Partagez | 
 

 [14 février 1944]PS: I love you [Alan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoey Felipa Oxford
avatar
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Date d'inscription : 20/06/2014
Messages : 334

MessageSujet: [14 février 1944]PS: I love you [Alan]   Mer 6 Avr - 19:52

La Saint-Valentin était une fête complètement inutile où les filles espéraient être la Valentine d’un garçon pour recevoir fleurs et chocolats et Zoey détestait ça. Les regards en coin, les gloussements, les frivolités et autres idioties qu’une élève pouvait faire pour attirer l’attention masculine… Dans sa chambre, Sara et Evangeline ne parlaient que de ce sujet car elles aimaient les potins et adoraient en créer d’autres. Le nom qu’elles avaient dans la bouche était Lance Dawson. Selon leurs sources, le Don Juan des verts et argents avait invité près de six filles différentes pour la journée et qu’elles avaient toutes acceptées… toutes sauf Zoey. La jeune fille n’avait même pas daigné lui répondre parce que la réponse était évidente : elle passerait la journée avec son fiancé.

Malgré toute la haine pré-Saint-Valentin que pouvait éprouver la Serpentard, elle ne put cacher sa joie lorsqu’elle vit les deux boîtes de chocolats et l’énorme bouquet de roses rouges au pied de son lit qui fut vite chasser lorsqu’elle réalisa la jalousie des autres filles de sa chambre. Personne d’autre n’avait reçu de fleurs. Sara, elle, fut déçue que cela vienne d’Alan. À croire qu’elle espérait un amant secret ou quelque chose dans le genre. Bizarrement, l’idée que Zoey soit fiancée à Alan ne semblait pas tellement l’enchanter.

Cette année, en sortant de leur salle commune, les élèves ne savaient pas à quoi s’attendre. On se souvenait trop bien de Peeves et de son arc à flèche du 14 février précédent. Cette fois, tout Poudlard était paré des couleurs de l’amour. Les Griffondors se targuaient qu’enfin on reconnaissait leur importance par cette surdose de rouge. De son côté, l’esprit frappeur n’hésitait pas à faire les quatre cent coups tout en chantant des airs grivois, que certains élèves reprenaient volontiers. Les cours défilèrent les uns après les autres avec le même lot de travail à faire. Les BUSE approchaient et ils n’avaient aucune raison pour ne pas travailler. Ils furent d’autant plus contents que cette journée se termine et ils se précipitèrent dans leur salle commune pour se mettre prêts. Un diner de la Saint-Valentin était organisé et c’était le moment de montrer que notre couple était le plus beau.

Zoey, quant à elle, ne se pressa pas plus qu’il ne le fallait. Alan et elle venaient de passer la journée ensemble et ils pouvaient bien être séparés pour un petit quinze minutes. Finalement, la sorcière attrapa une enveloppe ainsi qu’une boîte enrubannée qu’elle glissa dans sa poche avant de rejoindre le grand hall.

« Alan ! Désolée, tu m’as pas trop attendu. T’es, hum, ultra beau. » Elle lui posa rapidement un baiser sur la joue et glissa ses doigts entre les siens. « Je pensais pas que tu serais aussi chic… je, enfin, avoir su, je me serais changée… »

L’adolescente se savait rougir, mais le mal était fait et elle ne pourrait pas revenir en arrière pour vêtir une robe de circonstance.

« J’ai tellement faim ! J’espère que ce sera délicieux. Il y a déjà beaucoup de monde. Tu penses qu’on trouvera une place à deux ? On peut toujours se joindre à d’autre mais c’est pas pareil… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Lawford
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 283

MessageSujet: Re: [14 février 1944]PS: I love you [Alan]   Mer 6 Avr - 21:34

PS: I love you

La St-Valentin était toute une histoire, surtout quand on était fiancé. Ça aurait très certainement pu être un jour comme les autres dans le cas contraire. Une journée banale, avec un relent de niaiseries et de romantisme qui ne prête qu'à la moquerie.. Vraiment je m'en serait passé, du moins, je me serais passé de toutes ces extravagances et le reste, mais cette année il fallait faire plus d'un effort et ne pas ce contenter de dîner avec Rosier ou n'importe quelle autre fille parce qu'on s’ennuie et que rater une occasion de passer la soirée à entendre sa propre éloge était tout bonnement idiot. Non cette année il fallait y mettre du sien et faire en sorte que tout ce passe bien. Ces derniers mois tout ce réduisait à ça. « Faire ce qu'il faut, et le faire bien ». Hors de question de reproduire le fiasco de noël, de plus, depuis les fêtes de fin d'année, tout avait été officialisé. Enfin. Quelque part c'était un soulagement, et tout serait plus simple désormais. C'est comme si un poids beaucoup trop lourd s'était envolé de mes épaules depuis le début de cette nouvelle année. Tout allait être plus simple, je l'avait tellement espéré que j'avais toujours un peu de mal en convaincre.

Mais plus simple ne signifiait pas forcément plus facile. Il y'avait toujours tout un tas de choses à faire, surtout aujourd'hui. Cette année j'avais fais parvenir des fleurs ainsi qu'une boite de chocolat à Zoey. Les meilleurs du pays, importé tout droit de Londres spécialement pour l'occasion, c'est le minimum. Ma mère m'avait conseillé un cadeau, je trouvais ça un peu extravaguant, mais d’après elle, être fiancé c'est un autre monde et un futur époux ce devait de toujours montrer son attachement à sa femme, quelque soit les occasion, et surtout en cette fête de l'amour. Encore un cadeau, je comprenais mieux pourquoi certain laissaient le soin au elfes de trouver l'objet idéal.. Je commençai à être à court d'idée.

Heureusement, cette fois encore j'étais parvenu à trouver le cadeau parfait. Il n'avait pas finit au pied de son lit, je le resservait pour plus tard, après le dîné organisé par l'école. Une idée  étrange, mais après tout ça m'évitait des effort supplémentaire. Nous avions tout à disposition, table et repas, que demander de plus ? La journée s'était déroulé calmement, du moins aussi calmement que possible au vus des BUSE qui approchaient, il fallait redoubler de travail, c'est notre avenir qui était en jeu et je pense que beaucoup n'avaient pas encore assimilé ça.

De retour à la salle commune j'étais parti me changer et enlevé l'uniforme rendu inconfortable après une journée entière de cours, de tout manière une robe un brin plus élégante ne serait pas du luxe. J'en avait choisit une plutôt distingué quoi que sobre, ce n'était pas un bal, ni même quelque chose de vraiment officiel alors inutile de sortir sur son trente et un. Black était toujours dans la chambre et il semblait vouloir y rester. Glenn avait disparue depuis bien dix minutes quand aux autres ils ne semblaient pas  franchement emballé par tout ça. Après quelques brèves encouragement et un sourire amusé, je me rendis devant la porte de la salle commune pour attendre Zoey.

Elle arriva sans tardé, toujours vêtu de son uniforme, je crois qu'elle n'avait pas envisagé d'en changé. Elle me complimenta dans un sourire en rougissant et s'excusa de sa tenue après m'avoir offert un baiser sur la joue.


« C'est pas grave, de toute façon tu es sublime quoi que tu porte, je voulais juste quelque chose de plus confortable, j'en fais sûrement tôt. »

Surtout quand on voyait l'accoutrement de certain... j'avais bien l'attention de trouver une place en tête à tête loin de tout le monde. L'idée de devoir m’asseoir en compagnie de je ne sais quel énergumène et devoir m'infliger sa présence toute la soirée ne m'enchantait pas le moins du monde...

« On trouvera une place à deux. Je suis certain qu'ils ont tout prévus pour, et puis c'est plus vraiment la st-Valentin si on est pas en tête à tête non ? »

Je lui fis mon plus beau sourire et la guida a travers les couloirs, plusieurs élèves ce rendaient également à la Grande Salle, certain avec plus d’excitation que d'autres d’ailleurs. Le dîné avait déjà commencé, nous étions malheureusement arrivé à temps pour voir la fanfare de Gryffondor vêtue de pagnes en tissue tenter de nous rendre tous sourd avec cette cacophonie affreuse qui devait leurs sembler mélodieuse.. mais ils étaient bien les seuls à trouver ça « romantique » ou simplement écoutable sans avoir envie de ce perforer les tympan avec sa propre baguette..

« Il faut vraiment qu'ils nous inflige ça... Même aujourd'hui. »

Le dédain de ma voix ce transmis à mon regard qui glissa sur la brochette de rouge et or quasi nue qui ce rendait à une table remplie de Poufsouffles qui gloussait déjà beaucoup trop fort. Au moins ils étaient harmonieux dans leurs désastre, c'était déjà ça...

« Tu as une préférence ?.. »

Il restait des tables de deux un peu partout, certaines plus à l'écart, d'autre au centre de la pièce. Nous avions plutôt le choix, mais ce choix allait rapidement ce restreindre à mesure que les gens entraient..



° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoey Felipa Oxford
avatar
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Date d'inscription : 20/06/2014
Messages : 334

MessageSujet: Re: [14 février 1944]PS: I love you [Alan]   Mar 3 Mai - 22:15

Le compliment lui fit chaud au cœur et elle le remercia avec une petite pointe de gêne dans la voix. Zoey était heureuse qu’Alan ne porte pas plus attention sur son uniforme et il avait raison, à la vue de certain, la robe de l’école était toujours un meilleur choix. D’une main soigneusement posée sur le bras de son fiancé, elle se laissa guidé dans les couloirs jusqu’à la grande salle. D’un hochement de tête, l’adolescente approuva l’idée d’être en tête à tête avec Alan. Surtout avec la nouvelle qu’elle devait lui annoncer.

Ils arrivèrent juste à temps pour voir le groupe de Gryffondors faire les idiots et, malgré la cacophonie qu’ils créaient, Zoey en fut amusée, sourire qu’elle tenta de dissimuler devant Alan. Il trouvait ça de complètement de mauvais goût, mais la jeune fille devait donner du crédit aux garçons qui se ridiculisaient pour leur amour. Ce n’était certainement pas Alan qui ferait ce genre d’idiotie, ce qui n’était en aucun cas un reproche. Zoey préférait la classe et le chic de son fiancé même si, parfois, un peu de folie ne faisait de mal à personne.

« Hum, une à l’écart c’est bien, on évitera d’être trop dérangés par les autres. »

Au loin, elle vit Lance en compagnie d’une blonde qui semblait être en pamoison devant les yeux du rouquin. Pathétique. Ce mec devait avoir cinq autres rendez-vous le soir même et Zoey était très heureuse d’avoir refusé son invitation. Leurs yeux se croisèrent et Zoey rougit en détournant le regard. Vraiment pathétique.

« Ici fera l’affaire. »

Dos au reste de la salle, elle s’assura de n’avoir qu’Alan dans son champ de vision. Elle devait oublier tout le reste afin de profiter de cette soirée en compagnie du garçon. Dans un sourire, Zoey lui attrapa la main la caressant tendrement. Elle devait préparer le terrain pour l’annonce qu’elle s’apprêtait à faire. Dans un couple normal, où la communication se passait à merveille et qu’aucune des deux personnes n’étaient aussi têtues qu’eux, il n’y aurait eu aucun souci, mais là, Zoey ne savait pas à quoi s’attendre. Alan pouvait réagir n’importe comment et elle craignait le pire.

« C’est bien d’avoir une Saint-Valentin calme et sans souci. Il se passe toujours un truc dans lors des fêtes. C’est à croire que l’école est porteuse de mauvais augures. Encore la semaine dernière… Je veux dire, c’est supposé être l’endroit le plus sûr de la Grande-Bretagne. Ma mère regrette encore que je ne sois pas à Beauxbatons. Mais avec la guerre, c’est pas mieux… et j’aurais été loin de toi. »

Dire n’importe quoi pour gagner du temps, une technique approuvée par Zoey Oxford.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Lawford
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 283

MessageSujet: Re: [14 février 1944]PS: I love you [Alan]   Jeu 2 Juin - 16:12

PS: I love you

Une fois que les gryffondor eurent finit de faire les imbécile, tout redevint parfaitement calme. Du moins aussi calme que pouvait l'être une st valentin au milieu de la grande salle. C'était original comme idée, c'est déjà ça. Zoey laissa son regard traîner sur la pièce avant de choisir une table à l'écart de la foule et des agitations. Je ne pouvais qu’approuver le choix et m'avança de la table pour tirer sa chaise et la laisser s'y asseoir. J'y pris place aussi en me débarrassant de ma cape et laissa la jeune fille saisir mes mains. Je lui rendis un sourire, content de passer une soirée au calme avec elle. Après tout ce qui s'était passé et l'agitation des fiançailles, pendant les vacances, j'avais la sensation qu'on avait plus un instant pour nous deux... et c'est sans compter les gêneurs en tout genre qui prenaient un malin plaisir à casser les pieds de tout le monde.

Ce soir on était tranquille. Zoey avait l'air contente de passé cette soirée au clame elle aussi, sans interruptions et sans mauvais tours comme on en voyait souvent depuis les derniers mois. Enfin, rien n'était à exclure c'est vrais. Mais partons optimiste. Ma maintenant caressa la sienne dans un sourire, elle avait faillit partir en France mais il est vrais que ce n'était pas le meilleur endroit de monde en ce moment.


« Ma mère a émis l'éventualité de Drumstrang, mais mon père trouvait que c'était un peu exagéré étant donné que tout était rentré dans l'ordre. De plus, il siège au conseil, comme ça il est certain d'avoir un œil sur moi en permanence. Et puis j'aurais aussi été loin de toi... alors je suis heureux que nos parents ne ce soient pas entêter comme ils savent le faire. »

Ça n'avait jamais été aussi vrais que ces derniers jours. Mais finalement on s'était montré pire qu'eux et ça avait finit par payer. Mon regard ce braqua sur elle quelques secondes alors que les plats et couverte apparaissaient sur la table. Autour de nous les gens ce réjouissaient du début de ce festin prévus pour l’occasion. Ma main resta dans celle de la brunes quelques secondes avant de s'en détacher. C'était la première st Valentin que nous passions en tant que couple, c'était assez étrange mais je me sentais bizarrement à l'aise.

« Alors. Tu as aimé mon cadeau de ce matin ?  J'en ai un autre mais je me suis dis que ça attendrait la fin de cette soirée.»

J'observais sa réaction, curieux, ma mère trouvais qu'un bijoux était plus approprié pour ce genre d’événement, c'est ce que mon père lui offre toujours mais ma mère adore les bijoux et parures par dessus tout. Zoey n'en portait que rarement même si maintenant elle avait toujours sa bague sur elle. Des boucles d'oreilles ou un collier pour aller avec seraient un peu trop superficiel. J'espérais la surprendre un peu.


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoey Felipa Oxford
avatar
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Date d'inscription : 20/06/2014
Messages : 334

MessageSujet: Re: [14 février 1944]PS: I love you [Alan]   Mar 29 Nov - 17:42

Lentement, elle ramena les mains devant elle. Zoey attendait avec impatience le début du festin afin de combler son estomac. Son regard se porta sur le reste de l’assemblée et détailla les couples présents. Certains étaient envisageables, d’autres surprenants et certains absents. Son regard croisa alors celui de Lance et elle tourna la tête pour se reconcentrer sur Alan. La jeune fille n’allait certainement pas laisser son aîné perturber leur Saint-Valentin.

« Oh ! T’étais pas obligé. Tu sais, seulement les fleurs auraient suffi. Le bouquet est tellement magnifique. Je ne savais pas qu’il en existait d’aussi gros. Il prend l’entièreté de ma table de nuit. Tu as créé des jalouses, je peux te l’assurer. Sara semblait avoir bu une bouteille de bubobulb. »

Zoey fut distraite par l’apparition de nourriture dans leur assiette. Une salade saumon et avocat faisait office d’entrée. Ils étaient loin de la haute gastronomie, mais c’était toujours mieux des plats quotidiens.

« Mais, dis-moi, pourquoi deux boites de chocolats ? J’aime beaucoup le chocolat, mais je me demande si tu ne voudrais pas me faire grossir. » Elle prit une première bouchée et le regarda par-dessus son assiette. « T’essaie pas de me faire grossir pas vrais ? »

Plus loin, la table des Gryffondors et des Poufsouffles éclatèrent de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Lawford
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 283

MessageSujet: Re: [14 février 1944]PS: I love you [Alan]   Sam 3 Déc - 13:01

PS: I love you

J'avoue être plutôt satisfait de sa réaction. Évidemment que le bouquet était resplendissant, j'imaginais sans peine la brune s'être pavané sous le nez de ses amies en leurs affichant sans gêne l'étendu de notre amour. C'était aussi pour ça qu'on faisait toujours des cadeaux resplendissant, et que le monde aimait le souligner. Souriant, j'entamais ensuite la dégustation du repas, remarquant que les elfes avaient fait de l’excellent travaille comme d'habitude. Les réjouissances de la Serpentard rendaient tout plus savoureux. Elle avait fait des jalouses et c'était peut être le plus beau cadeau que je pouvais lui faire.
Ça et deux boites de chocolat.


« Deux ? »

Je n'avais souvenir que d'une boite. Pourquoi offrir deux boites ? C'était ridicule et je comprenais son étonnement. Je comprenais également que cette boite avait certainement été offert par un autre. Qui serait assez idiot sachant que personne n'avait échappé à la nouvelle sur nos fiançailles.
La réponse me vint instantanément, j'aurais même du le prévoir. Les yeux au ciel, j'en soupirais de lassitude en tournant mon regard vers les septièmes années.


« Merlin c'est encore cet imbécile de Dawson évidement. Rosier m'a raconté qu'il en avait envoyé à plusieurs filles en les bourrant de philtre d'amour historie d'être certain d'avoir de la bonne compagnie ce soir. Je crois que deux Serdaigles ont finit par se battre.. j'imagine que cette blonde les a devancé.. j'espère que tu ne les a pas mangé. »

Mais elle était là à ma table et ne semblait pas avoir envie d'arracher les yeux de la blonde ou me faire l'éloge du roux. J'imagine que les dégâts ont été limité. Une chance. Un miracle même. Moi et ma réputation n’aurions certainement pas apprécié de la voir se jeter dans ses bras. Philtre ou non, c'était l’offense de trop et tout le monde était las de nos histoire. Mes parents les premiers. Ils n'accepteraient certainement pas une bavure de plus et seraient définitivement fixé sur la fiabilité de la Fille Oxford.

« Si tu l'as toujours, tu n'as cas l'envoyer à Rosier. Elle espérait étrangement que je l'invite. A croire qu'elle s'attendait à un drame.. »

La suggestion me fit sourire, un peu mauvais. Mais après tout la blonde et le roux formaient un superbe duo. Je comprenais mieux son audace à venir me rappeler qu'elle serait disposer à m'accompagner et son étonnement devant mon refus polie. La déception qui s'en était suivie était simplement évidente. Décidément, il ne sa passait pas une seul seconde sans que l'ont puisse simplement profiter de nos fiançailles.
Le monde est pathétique.


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoey Felipa Oxford
avatar
Préfet de Serpentard
Préfet de Serpentard

Date d'inscription : 20/06/2014
Messages : 334

MessageSujet: Re: [14 février 1944]PS: I love you [Alan]   Ven 31 Mar - 18:53

La jeune fille reconfirma le nombre de boîtes de chocolats. Son étonnement rivalisa avec celle d'Alan. Au nom de Dawson, son regard se porta immédiatement vers la table du rouquin pour le dévisager. Celui-ci la remarqua et lui fit un petit signe de la main.

« Non, bien sûr que non. »

Depuis ce matin, la boîte n'avait pas bougé du lit. Zoey avait bien pensé en prendre un et se félicitait d'avoir résister à la tentation. Devoir faire l'éloge de son aîné relevait du cauchemar. Déjà qu'il a osé lui volé un baiser l'hiver dernier.
Le plan d'Alan la fit sourire et ses yeux pétillèrent de malice. Quelle bonne idée proposait-il là. Ainsi, elle se vengeait des deux à la fois.

« Je crois que si elle pouvait me jeter sous le magicobus, elle le ferait. Depuis que nous sommes petites qu'elle rêve de devenir ta femme. »

La Serpentard ne résista à l'envie de lever les yeux au ciel.

« Oh, je ne t'ai pas dit ! En fait, je voulais que ce soit une surprise. J'ai reçu une lettre de mon père. Il finance l'expédition du Professeur Lovelace cet été. Tu sais qu'il est archéologue ? Du coup, il avait besoin de mécènes et mon père s'est proposé. Il aimerait que toi et moi, on se joigne à lui pour un voyage en Amérique du Sud cet été. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Lawford
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 283

MessageSujet: Re: [14 février 1944]PS: I love you [Alan]   Sam 8 Avr - 20:08

PS: I love you

Zoey sembla approuver mon idée de cadeau. D'aussi loin que remonte mes souvenir, elle n'avait jamais vraiment apprécié Rosier et lui avait déclaré une guerre discrète depuis le premier jours. La blonde était tout l’inverse de la brune et c'est pour cette raison que mes préférences allaient vers Zoey. Je crois que rien ne lui aurait fait plus plaisir que d’arracher les yeux de la Serdaigle, une jalousie qu'elle avait refoulé des années mais qu'elle supportait de moins en moins avec le temps... surtout ces derniers temps.

« Elle a faillit y arrivé tu sais. Elle était sur la liste de mes parents. »

Les filles de mon âge au sang pur se faisaient plutôt rare. Au moins Rosier était agréable à regarder, peut être qu'avec le temps nous nous serions apprécié mais c'est un futur que je n'avais plus besoin d'envisager désormais. En face de moi Zoey s'exaspérait encore de la blonde avant de m'annoncer une nouvelle plutôt inattendue.

Je ne savais pas que son père finançait des expédition. C'était certainement le dernier truc à la mode pour se faire remarqué et retirer d'éventuels bénéfices des fouilles et découvertes. Ici, il était question du Professeur Lovelace. Je savais par mon père et mon oncle qu'il n'avait rien d'un prof et qu'il était en réalité archéologue. Un Archéologue qui s'est égaré à Poudlard pour un an... A croire que le monde sorcier est en pénurie de Professeur compétant. J'écoutais en dégustant mon assiette quand un détail de la conversation capta soudainement toute mon attention. Que moi j'accompagne Zoey et son père au bout du monde ?

J'eus une seconde d’hésitation, suivie d'un trouble discret que je m’efforçai rapidement de masquer. Qu'est ce qu'elle entendais au juste par là ? L'Amérique du Sud c'était le bout du monde ! Et nous étions supposé passé nos première vacances officiellement fiancé ensemble, ça il n'en était pas question autrement.. je me retrouvais assez embêté par la proposition mais tenta de garder le sourire le plus charmant possible.


« .. L'accompagner.. Quoi.. En Amérique du Sud.. Là ou Lovelace fit ses recherches ? Pourquoi fait il le déplacement lui même ? Ce n'est pas un peu... dangereux.. »

Inconfortable qui plus est. Surtout inconfortable... Quelle idée de vouloir perdre son temps là bas.. Parfois Zoey avait des idées curieuses mais j'imagine qu'il allait falloir en parler.. Et certainement trouver un compromis..
Encore.


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[14 février 1944]PS: I love you [Alan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Poudlard :: Rez-de-chaussée :: Grande Salle-
Sauter vers: