Partagez | 
 

 [Avril 1944] - Entre les pages d'un livre ancien - [ft. Kurt Gale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Euphemia G. Weiss
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 31/12/2016
Messages : 62

MessageSujet: [Avril 1944] - Entre les pages d'un livre ancien - [ft. Kurt Gale]   Dim 2 Avr - 12:38

« Euphemia se regardait dans le miroir de la salle de bain de son dortoir depuis de longues secondes. Elle avait à la main une lettre. Elle la trouvait nulle. Nulle à chier même. Ce n'était pas son genre de devenir vulgaire mais là, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle fronça doucement les sourcils et secoua vivement la tête. Ses longs cheveux cascadèrent follement autour de ses épaules fines. Elle avait reprit un peu de poids. Heureusement. Elle se laissait moins allée depuis quelques temps. Elle avait également repris du poil de la bête après quelques mois à être agressive et asocial.

Elle poussa un petit grognement lorsque, décidant de retourner dans son dortoir, elle se cogna douloureusement l'orteil contre le battant de la porte. Elle s'assit sur son lit en se le massant quelques secondes, lançant une œillade éclair à Elena qui se retenait de rire.

« Traîtresse... »
« Arrêtes de me grogner dessus et viens manger plutôt, le dîner va être servi. »
« Vas-y sans moi, je vais à la bibliothèque, j'ai des devoirs à terminer. »
« Comme tu veux. »

Les deux étudiantes savaient pertinemment qu'Euphemia n'avait pas le cœur à manger et qu'Elena lui apporterait quand même une assiette pleine dans les dortoirs plus tard, que son amie finirait par dévorer tant son ventre criait famine. Un accord tacite entre elles leur permettait de ne jamais dévoiler explicitement leurs faiblesses mais de toujours être attentives à les combler avant que cela n'empire.

Elena descendit donc rapidement vers la Grande Salle tandis qu'Euphemia,
enfilant un cardigan et ses bottes en cuir abîmées qu'elle tenait de Griffith - encore une fois - s'en alla vers la bibliothèque. Elle salua la bibliothécaire et se posa à sa table favorite, vide heureusement, assez éloignée des entrées pour avoir la paix. Elle se dissimulait ainsi entre les rayons des potions avancées et des soins aux créatures des bois et des plaines.

Elle ouvrit son livre de potion et commença à plancher sur son devoir avant de froncer les sourcils en entendant les voix de quelques étudiants Gryffondor qu'elle n'appréciait pas du tout. Elle tenta de les occulter mais,
n'y parvenant pas, se leva et alla les voir, qu'importe qu'ils aient trois ans de plus qu'elle.

« Je travaille, vous pourriez faire moins de bruit ? » Demanda-t-elle dans un grondement agressif.
« Vas rejoindre ton cousin chez les Détraqueurs et fous nous la paix, toi. » Répliqua une étudiante avant d'éclater de rire avec son petit groupe.

Euphemia sourit légèrement et sortit sa baguette, de même que les cinq lions. Tous se regardèrent en chien de faïence alors que le temps semblait s'être suspendu.

______________________

Sadness ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Gale
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 26/03/2017
Messages : 5

MessageSujet: Re: [Avril 1944] - Entre les pages d'un livre ancien - [ft. Kurt Gale]   Dim 2 Avr - 16:58

Le jeune Gale était dans la salle commune de Serpentard, en train de lire un livre sur les différents aspects de la métamorphose. Bien sûr, personne ne faisait attention à lui. La plupart des Serpentards avaient appris à ne pas faire attention à Kurt Gale. C’était mieux pour lui et pour les autres. Les fois où on l’avait entendu parler hors des cours, c’était de manière hautaine, parfois arrogante. Une autre raison pour laquelle les serpentards normaux l’évitaient, c’était parce qu’il n’était pas du tout haineux envers les autres maisons. En gros ce n’était pas un serpentard très apprécié des autres personnes de sa maison. C’était maintenant l’heure du dîner, les gens sortaient peu à peu. Personne ne sollicitait Kurt à venir manger, tant mieux. Kurt profita d’un des seuls moments de silence dans la salle commune puis décida de se rendre à la bibliothèque pour finir son devo… ah non. Il y allait juste parce qu’il n’avait pas envie de manger

Kurt arriva à la bibliothèque, salua la bibliothécaire d’un geste de la tête et alla s’asseoir loin des entrées. Il décida de prendre un livre de potions avancés, pour s’occuper. Comme d’habitude il était tout seul à la table. Un peu plus loin, un groupe de gryffondors très bruyants étaient assis à une table. Encore plus loin, il y avait une élève de serpentard qu’il avait déjà vu... Euph… Euphemia Weiss, elle fait partie d’une famille de sang pur. Kurt ne la connaissait pas très bien, c’est à peu près tout ce qu’il savait d’elle, et il n’a jamais voulu en savoir plus. Les familles de sang-pur trop fiers de l’être ne l’intéressaient pas.

Bien qu’il arrivât à faire abstraction des gloussements incessants du groupe d’élève, ça ne semblait pas être pareil pour Euphemia. Elle s’avança vers eux, et elle demanda agressivement de faire moins de bruit. C’est là que ça dégénéra un petit peu, mais qu’un tout petit peu. Une des élèves lui répliqua de rejoindre son cousin chez les détraqueurs. Tous sortirent leurs baguettes à ce moment, y compris Kurt. Mais pour Kurt, c’était plus discrets, les autres personnes ne l’avaient pas remarqué. Il ne supportait pas les attaques personnelles sur la famille des gens, et il trouvait ça lâche. Ironique, pour des gryffondors. Kurt n’attendit plus très longtemps avant de lancer des sorts sur le gyffondors. Il se leva d’un bond et lança des sorts à une vitesse et une précision assez exceptionnelle. Un sortilège des crottes de nez sur celle qui avait répliqué à Euphemia, un sortilège de repousstout pour en faire tomber deux d’un coup et finalement il fit un sortilège de découpe pour couper une chaise et faire tomber l’élève qui était assis dessus. Alors qu’il jetait ces sorts, il leur dit :

« Bande… d’arrogants… et de… lâches ! »

Même s’il avait jeté ses sorts rapidement, il restait un lion encore en état de jeter un sort, et Kurt ne pouvait pas réagir assez vite pour réussir à esquiver. Le temps était comme qui dirait figé, et il ne pouvait qu’attendre de se prendre le sortilège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euphemia G. Weiss
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 31/12/2016
Messages : 62

MessageSujet: Re: [Avril 1944] - Entre les pages d'un livre ancien - [ft. Kurt Gale]   Mar 4 Avr - 22:00

Elle ne s'était pas attendue à cela. Elle vit les Gryffondors tomber les uns après les autres. Elle se tourna d'un coup vers la jeune homme qui venait de l'aider et de prendre la parole : Kurt Gale. Elle ne connaissait que son prénom mais elle ne s'était pas attendu à ce qu'il l'aide. Du moins elle ne s'était pas attendue à être aidée, tout cours.

Elle serra les dents en regardant le dernier Gryffondor, qui s'était également tourné vers Kurt. Elle tendit sa petite baguette vers lui. Une seconde, le mot « Endolori » lui vint aux lèvres mais elle la retint au dernier moment pour se décider pour un sort beaucoup moins violent et surtout qu'elle maîtrisait.

« Petrificus Totalus ! »

Le Gryffondor s'écroula à terre, lâchant par la même occasion sa baguette, qu'Euphemia hésita à aller briser en trois morceaux juste devant ses yeux. Elle s'avança cependant rapidement vers Kurt et prit les affaires du jeune homme, lui faisant signe de la suivre, restant droite et stricte mais entendant déjà les pas de la bibliothécaire.

Elle l'entraîna jusqu'à sa table, dans son petit coin, pour avoir la paix. Elle déposa les affaires du jeune homme sur la table avant de s'asseoir et de reprendre son devoir, comme si de rien n'était. Elle ne put cependant pas le laisser sans la moindre explication, ni le moindre remerciement. Il en allait de sa réputation de famille de Sang-Pur d'être respectueuse tout de même. Elle releva le nez vers la jeune homme, le fixant de son regard éteint.

« Merci pour ton aide, Kurt Gale. Je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un le fasse, encore moins toi, puisque nous ne nous connaissons même pas. »

L'honnêteté à la Weiss.

« Assieds-toi, je t'en prie, pendant que les choses se calment un petit peu. Tu pourras retourner à ta table lorsque les lions auront été nettoyé du parquet. »

La gentillesse à la Weiss également. De quoi se faire plein de nouveaux amis. De toute manière, elle n'était pas du genre à courir derrière les amis, surtout s'ils étaient faux.

______________________

Sadness ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Avril 1944] - Entre les pages d'un livre ancien - [ft. Kurt Gale]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Poudlard :: Quatrième étage :: Bibliothèque-
Sauter vers: