Partagez | 
 

 [26 janvier 1944] Quelque part, à l'abri des regards... [Pv. Wolfe Ziegler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Olivia White
avatar
Avocate
Avocate

Date d'inscription : 18/01/2015
Messages : 37

MessageSujet: Re: [26 janvier 1944] Quelque part, à l'abri des regards... [Pv. Wolfe Ziegler]   Jeu 30 Mar - 17:25


Quelque part, à l'abri des regards...
❝ Sortez-moi d'iciiiiiiiii ! ❞



Ouais, finalement mordre dans cette vieille peau n’était pas une si bonne idée. C’est fou ce que la viande n’est plus tendre passé un moment… Bon sang, c’est vraiment dégueulasse, la satisfaction n’aura été que de courte durée… Mais je dois avouer que le voir ficelée, sans baguette, et totalement à notre merci – enfin surtout à celle de Wolfe hein, parce que moi en comparaison, je sers juste de faire-valoir crevette pas crédible avec ma tignasse rose toute échevelée – ça me rend toute chose, j’en aurais presque des papillons d’allégresse dans le ventre.  En revanche, je dois avouer que je déchante vite quand Wolfe préfère l’option tour de maison à l’option torture lente et douloureuse. Ce n’est pas que je sois sadique hein, enfin pas tant que ça, mais je ne suis guère rassurée à l’idée de faire le tour de cette maison toute seule et sans baguette. Et si l’autre folle a des complices, hein ? Je fais quoi, moi ? Je me roule en boule en ronronnant pour faire diversion ? Puis même si on fait le tour ensemble, il va faire quoi l’autre bestiau ? Montrer ses gros muscles aux vilains pas beaux en hurlant à la mort ? Non parce qu’il n’est pas question que je me casse un ongle à essayer de l’aider à faire son ex-boulot hein… Je suis avocate, moi, monsieur ! Pas auror, et Dieu m’en garde !

Je le suis dans le long couloir qui nous fais face, puis, quand nous sommes à ce qu'il me semble être une distance raisonnable de notre agresseur et captive, je le retiens par le bras avant de le lâcher aussitôt avant de me prendre un stupéfie à mon tour en pleine tronche. C'est que je tiens à la vie et que Ziegler et moi-même ne sommes pas suffisamment en bons termes que pour que je fasse mine de l'arrêter sans finir avec un bras en moins... 

Euh… Tu penses vraiment que c’est une bonne idée ? Non parce que je dis ça, je dis rien mais… on devrait pas d’abord essayer de sortir d’ici avant tout puis rappliquer avec tes potes aurors, tout ça, tout ça ?

je demande en chuchotant, histoire que l'autre tarée n'entende vraiment rien.


© Halloween


______________________

en cours, mais j'ai la flemme =D

Merci ô amour de ma vie au féminin ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfe Ziegler
avatar
Sorcier
Sorcier

Date d'inscription : 23/10/2015
Messages : 400

MessageSujet: Re: [26 janvier 1944] Quelque part, à l'abri des regards... [Pv. Wolfe Ziegler]   Sam 8 Avr - 13:50

WHITE
Olivia

ZIEGLER
Wolfe

Quelque part, à l'abri des regards...
"Elle est inconsciente, ligotée, j'ai sa baguette et je ne tiens pas à laisser les nôtres à sa disposition. Mais tu as raison, admit-il à contrecœur. Je vais chercher. Sors et transplane pour chercher les Aurors pendant ce temps."

Leurs baguettes ne devaient pas être bien loin de toute façon. Il n'y avait aucune raison de les cacher alors qu'elle pensait les avoir, et Wolfe ne perdit pas plus de temps à argumenter avec l'avocate. Elle le suivait ou elle transplanait, à elle de voir. White avait passé l'âge d'être prise par la main pour faire ses choix. Il inspecta donc les environs avant de décider par où partir.

Elle les avait enfermé dans ce qui ressemblait à une cave, quoiqu'il ne s'expliquait pas pourquoi ladite cave contenait une pièce fermée à l'intérieur, la fameuse qui leur avait servi de prison jusqu'à présent. L'escalier plus loin se voyait mal dans l'obscurité, mais mieux lorsqu'il lança un Lumos maxima. La baguette lui obéit avec un grésillement qui lui fit se demander un instant si elle n'allait pas lui exploser dans la main, mais non.

Arrivé à l'étage, il se retrouva dans un couloir en meilleur état que ce qu'il aurait cru. Une petite commode surmonté d'un tableau de nature morte se trouvait à sa gauche et il commença par la fouiller, jetant juste un coup d’œil à l'avocate pour voir si elle restait ou partait.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[26 janvier 1944] Quelque part, à l'abri des regards... [Pv. Wolfe Ziegler]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le monde des sorciers :: Ailleurs-
Sauter vers: