Partagez | 
 

 Sonja Franz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sonja Franz
avatar
Gérante du réseau des Portoloin
Gérante du réseau des Portoloin

Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 30

MessageSujet: Sonja Franz   Sam 1 Oct - 21:01

Sonja Franz ; née Rosenthal

"Quoi, prendre une pause? Ça va pas la tête?!"


Genre :
Féminin.
Âge :
30 ans ; 8 mars 1914.
Métier :
Travaille au Ministère de la Magie, au département des transports magiques, elle gère le réseau des Portoloin. Elle est souvent amenée à collaborer sur différents terrains, pour optimiser le déplacement des Aurors, ou à travailler avec le personnel de Poudlard, par exemple.
Lieu de résidence :
Londres, dans un appartement de bonne taille, qu'elle partage avec son époux, et ses deux beaux-frères.
Personnage ou auteur de l'avatar :
Andrea Landry (Ace Attorney)

Familier :
Sonja n’a jamais trop aimé les animaux, néanmoins, elle a longtemps eu une chouette grise qu’elle appelait "Dummy". Elle lui a rendu sa liberté à sa sortie de Poudlard, mais il lui est arrivé de venir toquer à la fenêtre de son ancienne propriétaire de temps à autre. Désormais, elle a comme compagnon de vie le chien de son époux parti au front, un Border Collie qui répond au nom de "Kosmo".
Baguette :
En bois de cyprès verni, contient un crin de Licorne, et mesure environ 28 cm. Droite et sculptée de manière symétrique, très sobre, avec comme unique décoration un petit serpent faisant le tour de la baguette, à environ 6cm en partant du bas.
Patronus :
Anguille.
Epouvantard :
Il prendrait la forme d’une bombe, d’un bombardier, ou des images d’un bombardement, d’un champ de bataille sur lequel Sonja aurait perdu  ses proches.
Amortentia :
L’odeur du café le matin. Classique.

Taille :
160 cm ; d’assez longues jambes pour une taille plus ou moins dans la moyenne.
Corpulence :
Rien de spécial à signaler, Sonja est plutôt mince et nerveuse, avec des formes peu apparentes, une musculature peu visible. Elle n’a pas l’air masculine du tout pour autant, si l’on se fie à la finesse général de la silhouette élancée de la concernée.
Cheveux :
Blonds et clairs, toujours tirés et attachés vers l'arrière à l'exception d'une demi-frange. Détachés, ils descendent en dessous de ses omoplates. Assez secs et très fins… C’est parfois un problème pour leur propriétaire qui n’aime pas du tout prendre des heures pour s’apprêter.
Yeux :
Marrons foncés, quelques reflets plus clairs à la lumière du jour. Sonja est également myope, et porte des lunettes pour corriger ce détail.
Signes distinctifs :
Porte son alliance au cou, en pendentif, à l’aide d’une fine chaine dorée. Sinon, rien de spécial.
Style vestimentaire :
Dehors, elle porte principalement des vêtements appropriés à ses horaires de travail, et qui lui permettent de se fondre dans la masse : jupe descendant un peu en dessous des genoux, chemise et veste coordonnées, le tout dans des couleurs plutôt sombres. Dans cette mentalité, la robe de sorcier lui rend aussi souvent le service d'être passe-partout quand elle est au Ministère.
Lorsqu’elle est chez elle, son style est plus décontracté. Sonja est une adepte des pantalons et les préfère largement aux jupes, mais n’ose pas trop porter dès qu’elle sort de chez elle (à son grand dam). En revanche, elle quitte rarement ses chemises.

Qualités :
Perspicace ▬ Éloquente ▬ Curieuse ▬ Sens de la répartie ▬ Attentive (même si elle ne semble pas concernée la plupart du temps) ▬ Professionnelle ▬ Plutôt confiante ▬ Discrète ▬ Instinctive ▬ Pas soucieuse des apparences et du regard des autres ▬ Même si elle peut avoir l'air obtuse, elle ne juge pas ▬ Idéaliste ▬ Active ▬ Plus douce avec les gens qu'elle apprécie ▬ Responsable

Défauts :
Envieuse ▬ Franche ▬ Peut-être égoïste ▬ Rustre ▬ Provocatrice ▬ Esprit de contradiction ▬ Très exigeante ▬ Rancunière ▬ Boudeuse ▬ Butée ▬ Arrogante ▬ Hautaine ▬ Téméraire ▬ Détachée (en apparence) ▬ Très mauvaise cuisinière ▬ Farouche ▬ Naïve ▬ Niaise ▬ Peu scrupuleuse ▬ Chipotte souvent sur des petits détails ▬ Se lasse vite ▬ S’attache difficilement ▬ Doute facilement ▬ Transparente même si elle fait tout pour ne pas l’être ▬ Un peu maladroite ▬ Manque parfois de recul et de maturité ▬ Se donne parfois des airs ▬ Il lui arrive d'être susceptible

Préférences :
Lire, La culture artistique moldue, Les plantes vertes (et s'occuper des siennes), Sa solitude, Poudlard, La cuisine d’Isaak (son époux), Voyager, Découvrir de nouvelles choses, Travailler à améliorer ses enchantements, Son travail, Parler de tout et de rien, Débattre (un peu pour se flatter l’ego, parfois), Le café, La franchise, Les gens qui ne la prennent pas trop au sérieux et l'acceptent malgré son côté "chieuse", Les gens matures et capables de prendre du recul facilement (elle en est un peu admirative)
Antipathies :
Son chien Kosmo lorsqu’il chouine, Rater des plats faciles, Les rongeurs, Être contrainte d’accueillir des gens chez elle, Oublier des trucs, Les gens fermés au débat et au partage, Qu’on l’empêche de faire son travail, Qu’on la ménage, Les mages noirs, La guerre, Se laisser broyer du noir, Ne pas pouvoir s'occuper l'esprit quand elle est soucieuse

Que pensez-vous de la situation politique actuelle ?
La situation Mondiale globale :
Dans l’absolu et avec une certaine amertume, Sonja supporte les conflits, que ce soit celui des Alliés dans le monde de moldus, et celui du Ministère dans le mondes sorciers, cela en vue de la paix. Il n’est pas question de donner son support à l’éternisation des guerres. Elle préfère ne pas partager ses opinions politiques, mais comme elle n’a pas vraiment la langue dans sa poche, il y a certaines choses qu’elle ne laissera pas passer. Elle peut même en devenir provocatrice, quand elle entend quelque chose qu'elle ne cautionne pas, comme la xénophobie. Ayant des proches partis au Front, elle espère évidemment que l’armistice aura lieu le plus tôt possible.

Le Monde des Sorciers :

Étant mariée à un moldu et en cela a cheval entre deux « mondes », Sonja n’est pas spécialement partisane des privilèges donnés aux sang-purs, et se méfie de Lamberson, tout en lui restant loyale, par soucis de sécurité. Elle aime profondèment son travail, le monde des sorciers, le Ministère et Poudlard : il est hors de question qu'elle mette en péril sa place. Elle n’aime pas les mages noirs et souhaite leur arrestation. Cela même si certains ont peut-être des motifs plus nuancés que ce qui se dit généralement sur eux, et que l’analyse de certains de leur sortilèges permettraient de nouvelles découvertes dans le monde de la magie. Ayant été élève a Poudlard, elle déplore ce qui s’y est passé les dernières années, elle insiste souvent auprès de sa hiérarchie pour aller aider à la mise en sécurité de Poudlard. Elle aspire également à l’harmonie dans le monde de la magie, mais semble lucide sur le fait que la paix reste un idéal plus qu’une réalité, et que le conflit devra peut-être se rendre nécessaire.
Elle a les pieds sur terre tout en restant idéaliste, donc. Mais peut-être se voile-t-elle aussi un peu la face par moments.

Réputation :

Pour ceux qui ne la connaissent pas :
Ses origines germaniques inspirent parfois la méfiance, ou quelques regards de travers, bien que sa famille soit installée en Angleterre depuis plus de 20 ans. Le fait que son époux soit au front du côté anglais (malgré des origines allemandes également) rassure généralement ses interlocuteurs.

Au travail, dans le monde des sorciers :
Professionnelle et appliquée dans son travail, sa nature rustre et un peu trop franche entache cependant sa bonne réputation. Hommes comme femmes trouvent parfois son comportement "indigne d'une femme mariée", et préféreraient qu’elle connaisse mieux sa place. Elle ne s’en porte pas trop mal, tant que cela ne l’empêche pas de faire son travail et de s'impliquer dans les causes qui lui paraissent nécessaires de défendre. Elle est connue pour sa grande culture du monde artistique moldu, et pour la quasi-excellence de ses enchantements.

Pour ses proches :
Ses proches savent que Sonja n'est pas que la dame de mauvaise humeur et sevère qu'elle laisse paraître, et qu'elle est plus un animal farouche que véritablement méchante. Elle agit pour ce qu'elle trouve juste, mais a des tendances à se surmenée et à être têtue : il faut insister pour lui faire entendre raison. Sonja est attentionnée et protectice des gens qu'elle apprécie, et plutôt interéssée par les gens en général. Ses proches déplorent également sa fâcheuse tendance à refuser de parler de ses soucis.

Projets :
Rien de bien grandiloquent. Elle aspire à vivre heureuse, idéalement avec Isaak, une grande bibliothèque, et un grand jardin. Elle aimerait bien prendre du galon au Ministère également, en être un élément plus important pour mieux participer à l’amélioration de la situation dans le monde de la magie. Peut-être voudra-t-elle retourner vivre à la campagne un jour, si ça lui permet de continuer ses activités de sorcière.

Famille  :

- Née dans une famille de sang mêlés : sa mère (Hilda Lesley) est une moldue anglaise, comédienne plutôt médiocre, son père (Ottokar Rosenthal), est un sommelier, qui possède des dispositions à la magie et a étudié dans une école de magie allemand ; mais il n’aurait été qu’un sorcier médiocre, d’où son rangement du côté des moldus, dans les traditions de sa famille. Les Rosenthal se sont toujours mélangés entre moldus et sorciers depuis plusieurs générations, sans que cela ne créé trop de problème.
- Sonja est fille unique.
- Mariée à un moldu : Isaak Franz ; elle l’aime beaucoup et n’est pas prête de partir. Son époux, en revanche, a été envoyé il y a un an au front, avec son frère ainé. Lui et Sonja se sont mariés il y a trois ans. Concernant Isaak, il finissait ses études en astrophysique lorsqu’il a du s’enrôler. La modestie de ses moyens ne lui avait pas permis de refuser malgré son niveau d'études élevé. Isaak a deux frère : Abel Franz (ainé) et Klaus Franz (cadet).
-Sonja n’a pas d’enfants, et ne compte pas en avoir, et Isaak est par ailleurs du même avis.

Histoire :


De 0 à 10 ans.

Tout commence en Allemagne, précisèment à Bayreuth, ville culturelle  influente de Bavière depuis la fin du XIXème siècle, surtout connue pour son Opéra. C'est en effet la ville de naissance de la jeune Sonja, qui voit le jour un 8 juin 1914, suite à la rencontre et au mariage de ses parents en 1912. Hilda Lesley, comédienne britannique de passage à Bayreuth, tapa dans l’œil d'Ottokar Rosenthal, héritier du domaine vignoble du même nom. Hilda qui avait perdu la plupart de sa famille il y a longtemps, fut bien accueillie dans la famille riche de ce cœur d’artichaut inoffensif, et accepta avec plaisir la proposition d'Ottokar ; il lui avait plu, et accessoirement, elle jugea qu'elle aurait été stupide de refuser un si bon mariage.

Dans l'immense domaine paisible des Rosenthal, Sonja vit avec ses parents, ses grands parents, et les nombreux membres de la famille d'Ottokar régulièrement de passage. Elle s'y épanouit bien, commençant à se perdre en courant toute la journée dans le jardin, cela dès qu'elle su marcher. Elle sèche d'ailleurs souvent l'enseignement de ses professeurs particuliers de cette manière. Cela, à l'exception de la culture artistique que lui donne sa mère, notamment sur le théâtre, le cinéma, et l'Opéra, ainsi que les récits de son père sur le monde des sorciers, dès qu'ils eurent découvert les prédispositions de Sonja à la magie, qui se manifestèrent vers ses 6 ans. Lorsqu'elle passait ses journées dehors, Sonja revenait très souvent à la maison seulement après avoir mis toute sa garde robe choisie avec soin par ses grands parents, dans un état de saleté tel qu'un sort miraculeux de détachement de linge sale n'aurait pas suffit à les remettre en état. Une enfance sereine, donc, qui se passe sans encombres, et dans laquelle Sonja obtient pratiquement tout ce qu'elle demande.

Même si la Bavière n'est pas la plus touchée par le premier conflit Mondial, les parents de la petite : Hilda et Ottokar, songent déjà à partir d'Allemagne dans les années 1920, au vu de l’appauvrissement progressif du pays, et de la montée de certains extrêmes politiques. Assez riches, et comme il est encore assez tôt pour se le permettre, les Rosenthal quittent l'Allemagne en 1922 pour s'installer à Londres. Ottokar et Hilda partent avec les parents de celui-ci, profitant également des ce retour aux racines de cette dernière pour s'installer dans un appartement spacieux et chic du centre Londonnien. Tandis qu'Hilda et Ottokar cherchent de nouveaux moyens de gagner leur vie, Sonja profite de ses grands-parents pour découvrir la vie citadine, et apprendre plus encore à la fois sur le monde moldu et le monde magique. Ce déménagement fut aussi l'annonce pour la petite blonde qu'elle ferait sa scolarité, dès ses 11 ans, à l'école de sorcellerie de Poudlard. Entre 9 et 11 ans, Sonja ne vécu que pour l'instant où elle pourrait enfin entrer dans la célèbre salle commune et être envoyée dans une des quatre maisons, sur lesquelles elle avait lu déjà beaucoup de choses.

De 11 à 18 ans.

Son père lui ayant expliqué et conté de nombreuses choses sur le monde dans lequel elle serait projetée pour les années à venir, Sonja fit son entrée à Poudlard en septembre 1925, plutôt confiante (à quelques détails près). Avec son déménagement d'Allemagne en Angleterre, Sonja n'avait pas eu l'occasion de rencontrer beaucoup d'enfants de son âge, en dehors de la progéniture des amis de ses parents. C'est donc un entourage tout nouveau et varié dans lequel il lui faudra s'adapter, et la petite gamine de riche partait à la fois nerveuse et hautaine vers cette expérience. Hautaine car elle pensait déjà en savoir plus que les autres dans tous les domaines, moldu et magique compris. Une attitude d'enfant gâtée, quoi.

A la cérémonie de la répartition, Sonja fut envoyée vers Serdaigle, l'une des quatre maisons qui la faisait le plus rêver. Farouche, hautaine et parfois provocatrice et insupportable, Sonja éprouve beaucoup de difficultés à trouver sa place parmi ses camarades, et ne se fait pas vraiment d'amis les premières années, n'étant pas assez mature pour se remettre en question ou s’intéresser à ses camarades de plus près. Elle passe donc l'essentiel de ses journées à étudier. Elle complexa dès le départ sur sa médiocrité dans les cours de défense contre les forces du mal, ainsi que le challenge que lui présentèrent la préparation des potions, puis pour l'arithmancie (matière qu'elle regrettera toujours d'avoir choisi en option).. Néanmoins, elle se distingua dès la troisième année pour son aisance avec les sortilèges d'enchantements, et sa connaissance de la culture artistique moldue. Se trouvant dès lors plus épanouie malgré son entrée dans l'adolescence difficile (passez-moi l'expression, c'était une véritable chieuse qui criait tout le temps), Sonja parvint à mieux surveiller son comportement pour aller vers ses camarades, de plus en plus curieuse d’entendre ce que ces derniers pourraient partager avec elle et lui apprendre. Si elle voit les amourettes se multiplier autour d'elle avec le temps, la blonde reste pour sa part dans son monde, et en aura peut-être vexé plus d'un dans son intérêt plus prononcé pour le savoir, que pour la personnalité de ceux qui lui en offrirent, et tentèrent d'aller plus loin. Elle a dès lors eu cette réputation de jeune femme peut-être insensible (mais la vérité est qu'elle a juste toujours été totalement empotée avec ses sentiments), qui pouvait cependant vous envoyer balader avec des mots blessants et condescendants si vous ne présentiez pas assez d’intérêt à ses yeux.

C'est aux environs de sa cinquième année, à ses 16 ans, que Sonja voit poindre sa future vocation. Selon ses matières de prédilection, elle avait toujours su qu'elle trouverait quelque chose lui permettant d'être à cheval entre le monde des moldu et celui des sorciers. Ayant toujours été intéressée et admirative des travaux du Ministère de la magie, la jeune femme fit de son mieux pour diriger ses études et ses résultats dans cette direction. Comme plusieurs à son inverse, être Auror de l’intéressait pas, elle était bien plus captivée par le travail d'autres professions "de l'ombre", tels que les oubliators, les transports, ou les postes relatifs à la liaison entre monde magique et moldu.

Son passage vers le monde qui la fait rêver se fait après la découverte de ses résultats à l'ASPIC, qui lui permettent d'être affectée au Ministère, au service des Transports Moldus. Nous sommes en 1933, et Sonja est agée de 18 ans lorsqu'elle quitte Pouldlard, un peu la mort dans l'âme. Elle garde quelques connaissances, eux aussi envoyés vers le Ministère, qu'elle reverra plusieurs fois dans ses premières années de travail.

De 19 à 25 ans.

De retour à Londres, Sonja réside tout d’abord avec sa famille. Ses parents ont retrouvé depuis plusieurs années du travail dans la capitale Anglaise. La guerre n'est pas encore aux portes du Royaume-Uni, et ce sont des temps calmes pour la famille Rosenthal qui fêtent comme il se doit la réussite de leur fille unique. Néanmoins, Sonja a changé pendant ses années à Poudlard, et s'est lassée des artifices de la vie de riche de ses parents, au profit d'une vie simple d'étudiante plutôt passionnée. Elle affectionne de moins en moins le superflu qui se dégage de la vie de sa famille, ce qui fait naître quelques désaccord entre ses parents désireux de ne toujours pas laisser partir leur fille. La mort récente des grands-parents de la jeune femme a également retiré une chaleur dans le foyer Rosenthal, ce que Sonja, en quête d'indépendance, (mal vue par ses parents soucieux de déjà la "placer" dans un bon mariage) a du mal à supporter.

Lorsqu'elle eut 20 ans, Sonja quitta l'appartement familial du centre de Londres pour un petit logement de la périphérie, plus proche du Ministère, qu'elle paye avec son salaire encore modeste. C'est une manière pour elle de découvrir sa routine d'une nouvelle façon qui lui plaît, et la renvoie à la solitude qu'elle affectionnait déjà petite et lors de sa scolarité. Elle peut plus facilement voir les quelques amis qui lui reste, et se mêle parfois à la jeunesse moldue de son âge par le biais de ses connaissances. Cette nouvelle acclimatation dure quelques années durant lesquelles elle fait petit à petit disparaître le lien fort qui la lie à ses parents. Oh certes, l'affection est toujours là, mais Hilda et Ottokar furent déçus pendant longtemps de voir leur fille les quitter en refusant de suivre le mode de vie qu'ils voulaient lui proposer. Et ils n'avaient pas tout à fait tord de s'inquiéter, Sonja recevant de plus en plus de reproches de son entourage dès ses 23 ans, vis-à-vis de sa situation maritale, là où toujours rien n'est à signaler.

Néanmoins, Sonja est déjà un bourreau de travail, qui fait tout pour prendre le grade qu'elle peut dans sa branche, de manière à se voir attribuer des travaux plus importants et intéressants. Cela ne se fait pas sans gaffes de sa part, cependant. Comme une histoire de Portoloin enchanté par ses soins. Si elle avait été quasiment infaillible jusqu'à maintenant (selon ses dires), probablement qu'une fatigue passagère, des soucis (beaucoup d'excuses bidon, en somme), l'avaient perturbée lors de sa manipulation, et un employé du département des créatures magiques s'était retrouvé avec plusieurs gnômes dans un quartier étudiant, pourtant peu couru de manière générale. Avec d'autres employés, Sonja procéda à grands coups d'Oubliette, et dû remplir une paperasse interminable pour partir à la recherche de ceux dont la mémoire aurait pu ne pas être effacée ce jour-là. Probablement qu'elle y mettait trop de soins, mais l'idée d'avoir pu se tromper l'insupportait, et elle ne pourrait pas passer à autre chose avant d'en avoir fini. Probablement que c'était aussi "mission impossible" de tous les retrouver, et qu'ils se re-manifesteraient un jour ou l'autre, et les tentatives de la jeune femme pour réparer entièrement sa bavures furent pour la plupart clos par des impasses.

Agacée par cet échec qui ne lui avait pourtant pas tant mis de plomb dans l'aile, Sonja resta enfermée dans le travail un certain temps, mais décida de sortir un peu de chez elle un jour, histoire de trouver quelque occupation qui la détendrait. Elle s'était un peu détournée de sa passion pour le théâtre et pour le cinéma, et au cours d'une promenade en solitaire censée la calmer de sa frustration, Sonja atterrit d'une manière assez aléatoire dans une salle Music-Hall. L'ambiance y était plutôt apaisante et calme malgré le ton des numéros burlesques qui se déroulaient sur la scène, et Sonja s'y sentait bien. Elle y fit plusieurs rencontres, désireuse de discuter avec d'autres être humains, ce dont elle s'était privée pendant quelques temps. Sa rencontre la plus marquante à ce moment là, fut celle d'Abel Franz, qu'elle revit plusieurs fois dans ce même café. Il était étudiant en langues, et avait également déménagé d’Allemagne avec ses deux frères, il y a environ 7 ans. Cela avait ramené Sonja à ses origines, et créé un lien avec Abel, qui devint a force d'entrevues un ami proche.

Vers 25 ans, Sonja s'était calmée et remise de ses divers échecs, et sa carrière au Ministère s'annonçait sous de meilleurs augures. Elle fréquentait le monde moldu par le biais d'Abel, qui lui faisait rencontrer de nombreuses personnes, et notamment relier avec sa passion de la culture artistique moldue. Cela va sans dire que Sonja ne lui avait rien dit si ce n'est les mensonges habituels sur sa profession et sa condition de sorcière. Elle pensa que son secret aurait pu être mis en péril lorsqu'elle rencontra Isaak, le frère cadet d'Abel, un ours qui se montrait plutôt rarement, en raison de son addiction perfectionniste à ses études (ce qui rappelle étrangement quelqu'un d'autre..). Le mystère ne resta pas entier très longtemps, car Isaak avoua sans avoir l'air vraiment surpris à Sonja l'avoir déjà croisée, le jour de l'affaire des Gobelins et du Portoloin foireux, pour être précis. Il était sur les lieux et les Oubliators ne l'avaient pas retrouvé depuis. La jeune femme se sentit honteuse en repensant à cette affaire, dont elle avait un des résultats de sa "bavure" juste en face d'elle. Les lois du Ministère voudraient qu'elle se charge immédiatement d'effacer la mémoire d'Isaak, devenu un bon ami depuis, mais ce que lui raconta le jeune homme maladroit la fit hésiter. A vrai dire, Isaak avoua avoir été quelques fois témoin de manifestations qu'il qualifiait de "surnaturelles" depuis ce jour, ce qui sous-entendait une infime sensibilité aux manifestation du monde magique. Étudiant en mathématiques et en physique, il avait analysé ces minuscules "anormalités" de manière rationnelle, et n'y avait pas plus pris garde que ça. Probablement car elle avait une faiblesse pour Isaak, elle avait décidé de ne pas le priver de tels souvenirs. Néanmoins, elle ne pouvait pas le laisser sans explications, et lui exposa la vérité au même moment où ils s'avouèrent leur sentiments respectifs.

De 26 ans à Aujourd'hui.

Isaak est du genre pratiquement indémontable quand de nouvelles découvertes s'offrent à lui. Néanmoins, l'annonce du fait qu'un monde magique existait réellement le déstabilisa quelque peu, même s'il ne formula la chose que par un "ah bon?" maladroit. Cependant, pour la position de Sonja au Ministère, garder un moldu, informé de l'existence du monde des sorciers, pouvait s'avérer compromettant. Dans les clauses des lois du monde de la magie, le meilleur choix pour eux était de se marier au plus tôt, même s'ils n'en étaient pas encore sûrs à ce moment-là. Cela fut fait, pourtant, dans une ambiance plutôt intime rassemblant quelques membres de leurs familles respectives. Ils furent unis en 1940, alors que le conflit mondial englobait désormais l'Europe jusqu'à l'Angleterre.

Lorsque Sonja a 27 ans, elle assiste au bombardement de Londres par les forces aériennes allemandes. L'essentiel de ses proches ont survécu sans trop d'encombres à l'exception d'Hilda, grièvement blessée, et qui vivra ses dernières semaines dans un hôpital Londonnien, avant de mourir par la suite de ses blessures. Cela fait tomber un voile sombre sur la famille Rosenthal, et Ottokar se retrouve désormais à vivre seul. Sonja lui rend plus souvent visite qu'avant avec son époux. Malgré le choc du bombardement et de cette perte, elle tient le coup grâce à Isaak et ses beaux frères : Abel et Klaus. Une autre année s'écoule ainsi, et Sonja prend l'habitude de se murer dans son travail lorsqu'un coup au moral survient, elle est cependant soutenue sans faille par son mari, lui aussi souvent occupé par ses études. Une certaine harmonie se remet en place après plusieurs mois, mettant un baume sur les blessures de l'année précèdente. Toutefois, Isaak et ses frères s'en étaient doutés depuis quelques temps, et Sonja également, mais tout ne se passa pas comme prévu. Une lettre leur parvint un matin, demandant la présence d'Isaak, Abel, et Klaus au front. Il n'eurent pas les moyens de refuser, malgré les propositions d'Ottokar de les aider.

Isaak et ses deux frères partirent donc à la fin de 1941 dans la direction du front, créant un vide certain dans la vie de Sonja, qui décida d'endurer jusqu'à leur retour, ne pouvant de toute façon pas faire grand-chose de plus. Elle a de toute manière son travail qui la passionne toujours autant, et beaucoup de boulot avec les bouleversements de ces dernières années qui ont lieu dans le monde de la magie. Finalement, elle soigne ses blessures et sa tristesse en faisant de son mieux à tous les niveaux, ne sachant jamais trop si elle pourra tenir longtemps ce masque de "tout va bien" éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enolaisland.forumsactifs.com/
Lian Jenkins
avatar
Capitaine de Gryffondor
Capitaine de Gryffondor

Date d'inscription : 18/12/2013
Messages : 1163

MessageSujet: Re: Sonja Franz   Sam 1 Oct - 22:32



Bonjour, je suis Lian, admin en charge des validations.

Bienvenue! Encore! On est contents de te voir ici avec nous =D surtout qu'on de plaignait du manque d'adultes.. NOS PRIÈRES ONT ÉTÉ ENTENDU //out// On espère que tu te sentiras bien ici avec nous. t'inquiète on mord pas, ou pas trop... ouais enfin fait quand même gaffe on sait jamais. Hinhinhin. Alors la suite c'est pas ici que ça se passe. (là juste plus bas) Hâte de te voir rp en tout cas!




Félicitation, les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! Si tu souhaites te présenter un peu plus personnellement à la communauté, n'hésite pas à te présenter en tant que joueur. Tu peux également poster ta fiche de relations et la compléter. Ne sois pas timide et demande des liens avec d'autres personnages ! Si tu cherches un partenaire pour RP pourquoi ne pas répondre à l'une des demandes ou poster la tienne dans les "recherches "? Et avant de fuir, n'oublie pas de remplir ton profil, ainsi que recenser ton avatar. ( Si tu es élève, il faut également faire un petit tour sur le sujet des Cours)


______________________

 
La vie est une aventure audacieuse.
Ou elle n'est rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonja Franz
avatar
Gérante du réseau des Portoloin
Gérante du réseau des Portoloin

Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 30

MessageSujet: Re: Sonja Franz   Sam 1 Oct - 22:47

Merci encore beaucoup pour votre efficacité! ^w^

______________________




Sonja Franz-Rosenthal
Fiche de liens et Index RP.
Recherche de RPs close pour le moment, mais n'hésitez pas à venir vous proposer!
❧ Sonja cherche quelqu'un pour incarner Harley, son assistant-e turbulent-e!
❧ Sonja fait ses caprices en #669966.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enolaisland.forumsactifs.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sonja Franz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sonja Franz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Département de l'immigration :: Contrôle des papiers :: Fiches validées-
Sauter vers: