer... sur des Moldus. Tu t'y oppose fermement. On va a Azkaban pour moins que ca.
Tu surveilles, tu ne te reconnais plus, tu ne reconnais plus James. Enfin si, tu le reconnais, tu vois bien qu'il n'a pas changé, il est toujours aussi souriant, il est simplement plus extremiste qu'avant.Tu le sais depuis longtemps, il veut rejoindre les rangs d'un certains Grindelwald. Tu essayes de lui résonné. Ce ne sont que des brutes la bas.
"Mais ils ont un sang aussi noble que le notre Aaron."
Il a raison. Tu le sais. Il n'est pas fou.... seulement un peu plus extrémiste. C'est une bonne personne pour toi ! Il a fait plus que ce que ferrai ta mère pour toi ! Cette dernière t’inonde de courrier ou tu oublie de répondre. Tu reçois une lettre de ton père qui dit qu'il aimerait bien te voir depuis le temps mais qu'il est trop occupé par son travail. Pour la première fois tu lui réponds
"Aide moi si tu m'aimes."
Tu aurais pu demander a ta mère, a ton grand père, même a tes oncles et tantes, ils auraient répondu plus vite. Maintenant c'est trop tard. James est en train de s'en prendre a une moldu, avec sa magie. tu lui retires sa baguette des mains, il tombe sur la tête, il est sonné. Il a informulé un imperium a l'autre Moldu. Tu dois effacer les preuves... sans te faire choper. Un oubliette... avec la baguette de James ! Hop ! Déposez la fille dans une allée sombre sans que quelqu'un ne te remarque. voila, c'est bien. Tu reviens vers James. Tu gères la situation... tu l'a gères... Tu te met a pleurer. Tu te sent mal rien qu'en le voyant inconscient et tu te demande si cet amour que tu as pour lui est saint. Tu réfléchi longuement... tu te dis que tu ne peux plus continuer.
Tu laisses James dormir dans le lit. Tu lui écrit une lettre d'adieu. Tu lui dit que tu veux vivres a Londres. Que tu veux une vie plus stable et mieux rythmé, que tu as été heureux avec lui, et que pour être sur qu'il ne fasse plus de connerie pendant... disons le temps qu'il vienne te rejoindre, tu prends sa baguette avec toi.
Avant de partir, tu brûles les livres, toutes traces compromettantes. Tu brûles tout.
tu t'avances donc vers la porte, serrant la baguette de James dans la main, et tu stop net en voyant la scène qui se déroule par ta fenêtre. Des Aurors, en bas de l'immeuble. Tu les reconnais facilement. Tu lâches la baguette de James et tu te précipites vers lui. Mais trop tard, tu n'as plus le temps. Tu reste une minute en regardant ton ami sans savoir que faire, et, observant le chef Auror en bas qui ne te voit pas, tu transplanes.
Chez ta mère. Essoufflé, tu pleures. Elle n'est pas la. Elle rentre tard et te trouve dans la cuisine en train de fumer. Elle s’affole, comme d'habitude, tu lui réponds, pour changer.
Quelques semaines passent, et tu te retrouves seul dans un appartement de la famille. Tu as reçu une lettre de ton père, tu ne l'a pas ouverte. Pas encore, tu ne penses qu'a James et ta lâcheté. Tu te promet de ne plus être faible, plus jamais tu n'abandonnera quelqu'un de cher.
Tu vas au Ministere de la magie, à Londres, pour une broutille que ta mère veut que tu règles. Tu passes après au bureau des Aurors avec une certaine peur au ventre.
Tu expliques que un de tes amis a disparut. Tu donnes le nom de James. Tu te couvre, tu dis qu'il ne répond plus a tes couriers depuis.... un moment, que vous êtes amis d'enfance et que tu es peur qu'il lui ai arrivé quelque chose.
L'auror qui te reçoit t'explique ce que tu sais deja. tu revois le visage de l'auror a l’extérieur.
Azkaban.
Dans ton âme naïve, tu demandes si il ne risque rien, et si tu peux lui rendre visite, juste une fois. Tu demandes aussi si il sera vite sorti et relâché. L'auror sourit, il te dit qu'il est certains que tout ce passera surement bien pour lui.
Tu les saluts avec une mine choqué. Tu te forces a ne pas pleurer.
Une fois de retour chez toi, tu essayes de tenir, comme tu peux. Tu ressens comme un poignard en pleins cœurs et tu restes comme ca, en dépression d’après ta mère, qui n'ose plus lever la main sur toi ou te dire quelques choses. Puis quand tu n'as eu plus de larme, la vie a décidé de te donner le coup de grâce.
Lettre de condoléance à ton nom.
Tu ne pleurs plus. Tu ne peux pas. Tu hais ta vie. Tu hais toutes les personnes de ce monde. Tu ressens une colère énorme. Tu débordes de haine, tu as envie de tuer toutes ces merdes qui se disent justice, tu t'en veux beaucoup, énormément, mais tu te rassures en disant que les prochaines fois qu'on parlera de toi, ce sera un homme nouveau, responsable, honnête et qui met à l'honneur sa famille.
Alors que tu ranges, tu tombes sur cette lettre de ton pere, celle que tu n'as pas ouverte. La réponse a ton appelle a l'aide.
"Si c'est pour de l'argent mon enfant, je ne peux vous donner plus. Sachez que je vous remet à toi et a ta mère, presque autant que ce que je peux dépenser pour ma femme et ton demi-frère."
Un an plus tard, tu frappes à la porte du manoir des Weiss. Tu souris, méchamment a l'elfe qui vient t'ouvrir avant de le pousser du pied pour entrer. Tu as changé. Tu as grandit. Tu es plus présentable que ces derniers mois.
Tu demandes a voir machin Weiss. C'est important. Ca ne peux pas attendre. Tu l'as en face de toi, il ne te reconnait pas. Tu as les cheveux blanc. Depuis quand tu as les cheveux blanc ? Depuis peu c'est vrai.
Tu te présentes. Convenablement. Tu t’adresses froidement a lui, et tu adresse un charmant sourire a sa charmante femme, qui, avait l'air plus commode que ta mère. Ton sois disant frère n'est pas là.
Passons.
Tu viens au culot. Tu demandes ta places parmis les tiens. Tu expliques que tu vas reprendre le nom de famille, et que, comme tu intègres le ministère sous peux, tu vas redonner une certaine.... gloire a cette famille ? Il ne t'a pas renié. Tu as tout a fait le droit de t'appeler Weiss, autant qu'un autre. Tu as le droit à la part du gâteau, même si elle est maigre.
Allons savoir comment, mais tu gagnes ce que tu veux. Tu fais du bruit autour de toi, au lieu de te cacher, tu t'affiches aux yeux du publique. Tu fais la une d'un article spéciale a la presse a scandale. Tu te vois offrir un post d'oubliator. Comment tu l'as eu ce post?
Merci maman.
Tu renait. Tu ne veux plus être le petit lâche Yaxley, tu es Aaron Weiss, au grand malheur de ta mère. Tu es Aaron Weiss, et tu vengeras la mort de James.
Revenir en haut Aller en bas
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 268

MessageSujet: Re: Aaron Weiss   Mar 15 Déc - 12:13





Bonjour, je suis Gillou. Just Gillou. Et c'est moi qui te valide, ce coup-ci !

Alors voilà le fameux Aaron responsable de la mort de June et Iris, hein ? Honte à lui. Pas sûr qu'il mérite la validation. *Regarde la fiche*. Bon, ok, il n'est pas mal. Il est même bien. Il est même très bien, en fait. Je le déteste déjà =D
Du coup, tu connais la routine, fiche de liens, RP, tout ça, et puis... bon retour parmi nous !




Félicitation, les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! Si tu souhaites te présenter un peu plus personnellement à la communauté, n'hésite pas à te présenter en tant que joueur. Tu peux également poster ta fiche de relations et la compléter. Ne sois pas timide et demande des liens avec d'autres personnages ! Si tu cherches un partenaire pour RP pourquoi ne pas répondre à l'une des demandes ou poster la tienne dans les "recherches "? Et avant de fuir, n'oublie pas de remplir ton profil !


______________________






FAIBLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aaron Weiss   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron Weiss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le Chaudron Baveur :: Poubelle :: Poubelle des personnages-
Sauter vers: