Partagez | 
 

 William Marshall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Marshall
avatar
Apothicaire
Apothicaire

Date d'inscription : 06/01/2014
Messages : 291

MessageSujet: William Marshall   Mar 7 Jan - 0:14

Marshall William

Si tu as peur de la mort, n’écoute pas ton coeur battre la nuit.


Genre :
Masculin
Âge :
29 ans. (12 décembre)
Métier :
Officiellement,  Apothicaire - Officieusement, Receleur d'objets de magie noir - Partisan de Grindelwald
Lieu de résidence :
Aux abords de Pré-au-Lard
Personnage ou auteur de l'avatar :
Orihara Izaya - Durarara

Familier :
Un Berger Hollandais du nom de Minuit et un Hiboux grand-duc du nom d’Ébène.
Baguette :
Ébène,  ventricule de Dragon, 31 centimètres et souple.
Patronus :
Un loup
Epouvantard :
Un cercueil, sa plus grande peur étant d'être enterré vivant.
Amortentia :
Les fleures séchées et le feu de bois.

Taille :
Plutôt grand, dans les 1m80
Corpulence :
Fin et plutôt sec
Cheveux :
Mi-long, noir comme la nuit.
Yeux :
Gris
Signes distinctifs :
Pratique l'Occlumancie. Il peut bloquer certain souvenirs et ce rendre totalement impénétrable assez facilement pendant un court laps de temps.
Style vestimentaire :
Plutôt basique, bien qu'il ai tendance à préférer les couleurs sombres. Jamais rien d'extravagant ou de tape à l'oeil. Il porte bien souvent un très long manteau noir bordé de fourrures et cela quelque soit le temps.

Qualités :
Intelligent, Réfléchi, Attentif, Sociable, Ambitieux, Franc, Charismatique, Stratège, Amusant.
Défauts :
Calculateur, Énigmatique, Instable, Manipulateur, Provocateur, Sournois, Mesquin, Sombre, Hypocrite.
Préférences :
Faire des potions, travailler dans sa boutique d'Apothicaire, concocter remèdes et des drogues, les objets de magie noir, les cimetières la nuit, les conflits, le Thé, les longues promenades sous la pluie, les histoire de fantômes et les lieux hantés, son fils.
Antipathies :
Les Aurors, les personnes dépourvus d'humour, négocier les prix de ses services, la chaleur, ne plus avoir de Thé, qu'on vienne embêter son chien, les personnes prônant la justice et l'honneur.

Que pensez-vous de la situation politique actuelle ?
Il préfère s'abstenir de prendre parti, n'étant pas de sang pure il serait idiot d’approuver les récents événements et rumeurs qui visent à favoriser ces vieilles familles. D'un autre coter, étant receleur d'objet maléfiques et de magie noir, sa plus grosse clientèle fait parti de ces même familles, il y voit donc un certain avantage de plus il est assez proche de certaines familles influentes du fait de son statut et de ses activités, qu'elles soient Anglaises ou Européen. L'avantage de garder de vieilles reliques interdite ou de les revendre et que l'ont est forcément mis dans la confidence. Ses clients, tout comme lui, en sont parfaitement conscient, à la différence que lui ne fera pas scandale à la une de la gazette s'il est pris en leurs possession.
Réputation :

Mise à jour 43-44: William s'est renfermé sur lui même, il est plus sinistre et sombre que jamais depuis le décès de sa conjointe, morte en donnant naissance à leurs enfant. Il ce montre plus irritable et agressif, jonglant entre sa mauvaise humeurs et ses responsabilité de père, l'alcool semble être la seule chose qui le fasse à peut prêt tenir bon.

Il vit à Pré-au-Lard depuis bientôt trois ans et y a ouvert une boutique d'Apothicaire. Il est décrit par les habitants comme quelqu'un de gentil, sans prétentions et plutôt sociable, bien intégré à la population du village bien qu'il vive en retrait, à la lisière d'un bois abritant un vieux cimetière aujourd'hui à l'abandon. Ses clients le qualifie de professionnel et compétant, ses amis eux le trouvent gentil et attentif. Pour les rares qui ont le plaisir de le connaitre réellement, savent que derrière la façade du gentil commerçant qui paye ses impôts ce cache un tout autre visage. Calculateur et manipulateur, ils savent que son sourire masque à la perfection la noirceur de son âme.
Projets :
Toujours plus de clients riches et influant. Il n'a pas de réel ambitions professionnel même en tans que partisan. Il préfère garder le contrôle en toutes circonstance et ce contente donc de sa situation bien qu'il ne rate jamais une occasion de montrer ses talents.
Famille  :

Mise à jour 43-44 : Père d'un petit garçon qu'il a nommé Lucian ( né le 5 Septembre 1943).

Sa mère était une sorcière de sang mêlé, décédé un an avant qu'il n'entre à Poudlard. Il n'a jamais connus son père et n'a aucune idée de qui il s'agit. D'après ce qu'on lui a raconté, sa mère s'était retrouvée enceinte du jour au lendemain, certainement enfanté par un inconnus. Il a vécu avec cette dernière et son grand père, un moldu, décédé alors qu'il était encore à Poudlard. C'est sa grand mère qui était une sorcière, elle est mort bien avant sa naissance et ne l'a donc jamais connus.

Histoire :
William est né un matin d'hivers dans une petite maison du Norfalk. Sa mère, Lucinda, était une sorcière, elle vivait avec son vieux père, Jefferson Marshall. Bien qu'elle ne soit pas mariée et n'ai pas de compagnons, elle ce retrouva, un beau matin, à mettre un enfant au monde. Il n'avait pas de père, d'ailleurs, la jeune femme elle même ignorait qui pouvait être le géniteur de l'enfant. En effet, Lucinda était malade, mais malheureusement ce n'était pas son corps, mais bien son esprit qui était atteint. La jeune femme souffrait de trouble de la mémoire ainsi que de délires et d'hallucinations. Ces symptômes apparurent à l'adolescence. Bien qu'elle soit sorcière, elle n'a jamais mis les pieds à Poudlard, sa mère, sorcière elle aussi, refusait catégoriquement que sa fille intègre la prestigieuse école. La femme tendait vers une sorcellerie plus noir et réprimandable, c'est sa vocation pour les arts obscure qui causa sa perte. Elle trouva la mort peu avant que sa fille ne montre les premiers signe de démence. Son père, un moldu et fils de fossoyeur, tenta tans bien que mal d'élever la jeune fille. Dans un instinct de protection, il isola son enfant loin de tout, la cachant dans une maison pittoresque aux abord d'un vieux cimetière.

C'est dans cette même maison que William vit le jour. Malgré la maladie de sa mère, le vieille homme ne pus ce résoudre à abandonner l'enfant et l'éleva lui aussi à l'écart du monde. Tout ce déroula pour le mieux du monde, les premier temps l'enfant semblait même avoir un coté bénéfique chez sa mère, beaucoup moins enclin aux crises et aux délires. Mais plus l'enfant grandissait et gagnait en indépendance, et plus sa mère sombrait de nouveau dans la démence. Son grand père, voulant le préserver de la violence des crises, emmena bien souvent le petit garçon avec lui pour son travail. Le métier de fossoyeur n'était certainement pas le plus reluisant, mais c'était préférable à l'enfer qu'aurait pus lui faire vivre sa mère en cas de crise hystérique.
William, bien que la situation fût difficile, ce montra toujours comme un garçon souriant et avenant, il avait beaucoup d'affection pour sa mère même si cette dernière pouvait tenir des propos et des gestes violent envers lui.

Même si Lucinda ne reçut aucune éducation académique, sa mère lui avait légué quelques livres et apprit quelques sorts, ainsi, elle pouvait à son tour, enseigner ce savoir à son fils. C'est de cette manière que l'enfant compris qu'il était lui aussi un sorcier. Son grand père ne voyait pas d'un bon oeil "l’apprentissage" de son petit fils. Pour lui, c'est toute cette magie noir qui conduit sa femme à la mort et sa fille à la folie. De nombreuses disputes éclatèrent à ce sujet, au point que le vieille homme finisse par refuser toute forme de magie de la part de l'enfant. Le temps passa, William grandit, déchiré entre l'affection et le respect qu'il avait pour son grand père, et l'étrange fascination qu'il avait découvert grâce à sa mère. Il n'usa jamais de magie en présence du vieille homme, attendant le soir pour aller discrètement lire et relire les vieux grimoires qui l'intriguaient tellement.

Plus les années passaient, et plus l'état de sa mère déclinait, a tel point que ses crises devenaient ingérable. William dus vivre en apprenant à faire face à cet état de folie devenus presque quotidien... Jusqu'au jour ou, par désespoir et par fatigue, après avoir une énième fois laissé sa démence s'en prendre à son fils, Lucinda ce donna la mort. William la retrouva pendu dans la chambre, la veille de son dixième anniversaire. L'incident le marqua profondément, il entra dans un profond mutisme qui dura presque un an, jusqu’à ce qu'il reçoive la même lettre que sa mère, des années auparavant. Cette fois ci, son grand père, trop vieux et accablé, pris la décision de l'envoyer à Poudlard, évitant ainsi de répété l'erreur de sa femme.

Son intégration au sein de l'école transforma littéralement le garçon. Il découvri un monde qu'il ne connaissait qu'a travers les livres, ce retrouva mêlé à des gens de toute âge et de tout rang. A cause de sa condition familial et de l'influence de sa mère et de sa grand mère, il fut discrètement surveillé la première année, ses professeurs lui firent bien comprendre que cette magie qu'il avait apprit était néfaste et interdite. William compris bien vite qu'il devait oublier ces pratiques et ce concentrer sur la véritable éducation que lui fournissait l'école. Il rejoignit la maison des Serpentard, s'y intégrant sans difficulté, avec même, une certaine aisance.

C'était un élève plutôt doué, il apprenait vite et ce montrait toujours curieux quelque soit la matière. Il ce démarqua notamment en Potions, devenus comme une véritable passion, ainsi qu'en Sortilège et Etude des runes. Il était apprécié de ses camarades ainsi que de ces professeurs, peu d'entre eu connaissaient son passé ainsi que les épreuves qu'il avait traversé. Le garçon restait souvent évasif et mystérieux à ce sujet, et cela même quand son grand père, et dernier membre de sa famille, rendit l'âme au cours de sa 16 ème année. Depuis lors, il vit seul et semble parfaitement gérer son indépendance. Ce retrouver seul si jeun lui octroya une maturité plus précoce, très vite il apprit comme évoluer dans la société, les subtilités et méthodes pour parvenir à survire dans ce monde. Même si son intégration à Poudlard freina sa fascination pour les art obscures, elle ne l’avait pourtant pas évincé.

Lentement, il ce replongea dans cette univers, restant secret et discret sur cette nouvelle distraction. Ce n'est qu'une fois son diplôme obtenus, loin de Poudlard, qu'il pus ce consacré un peu plus à ses nouvelles occupation. En retournant dans la vieille baraque qui lui servait autrefois de demeure, il retrouva et rassembla toutes les reliques et grimoire ayant appartenus à sa défunte mère, et à sa grand mère avant elle. Il savait qu'il ne pouvait pas rester ici, cet endroit sentait la magie noir à des kilomètres à la ronde... Empaquetant le peu de bien qu'il avait, il quitta les lieux définitivement après avoir mis le feux à l'édifice. Personne ne ce préoccuperait d'une vieille maison à l'abandon ayant appartenu à un vieux fou et sa fille...

Les première années, William voyagea beaucoup à travers le continent. Il était devenus l’apprenti d'un vieil apothicaire, l'homme avait visiblement connus sa grand mère, amis d'enfance ou quelque chose dans ce genre là.. Les mêmes pratiques, la même idéologie.. Bien qu'un peu sombre et bourru, c'était un excellent Apothicaire, il aurait même suivie des études de Medicomage. Il emmena William à travers les pays, lui enseignant son savoir des plantes et autres élément médicinal utiles à tout bon Apothicaire.. Mais il lui apprit aussi comment ruser s'il ne voulait pas attirer le regard du ministère et des Aurors avec sa deuxième vocation. Tout est une question d'apparence et de discrétion.

C'est en voyageant dans les pays les plus à l'est qu'il put parfaire ses connaissances en magie noir. Étrangement ces pays semblaient moins réticent quand à cette pratique, il parait même qu'elle est enseigné à Durmstrang, une autre école. William s'est toujours dis qu'il aurait adoré y étudier.. C'est dans ces pays froid et rude qu'il fit l’acquisition de ses premiers objets de magie noir. Il comprit vite que le plus gros problèmes des propriétaires de ce genre d'objet était simplement leurs stockage. Ils ne pouvaient ce permettre un scandale si par malheurs on retrouvait l'un de ces bibelots dans leurs salons.. Mais l’orgueil et la vanité leurs interdit de s'en débarrasser, ou de les vendre.. Alors pourquoi ne pas simplement les mettre en sécurité quelque part? C'est ainsi qu'il débuta sa carrière de receleur.

Il vécu plus de trois ans dans ces pays reculés, voyagent entre la Roumanie, la Bulgarie et la Hongrie. La vie qu'il y menait lui convenait, de part son métier, il avait pus rencontrer des gens influents et absolument fascinant selon lui, mais avec le temps, le climat politique en Europe s’assombrissait. Chez les Moldu principalement, mais une ombre planait aussi sur le monde des sorciers, ce n'était peut être qu'infime, mais William était certain qu'elle finirait elle aussi par s'accroître, tout comme le crépuscule laisse place à la nuit. Ce n'était qu'une question de temps.

Puis, la guerre éclata, même si les sorciers n'étaient pas forcément la cible principale de la haine et de la colère, ils n'en étaient pas moins des victimes. La vie dans l'Est était devenus palpitante, d'ailleurs la guerre profita grandement à William, par contrat, tout client trouvant la mort voyait ses objets lui être légués. C'est donc avec les poches bien remplie qu'il retourna au pays, son pays natal, l'Angleterre. Là bas, il s’installa dans un petit village sorcier, y ouvrant une boutique d'Apothicaire, et faisant l’acquisition d'une petite maisonnette à la lisière d'un bois abritant un vieux cimetière à l'abandon. La nostalgie surement... Et puis ce cimetière lui était bien utile.. Maintenant qu'il était revenus en Angleterre, William était parfaitement conscient qu'il devait ce montrer subtil, discret et vigilent. Les Auror ce feraient une joie de lui tomber dessus...

Depuis lors, il vit parmis ses confrères sorciers, non loin de la prestigieuse école de magie. Même si sa vie n'est plus aussi trépidante, il a le pressentiment que les choses ne resterons pas ainsi..
Un peu de patience.. il semblerait que les ennuies arrivent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Marshall
avatar
Apothicaire
Apothicaire

Date d'inscription : 06/01/2014
Messages : 291

MessageSujet: Re: William Marshall   Jeu 9 Jan - 19:24

Voila pour dire que je pense que j'ai fini o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salem Lambertson
avatar
Auror
Auror

Date d'inscription : 09/12/2013
Messages : 145

MessageSujet: Re: William Marshall   Jeu 9 Jan - 20:48






Bonjour, je suis Salem Lambertson, responsable du groupe Sorcier et également de votre validation.

Re-bienvenue dans la communauté. N'oublie pas qu'avant la seconde guerre, voyager revint (très) cher et c'est encore le cas en 1942... En plus c'est le bordel dehors. o/ Je sais qu'il y a les porteloins et la poudre de cheminette, mais elle ne s'étend pas jusqu'à d'autres pays.




Encore toi è.é et en plus en mage noir... Je sens que ça va faire mal. On parlera d'un lien, vu que tu étais à Serpentard. Huhu. Bon tu connais la site, rempli ton profil et va faire ta fiche ! Et plus vite que ça !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Marshall
avatar
Apothicaire
Apothicaire

Date d'inscription : 06/01/2014
Messages : 291

MessageSujet: Re: William Marshall   Jeu 9 Jan - 20:59

Merci mon bon ami tu es bien brave o/
Et puis pour les voyages heu.. je voyais plus un genre de long pèlerinage a pied quoi. C'est pas un touriste qui prend le train c'est un gueux qui rôde dans les forets et qui mange des écureuils. //BUS//

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Marshall
avatar
Apothicaire
Apothicaire

Date d'inscription : 06/01/2014
Messages : 291

MessageSujet: Re: William Marshall   Dim 22 Mar - 20:48

Mise à jour 43-44
Tout changé /o/

Edit Lyrah : Vu <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
William Marshall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Département de l'immigration :: Contrôle des papiers :: Fiches validées-
Sauter vers: