Partagez | 
 

 [18 Avril 1944] Surprise! (Hunter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel MacKenzie
avatar
Auror
Auror

Date d'inscription : 09/09/2014
Messages : 381

MessageSujet: [18 Avril 1944] Surprise! (Hunter)   Dim 21 Mai - 17:55


Surprise!
avec Hunter
Mes rares jours de congés ne me servaient qu'à une seule chose. Arranger mon appartement. Il était temps d'en faire de cet endroit quelque chose de plus habitable et présentable, et ça, avant le début de l'été. Je n'avais pas tellement le choix, après toutes les belles promesses que j'avais faite à Stephan, c'était pas dans mes intentions de le décevoir. Mais avant d'envisager d'avoir quelque chose de plus spacieux, un sérieux tris s'imposait. En y réfléchissant, depuis le jour de mon aménagement jusqu’à ce matin, je n'avais jamais pris la peine de trier quoi que soit. Tout s'entassait naturellement au quatre coin des pièces jusqu'à créer un désordre étrangement harmonieux.
Mais le rangement s'imposait. Il y'a longtemps que j'aurais du le faire.
Des mois déjà.

Après une douche d'une demi heur nécessaire à un bon réveille, j'étais fin prêt à me mettre au travail dans la tenue la plus confortable du monde. Des sous vêtements propres et fraîchement repassés. On était en pleine semaine, aucun risque que quelqu'un se pointe chez moi de toute manière.
Les cheveux encore mouillés, je m'attaquais en premier aux montagnes massives de livres qui se trouvaient un peu partout dans la pièce. Je n'avais bien entendu aucune bibliothèque pour les disposer. Je les auraient bien mis dans une armoire sans fond, mais ça les auraient certainement mis en désordre, et peut être même abîmé. Non. Il me fallait quelque chose de plus simple.
La mezzanine.

Des livres y étaient déjà disposé, il restait de la place, mais pas suffisamment. C'était le moment de mettre en pratique tout ce que j'avais lus sur les sort d'expansion. Surélevé le toit rond au dessus de ma tête et rajouter quelques étages à la bibliothèque circulaires.. ça semblait simple. J’espérais que ce le soit concrètement... Sinon le plafond risquait bien de me tomber sur le crâne, et ce serait relativement gênant. A mes cotés Winch s'était réfugié dans son trou dans un couinement, un peu comme si elle sentait la catastrophe arrivé avant même que je ne puisse lancer le moindre sort. Vraiment, elle n'avait aucune confiance en moi, ça me brisait presque le cœur. Après un dernier regard à la belette rousse, je pris le risque de tenter l’expérience et pointa ma baguette droit vers le mur qui se mit à trembler légèrement en se craquelant.

Tout allait bien. J’étais certain que c'était normal.. et ça l'était effectivement. Les murs se mettaient à trembler eux aussi, soulevant quelques nuages de poussière avant de redevenir totalement inerte, comme si rien ne s'était passé. Pourtant, le plafond semblait plus haut maintenant, et j'avais toute la place nécessaire pour ranger le reste de mes livres.

« Tu vois.. rien est tombé.. fallait pas t'en faire. »

La petite belette rousse s'empressa de venir me grimper sur le bras une fois que tout avait cessé de tremblé. Il ne restait plus qu'à mettre tout les livres qui traînaient au sol à leurs nouvelles place.
Je ne savais pas encore comment les trier. Par intérêt. Par préférence. Par importance. Je m'étais perdu à travers les grandes piles de bouquins, feuillant quelques pages au hasard avant de me décider à procédé par préférences.
Mes vieux livres sur la magie et les enchantement occupèrent bien tout un étage de la bibliothèque circulaire. Certains n'avaient plus été ouvert depuis des années mais je n'arrivais pas à me résigner à les jeter. C'était criminel.. Et puis ça pouvait encore me servir ! Une fois les livres pratiques rangé, restait ceux que j'affectionnai le plus. La plupart étaient bien entendu des cadeaux offert par tout le monde, des romans, des livre d'histoire, de botanique, des documentaires ou des biographies. J'en avait de toutes sorte. Sans tellement m'en rendre compte, je m'étais assis au milieu de ceux qu'il m restais à ranger pour relire quelques pages de mes ouvrages préféré.
A ce rythme là .. le rangement ne risquait pas de finir. Surtout que j'avais encore toute une lessive à étendre et le reste de la cuisine à ranger.. même si vus mon activités derrière les fourneaux.. le nettoyage serait vite fait.

Mais si j'suis content.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter Ziegler
avatar
Employée du ministère
Employée du ministère

Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 16

MessageSujet: Re: [18 Avril 1944] Surprise! (Hunter)   Lun 22 Mai - 7:54



Samuel & Hunter
Surprise !
Mardi matin. Jour de semaine, jour de travail, ou c'est ce que ça aurait du être. Hunter perdait patience. Elle avait prévenu ses anciens supérieurs quelques semaines avant de rentrer, mais bien sur, ça ne leur avait pas suffit pour préparer son bureau et les papiers nécessaires à son transfert. Les fonctionnaires étaient désespérément lents, surtout étant donné que sans elle pour le faire tourner, le bureau de liaison des Gobelins n'avait pas réglé la moindre crise, et donc ce n'était pas comme s'ils étaient très occupés ! Oui, peut-être étais-ce orgueilleux de sa part, mais Hunter était fière de ses accomplissements passés. Et de ceux qu'elle ne tarderait pas à accomplir lorsqu'on daignerait lui rendre sa place. Même si, au moins, elle avait eu le temps de rattraper le temps perdu avec la plupart des membres de sa famille, hors ceux de Poudlard. Certains retrouvailles avaient été mouvementées, comme celles avec Wolfe et son "ami de garde"..

Ainsi donc, pour au moins une semaine encore, elle n'avait pas de travail. Autre que la rédaction de son mémoire et toutes ses obligations annexes d'ethnologue, qui lui prenaient suffisamment de temps pour qu'une personne normalement constituée s'en contente. Mais non, ce n'était pas assez pour la Ziegler ! Elle avait besoin de se sentir utile, de voir concrètement les effets de ses actions. Son rapport n'en aurait que lorsqu'elle l'aurait fini...

Hunter n'avait même jamais pris de vacances, plus depuis sa sortie de Poudlard. Tous ses voyages avaient été fait sur son temps de travail, pour son travail. Même lorsqu'elle avait emmené certains des membres de sa famille avec elle, ça avait été en parallèle de ses études, sans jamais complètement cesser ses activités professionnelles. Ca lui rappelait... Cela faisait un an déjà, qu'elle avait offert d'emmener Samuel et Eleanor pour fêter leur diplôme d'Aurors. Un petit sourire tendre se dessine sur les lèvres de la sorcière, tendre et triste. C'était le bon temps. Malheureusement, ça n'arriverait plus jamais, plus avec El en tout cas.
La cheminée raccordée au réseau magique la plus proche se trouvait à plus d'une dizaine de minutes à pieds de chez son cousin. D'excellente humeur malgré les contretemps au Ministère, Hunter marchait d'un bon pas et cavala avec énergie pour grimper toutes les volées de marches jusqu'au dernière étage de l'immeuble moldu (elle avait l'intime conviction que tous les anciens pensionnaires de Poudlard étaient capable de grimper les plus raides escaliers du monde sans problème, et ce grâce de ceux capricieux de l'école).

Elle avait très longuement discuté avec sa tante préférée, Moira. De tout, des créatures, de ses voyages, de son cousin et ses cousines.. Oui, Sam surtout. Qui était en plein jour de congé, information obtenue très honnêtement et sans arrières pensées auprès de Moira.
Hunter s'éclaircit la gorge du mieux qu'elle peut, avant de se mettre tambouriner de toutes ses forces sur la porte de l'appartement, et de prendre la voix la plus grosse et la plus bourrue possible. Le tout en effaçant son accent de Bristol pour imiter à la place le londonien. Connaissant Sam, il n'allait y voir que du feu ! Elle se réjouissait d'avance de sa petite farce. « Sur ordre de la brigade de contrôle et régulation des créatures magiques, ouvrez immédiatement cette porte !!! » La voix de femme qui retentissait sûrement jusqu'à l'intérieur n'avait absolument rien de reconnaissable à celle de Hunter. Elle est obligée de se mordre la lèvre pour ne pas éclater de rire d'avance, et continuer à jouer son rôle de brigadière remontée et dans l'urgence. « Je compte jusqu'à trois ! Un, deux,...»

C'est seulement lorsque la porte s'ouvre qu'elle écarte les bras en s'écriant : Et de trois ! Surpriiiiise ! » Surprise, petit cousin : Hunter est rentrée, pour le meilleur et pour le pire, et rien de ce qu'il faisait ou dirait ne l'empêcherait d'arriver à ses fins !
© wild bird
   
 
 

______________________


It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate :
I am the captain of my soul. — Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel MacKenzie
avatar
Auror
Auror

Date d'inscription : 09/09/2014
Messages : 381

MessageSujet: Re: [18 Avril 1944] Surprise! (Hunter)   Lun 22 Mai - 20:59


Surprise!
avec Hunter
Quelque chose d'étrange était venu interrompre mon rangement. De la visite. Une visite aussi soudaine qu'étonnante. Quelqu'un tambourinait avec énergie. Une voix de femme étouffé par le bois de ma porte me pria d'ouvrir... et ne semblait pas très aimable en plus du reste. La brigade de contrôle des régulations d'animaux magiques ? Quoi ? Qu'est ce que j'avais bien fais pour les faire venir jusque sur mon palier ? J'eus le réflexe de tourner le regard vers la porte du haut de mon perchoir. Évidemment.. comme je n'avais pas ma prothèse, il m'était impossible de voir qui pouvait se trouver derrière.
Pourquoi je l'ai enlevé au juste ?!

Un relent de paranoïa me cloua sur place, baguette à la main, prêt à toutes éventualités même les plus improbables. Il n'y avait vraiment aucunes raison à cette visite, encore moi une urgence comme ça semblait être le cas. A trop réfléchir, j'en oublias de répondre, réalisant que la personne derrière la porte n'allait pas se volatilisé simplement parce que je me contentais d'être muet.
Bouge t'es fesses Sam, surtout que t'es un peu sans pantalon là.

« Oui  je.. j'arrive. »

L'urgence aussi absurde ne m'avait jamais réussit. En deux coup de baguette je fis glisser les livres toujours en lévitation jusqu'à la mezzanine et fit voler une chemise et une robe jusqu'à moi pour tenter de l'enfiler précipitamment jusqu'à la porte. A peut prêt présentable, j'ouvris la porte juste à temps pour le décompte pour découvrir la soit disant agent de la brigade de contrôle.
Je sais pas pourquoi mais j'aurais dû m'en douter.

« Hunter ! »

Ma cousine la plus intrépide ! Je fus naturellement surpris de la voir ici. Ici devant ma porte, mais aussi ici en Angleterre. Est ce que j'avais manqué son retour ? Vus ma concentration et mon état ces dernières semaines.. c'était franchement pas impossible.. Du coup, je me sentais un peu coupable d'avoir l'air si surpris.. et d'avoir l'air si idiot avec ma chemise débraillé et mon ligne en train de séché juste derrière moi. Ça m’empêchais pas de lui adresser un large sourire en la serrant brièvement dans mes bras.

« Quelle surprise ! J’attendais pas à te voir ! Mais je suis content hein ! »

Même si c'était clair qu'elle venait d’interrompre quelque chose, je ne voulais pas lui donner l'impression qu'elle n'était pas la bienvenue. Elle l'est toujours, surtout quand on ne s'est pas vus depuis longtemps. Beaucoup trop longtemps. Je fis un pas en arrière pour l'inviter à entrer avant d'aller chercher ma prothèse pour la glisser dan l'orbite de mon œil mort. Même si c'était la famille, je n'aimais pas montrer cette blessure.

«  Regarde pas le désordre.. même si on voit que ça en faite.. »

Mais si j'suis content.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[18 Avril 1944] Surprise! (Hunter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le monde des sorciers :: Ailleurs :: Appartement de Samuel-
Sauter vers: