Partagez | 
 

 Drew Stillford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Drew Stillford   Ven 25 Nov - 17:32

Stillford Drew

Thé et mandarine


Genre :
Masculin.
Âge :
16 ans.
Lieu de résidence :
Pré-au-lard.
Maison :
Poufsouffle.
Année :
Sixième.
Personnage ou auteur de l'avatar :
Okita Souji de Shinsengumi Kitan.

Familier :
_
Baguette :
Saule, crin de licorne, 28cm, rigide.
Patronus :
Un caracal.
Epouvantard :
Une femme mariée amoureuse (de lui).
Balai :
Comète 180.
Amortentia :
La poudre d’amidon.
Matières :
Botanique (E)  - DCFM (E) – Métamorphose (A) – Potions (E) – Sortilèges (E) - Options : Étude des Moldus (A)  - Soins aux créatures magiques & Arts et musique magiques (E).

Taille :
1m75
Corpulence :
Mince et sportif
Cheveux :
Châtain
Yeux :
Verts
Signes distinctifs :
_
Style vestimentaire :
Des vêtements amples et fluides. Des tons d’automne, foncés.

Qualités :
Egalitaire, travailleur, pragmatique ( ?), artiste
Défauts :
Lunatique, capricieux, dépassionné, (très) introverti
Préférences :
Thé, mandarines, les gens qui l’abordent quand il est de bonne humeur, les gens qui le laissent tranquille quand il est de mauvaise humeur, les arts.
Antipathies :
Les gens hyperactifs, les tactiles, ceux qui ne perçoivent pas son humeur du moment (et qui insistent quand il est de mauvaise humeur), ceux qui sourient tout le temps.

Réputation :

Il a étouffé sous l’amour de ses parents. Il ne fait rien ou pas grand-chose par soif de reconnaissance. Revers de la médaille : il ne fait aucun effort pour plaire ou être aimé. La notion de relation exclusive le fait fuir.
Sans ego ou presque, Drew est quasiment impossible à vexer. Revers de la médaille : il ne sait pas quand les autres sont vexés et vexe facilement les autres. Mais il s’en balec, comme on dit.
Pragmatique, il étudie au cas où. Ses notes sont donc constantes et positives. Ses décisions pratiques relativement prévisibles. Revers de la médaille : il ne brille dans rien. Les événements et les fêtes le font ch**r à un point difficilement imaginable. La philosophie le laisse indifférent.
En conclusion: ceux qui le côtoient fréquemment savent qu’il ment peu, qu’il est direct, qu’il est rarement aussi agréable que la moyenne, qu’il est bon étudiant, qu’il n’a pas de passion à l’exception des arts, qu’il ne faut pas lui demander son avis sur la vie ni sur la mort.
Projets :

Trouver un sens à sa vie, bien que vivre sans le laisse relativement froid. Mais ce serait utile pour savoir dans quoi concentrer ses efforts d’études.
Par pragmatisme, il veut réussir ses ASPIC, au cas où il aurait soudainement une envie folle d’embrasser une carrière spécifique. Sinon, il pense reprendre les affaires de ses parents.
Voyager le séduit, mais il sait que c’est plus un fantasme qu’un projet.
Ses non-projets : le mariage et la vie de famille, les fêtes décadentes.
Famille  :

Son père importe des produits magiques des colonies. Il est fils unique.
Sa mère tient une boutique de mode inspirée des colonies. Elle est fille unique.
Il est fils unique.
Et il s’en porte presque bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Drew Stillford   Ven 25 Nov - 17:33

Histoire :

Le père aimait les belles femmes, les gallions et les voyages. La mère aimait les beaux hommes, la mode et les fêtes… Ils eurent deux beaux bébés qui n’aimaient rien de tout cela. Depuis le berceau, les jumeaux Drew et Dawn étaient silencieux, attentifs aux choses et non aux gens, indifférents aux jolies nourrices et aux jouets d’or. Drew et Dawn aimaient s’isoler, toucher les vêtements de leur mère – elle en avait en pléthore… - déchirer les vêtements de leur mère – Merlin, qu’elle criait alors – manger les mandarines de leur nounou – jusqu’à vomir – et ranger leurs jouets pour mieux donner des coups dedans – pour tester les coups.

Quand ils eurent cinq ans, Dawn mourut. Personne ne sut comment, pourquoi, d’où… Une maladie magique, sans doute. Un drame, assurément. La maison rieuse et froufroutante se tut. La mère se transforma en statue de sel larmoyante et le père laissa péricliter ses affaires.

Un an plus tard, Drew faillit mourir à son tour, attaqué par un gros chien sans doute trop gros pour qu’on le remarquât. La peur rappela aux époux endeuillés qu’ils avaient encore un enfant bien en vie celui-là et que s’ils ne voulaient le perdre, ils devaient revivre, au moins un peu. Les caractères des parents étant ce qu’ils étaient, ils reprirent goût à la vie plus fort encore qu’auparavant… Et noyèrent d’amour le jumeau restant.

Evidemment, les amis, les voisins, les membres de la famille, les connaissances, les passants, les éducateurs, les étrangers, les badauds, bref les autres les mirent en garde contre cet amour excessif. N’allaient-ils pas en faire un enfant roi ? Un enfant gâté ? Un enfant incapable de partager ? Un enfant incapable de socialiser ? Un enfant… Le père et la mère balayaient toute remarque d’un revers du regard agacé et de la réplique que personne ne pouvait contrer « si vous aviez perdu un enfant, vous sauriez ce que c’est… »

Ah, belle culpabilité affective… Que Drew apprit à encaisser au fil des ans. Au fil des ans, donc, Le jumeau restant s’arma d’une armure émotionnelle aussi épaisse que la corne d’un clochard sans soulier. Et d’une incapacité chronique à comprendre les autres enfants.

Mais ! Heureusement ! Il finit par aller à Poudlard. Heureusement ou malheureusement, on ne sait jamais dans ces cas-là…

Les deux premières années furent infernales – autant pour lui que pour les étudiants qui devaient travailler avec lui. Et sur le tas, Drew dût apprendre à partager, à concilier, à parler même avec d’autres enfants de son âge… Il apprit, oui, non sans heurt cependant ni sans séquelles – autant pour lui que pour les étudiants qui devaient travailler avec lui.

On aurait pu croire qu’ainsi malmené, le petit ‘roi’ se serait terni ou transformé – au choix – mais il n’en fut rien. Clopin-clopant, il resta fidèle à lui-même et Poudlard réussit à lui arrondir les angles sans les gommer.
Revenir en haut Aller en bas
Tom Marvolo Riddle
avatar
Fondateur  Etudiant de Serpentard
Fondateur
Etudiant de Serpentard


Date d'inscription : 12/06/2010
Messages : 858

MessageSujet: Re: Drew Stillford   Sam 26 Nov - 16:42





Bonjour, je suis Tommy, fondateur en charge des validations.

Une patate ! =D
C'est cool, on en avait besoin ! En tout cas, j'espère que tu seras plus à l'aise avec ce personnage. ^^ Je te valide donc suite à cette petite modification.




Félicitation, les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! Si tu souhaites te présenter un peu plus personnellement à la communauté, n'hésite pas à te présenter en tant que joueur. Tu peux également poster ta fiche de relations et la compléter. Ne sois pas timide et demande des liens avec d'autres personnages ! Si tu cherches un partenaire pour RP pourquoi ne pas répondre à l'une des demandes ou poster la tienne dans les "recherches "? Et avant de fuir, n'oublie pas de remplir ton profil !


______________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://felixdix-neuf.forumactif.org
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Drew Stillford   Sam 26 Nov - 17:03

Yop ! Merci !
Revenir en haut Aller en bas
 
Drew Stillford
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le Chaudron Baveur :: Poubelle :: Poubelle des personnages-
Sauter vers: