Partagez | 
 

 Victoria Ziegler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Victoria Ziegler    Dim 25 Déc - 22:53

Victoria Ziegler.

"Le monde est immobile tant que les humains se tiennent debout."


Genre :
Féminin.
Âge :
18 années (12 décembre 1925)
Lieu de résidence :
Quand elle ne se trouve pas à Poudlard, elle est emmitouflée dans un plaid chez ses parents dans la banlieue de Londres.
Maison :
[Choix du Staff]
Année :
7ème année.
Personnage ou auteur de l'avatar :
Anna from Frozen.

Familier :
Un rat qu'elle a prénommé Marley, toujours niché dans sa nuque, sous une masse de cheveux qui lui apportent chaleur et confort.
Baguette :
Ebène, coeur en crin de licorne, d'une longueur de 23 centimètres et relativement flexible.
Patronus :
Diable de Tasmanie.
Epouvantard :
Pour la mettre dans tous ses états, il suffit de lui plonger la tête sous l'eau. Une peur irréversible de ne jamais pouvoir remonter, de rester étouffée, prisonnière d'une couverture aqueuse.
Balai :
Elle possède un Comète 140 qu'elle a dû changer à plusieurs reprises, y allant un peu brusquement lors des premiers cours de vol.
Amortentia :
Un subtil mélange de chocolat chaud, de cannelle et de pain d'épice.
Matières :
Elle obtint un Optimal en Métamorphose, le seul de tous. Malgré cela, les sortilèges, Défense Contre les Forces du Mal et les potions furent récompensés d'un effort exceptionnel tandis qu'un acceptable fut posé sur l'astronomie, la botanique ainsi que le soin aux créatures magiques -qu'elle a toutefois décidé de poursuivre comme option-. Sans surprise, l'histoire de la magie ne reçu qu'un échec, piètre. Néanmoins, elle n'a cessé de s'améliorer et vise au moins un Effort Exceptionnel à toutes ses matières lors des ASPIC.

Taille :
Un mètre soixante-six.
Corpulence :
Des hanches marquées, des cuisses pas très fines contrastant avec son buste plutôt discret.
Cheveux :
Des mèches n'allant pas plus loin que trois centimètres sous ses épaules, une couleur que l'on pourrait qualifiée d'atypique alors que ce n'est qu'un roux quasi-carotte.
Yeux :
Un azur quasi-turquoise, des yeux qui se remarquent au contour de l'iris plus grisé.
Signes distinctifs :
Aucun à priori.
Style vestimentaire :
Elle n'a jamais réellement aimé les tailleurs, les jupes non plus d'ailleurs, alors Victoria porte des ensembles pâles ou bruns au large bas donnant l'illusion d'une jupe alors qu'en réalité il s'agit d'un pantalon. Le haut de ces ensembles varie selon les modèles : col rond, boutons, lacets... Elle se refuse à porter des bas, trouvant cela trop raffiné, alors elle enfile des collants plus épais qui cachent sa peau et ajoute à ses pieds des chaussures à lacets fermées, laissant penser à celles d'un homme.

Qualités :
Passionnée, Optimiste, Intelligente, Dynamique, Maline, Déterminée, Forte, Altruiste, Spontanée, Eduquée, Douce et Persévérante.
Défauts :
Trop curieuse, Désinvolte, Lunatique, Capricieuse, Fière, Solitaire, Têtue, Taquine et Faux-Cul.
Préférences :
Les étoiles et le crépuscule, l'aurore et la brise, le chocolat chaud et le potiron, la provocation et l'insolence, la neige et la chaleur, les choses faites maisons et la richesse, les duels, les créatures de toute sorte ainsi que le Quidditch.
Antipathies :
La discrimination, les prétentieux et les génies, l’abandon et la disgrâce, l’amour et la tromperie, les pessimistes et les désintéressés, la sécheresse, les soirées en compagnie de ses géniteurs, les trop bonnes manières, la pitié et la paresse.

Réputation :
En sept ans, personne n’a jamais trop su la décrire hormis ceux qui se sont aventurés à la rencontrer.  C’était ce genre de fille sur qui notre regard se braquait lors des cours, cette fille qui ne pensait qu’à bien faire quitte à se mettre trop en avant. Ce genre de personne qui ne s’arrêtait jamais quoi qu’il advienne et hurlait aux autres de se relever s’ils n’avaient pas perdu la tête. Une couronne en bois sur la tête et la demoiselle y comptait bien pour mener les troupes : pas une meneuse mais une femme motivée.

On lisait dans son visage toute la passion qu’elle mettait dans les choses, on ne pouvait que l’admirer de loin par peur qu’en une fraction de seconde elle se mette à jurer sur tout ce qui bougeait. Elle ne saluait pas si on ne le faisait pas, n’adressait la parole que pour remettre les gens à leur place ou pour son intérêt, mais ça personne ne le voyait. Non, ils voyaient en elle cette rouquine optimiste et toujours souriante, quelquefois mécontente et insolente.

Seuls certains peuvent l’attester : elle n’était pas blanche comme neige. Les bonnes manières et la politesse faisaient partie de son registre, elle en devenait presque écoeurante quand elle voulait. Un bout de femme qui n’hésitait pas à brandir la baguette quand on l’embêtait, une Victoria préférant pourtant la solitude à la mauvaise compagnie.

Une Victoria qui n’était finalement qu’égoïste parmi les altruistes.

Projets :
Loin des élèves voulant être Auror ou directeur d'elle-ne-sait quel département au Ministère de la Magie, la Victoria souhaiterait être Tireur d’Elite. Elle avait longuement hésité quant à ce choix, mais tout lui avait paru être une évidence lorsque son deuxième choix vola en éclat. Pas de prétention, pas de vocation mais une simple décision qui se voulait contradictoire sans être pesante.

Famille  :
Les Ziegler, c'est un méli-mélo. Personne n'est vraiment celui qu'il prétend être. Sa mère est une sang-pur, Mary Nott, mère de son demi-frère aîné Zachary. Quant à son père, il lui a transmis cette pensée de rejet du sang-mêlé tout en l'étant, cette fierté dissimulée sous le rictus de la rouquine. Elle n'a qu'une véritable soeur qu'elle ne connait que peu malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Victoria Ziegler    Dim 25 Déc - 22:53

Histoire :


Elle était cette ouverture sur le monde, cette fenêtre close et sombre qu’on ne pouvait détruire. Elle était cette lumière ravissante, brisée par des lames obscure. Ce soleil éternel, dissimulé sous un brouillard épais. Cette fraicheur légère, écrasée par des jours arides. Ce sourire rayonnant, feutré derrière un miroir opaque. Décidément, elle n'avait pas l'étoffe d'une victorieuse, la Victoria.

A vrai dire, peu lui importait le regard des gens sur elle car jamais ils n'apercevaient son doux visage. Elle vivait comme une âme esseulée, guidée par la seule voix de son paternel et les mots réconfortants de sa génitrice. Oublier. C'était sûrement cela, elle avait fini par oublier ce qu'était la famille. Ce n'était pas cette vie que l'on pouvait qualifiée de merveilleuse ni même d'honorable, puisque de loin était la préférée -du fait d'être la cadette-, Victoria n'avait plus en sa mémoire les yeux pétillants de sa soeur, de son frère. Parfois elle se demandait même s'ils avaient existé.

La rousse avait grandit en imitant, la grâce de sa soeur, la fierté de son père, l'amour de sa mère. Son frère ? Il n'en restait aucun souvenir. Pas même une photo pour témoigner de sa réalité. Imaginé. Finalement, il n'y avait qu'elle dans cette demeure, du moins pendant les périodes scolaires. Mille fois elle avait entendu parler de Poudlard, mille fois elle avait rêvé d'y mettre le pied, mais mille fois encore son géniteur lui avait reproché sa désinvolture.

La petite était coriace. Aventureuse certainement, mais dans tous les cas il était clair qu'elle ne se laissait pas faire. Amicale et agressive, des griffes sous les ongles et du sang en rouge à lèvre. Elle ne l'avait pas vraiment choisi. A l'instar des sang-pur trop fiers pour vivre parmi la plèbe, son père lui avait sans cesse vanté les mérites de son sang. Qui était-elle ? Sang-pur ou sang-mêlé, la réponse lui était évident, cependant l'allure qu'elle tenait était tout autre. La tête droite, les épaules en arrière et un buste irréprochablement tenu : voilà ce qu'elle était devenue. Car ce sang moldu n'était rien pour son géniteur alors il ne devait rien être pour elle.

Une double-vie. La rouquine comprit rapidement que personne ne viendrait la chercher à Poudlard, une fois le Choixpeau sur son front elle s’était décidée à vivre pleinement sa scolarité. Fanatique de la magie, déjà la tête dans les étoiles à se demander ce qu’était un véritable futur. Maintes fois ses oreilles avaient entendu le mot Auror sortir de la bouche de son père, comme si ce métier était le plus valorisant. Il n’en était rien. Elle ne jugeait rien comme les autres. Comme son paternel. Quand on la questionnait à ce sujet, elle répondait tout sourire que les Serpentard n’étaient point des gens à mépriser, les Poufsouffles à martyriser, les Serdaigles à écouter et les Gryffondor à encourager.

Elle développait au plus profond d’elle une nouvelle Victoria. Celle qui se voulait passionnée et douce voire délicate, ne voyant plus les autres comme un rejet mais comme une acceptation. Malgré ce côté trop sensible, elle n’en gardait pas moins l’endurance acquise de par son éducation : ne jamais se laisser abattre, continuer quoi qu’il advienne et en aucun cas, au grand jamais, nuire à son orgueil.
En effet, orgueilleuse elle pouvait être, lorsqu’on la regardait de travers, lorsqu’il fallait se battre. Lorsqu’il fallait être le meilleur et donner le meilleur de soi-même.

Les années passaient et quasiment rien ne changeait. Elle se passionnait pour la majorité des matières à l’exception de l’histoire de la magie, jugeant cela trop cliché. Victoria apprenait et remettait tout à sa sauce lorsqu’elle en était capable. Sa métamorphose était spontanée et vulgaire quoi qu’excellente, ses sorts maitrisés et vif et ses potions totalement douteuses. Personne n’avait à se plaindre d’elle, malgré ses quelques interventions pathétiques et déterminées, preuve au moins qu’elle s’intéressait à ses cours et qu’elle ne dormait pas. Mais en rien cela ne l’empêcha d’avoir ses BUSE, fort heureusement.

Au-delà de l’apprentissage, la Ziegler mettait corps et âme dans les match de Quidditch. Bien qu’inutile sur le terrain, elle se postait toujours au première loge des match en brandissant l’écharpe de sa maison, tenant par la même occasion un petit drapeau. Le bon temps, celui où elle pouvait rire et où perdre n’avait aucune conséquence sur son humeur. Le Quidditch n’était qu’un jeu, surtout à Poudlard. Un règlement de compte pour certains, une futilité pour d’autres mais pour Victoria c’était bien plus. C’était une raison d’être.

Et, âgée de dix-huit ans, la rousse se baladait toujours dans les couloirs de Poudlard, le sourire fourbe aux lèvres, les yeux pétillants et triste de se savoir sur la dernière ligne droite. Toutefois, elle ne pouvait que s’estimer heureuse car elle savait ce qu’elle souhaitait faire. Le choix lui avait pris huit ans, mûrement réfléchi, balancé entre contradiction et aveu, entre créatures et justice, entre les cris de son père et le soutien de sa mère. Lui voulait qu’elle brille, elle voulait être elle-même. Alors, elle l’avait regardé droit dans les yeux, avec cet air si méprisable qu’il lui avait appris et d’une voix doucereuse elle s’était pliée à sa volonté. Elle avait été odieuse.
Elle avait choisi son rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Gillean Farquharson
avatar
d'Alchimie
d'Alchimie

Date d'inscription : 27/07/2014
Messages : 266

MessageSujet: Re: Victoria Ziegler    Mar 3 Jan - 21:09



Bonjour, je suis Gigi l'amoroso Farquharson, admin en charge des validations.

Tu sais que c'est très chiant, de servir de Choixpeau Magique ? Alors pour me venger, je t'envoie dans la maison que j'aime le moins : GRYFFONDOR ! Bien fait pour toi, 'spèce d'enquiquineuse.
En vrai, re-bienvenue, va, cours, vole et RP, le petit monde de FF n'attend que que tu le découvres =D



Félicitation, les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! Si tu souhaites te présenter un peu plus personnellement à la communauté, n'hésite pas à te présenter en tant que joueur. Tu peux également poster ta fiche de relations et la compléter. Ne sois pas timide et demande des liens avec d'autres personnages ! Si tu cherches un partenaire pour RP pourquoi ne pas répondre à l'une des demandes ou poster la tienne dans les "recherches "? Et avant de fuir, n'oublie pas de remplir ton profil, ainsi que recenser ton avatar. ( Si tu es élève, il faut également faire un petit tour sur le sujet des Cours)


______________________






FAIBLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Victoria Ziegler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le Chaudron Baveur :: Poubelle :: Poubelle des personnages-
Sauter vers: