Partagez | 
 

 [Mi-Décembre] Meurtre au potager [Marius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: [Mi-Décembre] Meurtre au potager [Marius]   Sam 18 Jan - 12:55

Une semaine. Une semaine avant les vacances de Noël et toujours rien. Eliott ne lui avait toujours pas reparlé de la discussion. Est-ce qu’il réfléchissait encore ? Est-ce qu’il cherchait comment lui dire que c’était finit ? Qu’il ne pouvait plus être ami avec elle ? Aeris n’en savait rien et commençait vraiment à péter un plomb à l’intérieur. Car bien entendu, elle ne montrait rien de son impatience à l’extérieur, ce serait mal venu de sa part vu qu’elle lui avait dit de prendre tout le temps dont il aurait besoin. Cependant, Aeris ne s’était pas attendu à que se soit si long ! Il allait prendre les vacances pour réfléchir encore plus… deux semaines de plus à attendre et ils seraient sûrement séparé, car Aeris doutait fortement que cette année elle fête Noël et le Nouvel An avec lui et sa famille. Elle donna un coup de pied dans une pierre d’un coup de rage, puis repris sa marche.

Aeris marchait au milieu de la neige dans le parc de Poudlard. Elle se dirigeait vers le Jardin Potager où elle avait rendez-vous. Malheureusement pas avec Eliott. Maintenant leur relation était étrange et elle savait bien que ça se voyait, puisqu’ils étaient plus séparés qu’avant et en plus plusieurs n’arrêtaient pas de leur jeter des coups d’œil d’incompréhension. Mais Aeris prenait sur elle et ne disait rien, faisant comme si de rien n’était. Encore en cours ça allait, ils avaient un peu prés la même relation, mais dès que les cours étaient terminés, une grande gêne apparaissait à nouveau. Il devait encore être chamboulé, ne sachant plus trop comment réagir. Aeris essayait alors de faire comme d’habitude, mais elle commençait à saturée et à trop contenir ses émotions. Marius avait bien remarqué et avait essayé de faire parler sa petite protégée sans succès. Jusqu’à hier…  Hier après-midi, Aeris et Eliott devait réviser ensemble, mais il n’était pas venu. Elle avait du réviser toute seule dans la grande-salle sans trop de succès et elle n’avait eu aucune nouvelle de lui. Du coup, en début de soirée ne tenant plus, Aeris avait laissé un petit mot à Marius dans son bureau lui donnant rendez-vous demain après-midi après les cours dans le Jardin Potager. Etant comme lui de rendez-vous, mais peu de personne allait là-bas à cette heure-ci et c’est justement ce que recherchait Aeris : un endroit tranquille où personne n’interviendrait.

C’est pour cette raison qu’elle se trouvait maintenant à quelques mètres du jardin recouvert de neige. Aeris était bien emmitouflée dans sa cape et son écharpe de Gryffondor, mais la jeune fille n’avait pas froid. Elle bouillonnait de l’intérieur. Son impatience reprenait le dessus et elle ne savait plus quoi faire. Elle n’était pas sûre de pouvoir tenir encore longtemps dans cette situation. En plus, elle avait déjà acheté les cadeaux de Noël pour Eliott ! Elle avait toujours été en avance pour ces choses là, mais là… elle se demandait si elle n’aurait pas du s’abstenir. Non vraiment, elle était perdue. Ce qui l’énerva encore plus et alors qu’elle entrait dans le jardin potager, elle vit une pelle à côté des vieilles citrouilles… Elle ne réfléchit pas sur le moment. Tant pis s’il y avait des conséquences, elle avait de se défouler, de tout évacuer. Aeris prit donc la pelle et commença à frapper les citrouilles avec. Ce n’était pas des petits coups, les citrouilles se retrouvaient éventrées à plusieurs reprises. Elle arrivait à bien taper malgré sa vue qui se brouillait à cause des larmes qui montaient à ses yeux. Elle n’était même pas sûre que Marius puisse venir en plus. Ça se trouve, il avait un entraînement de prévu… Tant pis, au moins elle se serra défoulée en l’attendant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Mi-Décembre] Meurtre au potager [Marius]   Jeu 27 Mar - 17:56

    Marius entreprit de relire encore une fois la note abandonnée sur son bureau.

    « See you tomorrow afternoon at the pumpkin patch. Need to talk. »

    Depuis hier, il avait tout essayé pour croiser la jeune fille qui lui avait laissé le bref message, sans succès. Il était très inquiet, ça oui. Mais il ne pouvait pas se permettre de la demander à Dumbeldore… Et si elle voulait justement lui parler seulement en privé ? Ses camarades de classe sauraient et pourraient se poser des questions. Le vieux prof de vol n’avait pas vraiment grand-chose à faire à attendre derrière une porte de classe Gryffondor, il attirerait vraiment trop l'attention. Et puis si c’était grave, elle ne lui aurait pas demandé d’attendre jusqu’au lendemain après-midi, n’est-ce pas ? N’est-ce pas ?

    Marius fit une dernière grimace en enfonçant le morceau de parchemin au fond de sa poche. Il fit l’inventaire des possibilités : pénurie de chocogrenouilles ? Les Serpentards jouant les minables avec la maison Gryffondor et réciproquement ? Sa maman peut être tombée malade ? Des soucis en botanique ? Non, non… L’idée de manquer un jour de chocogrenouilles était néanmoins assez terrifiante et Marius pensa qu’emmener avec lui quelques sucreries et une bonne gourde de chocolat chaud donnerait peut être une solution au problème de la jeune Aeris, ou au moins un peu de réconfort. Il agita sans trop de conviction sa baguette et un tiroir de son bureau s’ouvrit pour découvrir une réserve dodue de friandises dont il remplit ses poches. Sa cape vint s’envelopper autour de ses épaules, s’ajoutant au dessus d’un épais pull en laine.

    « Allez mon vieux, haut les cœurs ! »

    Il fallait être fort et souriant pour Aeris ! Comment lui venir en aide sinon ? Qui aimerait voir arriver un ami avec une tête d’enterrement lorsque l’on demandait son secours ? Marius inspira l’air à plein poumons et serra les poings. Ses lèvres se tendirent alors sur un sourire radieux et il sentit la confiance lui revenir. Pense à elle, se dit-il. Il saisit alors sa gourde et rentra sa baguette dans un creux de sa cape avant de se mettre en route.

    Dehors tout paraissait immobilisé par le poids de la neige. Marius se fit joyeusement la réflexion qu’au moins, Aeris serait bientôt en vacances et qu’elle pourrait en profiter pour calmer ses peines et revoir sa mère. Il se rappelait combien il attendait Noël lorsqu’il était encore étudiant à Poudlard : retourner en Irlande, embrasser sa maman, serrer son père contre lui, respirer l’odeur de la maison… Tant de choses qu’il avait tant désiré et désirait encore à l’approche des fêtes. La neige sous ses pieds était épaisse et Marius se sentait s’enfoncer de quelques centimètres vers le sol à chaque pas. Au loin, les haies qui entouraient le jardin potager commençaient à se profiler. Marius continua sa marche tout en cherchant des yeux la silhouette d’une certaine Gryffondor. Lorsque son regard se posa sur elle cependant, il s’arrêta net.

    « Mais qu’est-ce que ?.. »

    A une trentaine de mètres devant lui, une jeune fille aux cheveux bruns s’agitait en tenant à bouts de bras une sorte de grand bâton qu’il ne reconnu pas tout de suite comme étant en fait une pelle. Elle l’abattait à grands coups furieux sur les citrouilles abandonnées dans le jardin. Aeris. Aeris était entrain de régler violemment le compte d’une troupe de cucurbitacées.

    « Mais ?.. Aeris ! »

    Rapidement, Marius se remit en marche.

    « Aeris !! »

    Il manqua se glisser et de finir les fesses dans la neige dans sa précipitation ; sa jambe droite le trahissait un peu. Il continua néanmoins sa course jusqu’à la jeune Gryffondor, et saisit son poignet lorsqu’il se leva à nouveau vers le ciel pour écraser la face de la malheureuse citrouille.

    « Qu’est ce qu’il te prend ? Tu veux nous faire tuer par Virgile ou quoi ? »

    Le professeur posa deux yeux ronds sur l’élève et lui prit l’instrument de torture des mains. Il comprit alors à ses yeux rouges et à ses joues trempées qu’elle était entrain de pleurer. Une vraie petite madeleine debout devant lui, hoquetante, peinant à respirer.

    « Aeris ?.. » demanda-t-il alors d’une voix mal assurée, sa main crispée sur son poignet.

    Il jeta la pelle au sol et essuya ses larmes avec un pan de sa manche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Mi-Décembre] Meurtre au potager [Marius]   Lun 31 Mar - 10:16



Meurtre au potager



Une. Deux. Trois. Bientôt quatre citrouilles complètement éventrées à coup de pelle. A chaque coup, les larmes s’écoulaient sur les joues de la jeune Gryffondor. C’était un bon défouloir, mais elle ne se sentait toujours pas mieux. L’énervement, la culpabilité, la douleur et la tristesse étaient toujours là. Aeris allait asséner un nouveau coup sur la pauvre citrouille lorsqu’une main bloqua son poignet et son mouvement. Marius. Elle ne l’avait pas entendu l’appeler tellement elle était centrée sur elle-même, son action et sa douleur. Elle resta figée sur place, les yeux fixés sur la scène du crime tout en écoutant ce que lui disait Marius. Un vrai carnage… En effet, Virgile avait de grande chance de venir lui faire la peau à coup de pelle. Mais Aeris n’en avait que faire. Il n’y avait qu’Eliott et la peur de le perdre qui la préoccupait. Elle leva alors la tête vers le visage de son protecteur et elle sentie que les larmes coulaient un peu plus sur ses joues.

« Je… El… »

Aeris essayait de parler, mais c’était beaucoup trop tôt. Rien ne sortait de sa bouche à part de faibles sons qui ne tardèrent pas à se transformer en petits sanglots. Elle le laissa lui retirer la pelle des mains et essayait d’essuyer ses larmes, mais elles affluaient de plus en plus. Elle ne pouvait plus se retenir. Elle devait évacuer tout ce qu’elle avait refoulé jusqu’à présent. C’est donc sans prévenir qu’Aeris se jeta dans les bras de Marius, enfouit son visage et pleura comme une petite fille, sans retenue. Elle en avait besoin, ça lui ferrait du bien. Ça ne lui apporterait aucune solution à son problème, à sa douleur et à ses doutes, mais ça lui ferrait du bien psychologiquement et aussi pour ses nerfs. C’est qu’ils avaient bien morflés ces dernières semaines !

De bonnes longues minutes s’écoulèrent jusqu’à qu’Aeris arrive un peu à se calmer et à reprendre une respiration correcte. Elle finit par s’écarter un peu des bras de Marius et d’essuyer du revers de ses mains les quelques larmes restantes aux coins des yeux. Une vraie petite gamine sur le moment. Elle n’osait pas trop le regarder. C’était toujours un peu gênant pour elle de pleurer devant quelqu’un, même si elle était proche de la personne en question. Néanmoins, elle finit par bafouiller quelques timides petits mots.


« Je… Dé… Désolée pour ta cape. »

Elle s’excusait d’avoir mouillé sa cape de ses pleures. Aeris savait très bien qu’elle devait plutôt s’excuser de lui avoir sauté dans les bras et d’avoir pleurer sans explications, mais une chose à la fois.

Codage by Eliott for Aeris-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Mi-Décembre] Meurtre au potager [Marius]   Sam 21 Juin - 17:09

    Marius n'était pas trop sûr de ce qu'il devait faire, ni de ce qu'il aurait dû faire. Peut être que rester ici, tenir Aeris entre ses bras, caresser ses cheveux en la laissant pleurer tout en fixant l'horizon avec inquiétude était la seule possibilité, après tout. La pauvre petite pleurait à chaudes larmes contre lui, hoquetant et peinant à trouver du souffle entre deux éclats en pleurs. La scène était difficile à supporter pour lui : voir quelqu'un pleurer l'avait toujours mit dans tous ses états et il ravala la sensation désagréable lui indiquant qu'il allait, lui aussi, verser quelques larmes. Ca lui tordait le coeur, de voir la pauvre Aeris, une fille si gentille, si joyeuse, si pleine de vie, fondre en larme sans qu'il ne le comprenne. Il fixait le ciel blanc en espérant que cela passerait.

    Lorsque finalement, la respiration de l'élève entre ses bras se stabilisa, elle s'écarta de lui. Il se retrouva debout devant elle, bras pendants, un peu bête en se rappelant que son rôle devait normalement l'empêcher d'avoir ce genre de contacts avec les étudiantes. Il la regardait essuyer les derniers restes de ses larmes avec une expression peinée sur le visage. Il avait besoin d'une cigarette... et de chocolat chaud.

    « Je… Dé… Désolée pour ta cape. »

    « Tu-... Hein? » Marius la fixait d'un air perplexe, ne comprenant pas. « Oh. Je t'en prie, c'est pas grave tu sais... » A croire que sa voix normalement si forte s'enrouait.

    Il ne savait pas quoi faire et la regardait bêtement, droit comme un i devant elle. Ses cils étaient encore tout humides. Il ravala douloureusement sa salive, sourcils rapprochés, et secoua la tête de droite à gauche : les jeunes filles de son âge ne devraient pas avoir à pleurer comme ça.

    « Aeris... dans quel état on t'a mise? Qu'est ce qui est arrivé à ton sourire, hein? » murmura-t-il en essuyant avec son gant une larme qui lui avait échappé.

    Il soupira ; regarda autour de lui. L'endroit convenu pour le rendez vous n'était certainement pas le meilleur pour la réconforter. D'un autre côté, ils étaient seuls et peut être que le froid aiderait à lui remettre les idées en place. Il prit le poignet de la Gryffondor, la guidant jusqu'à la cloison du potager où ils pourraient s'appuyer.

    « Qui est l'infâme qui te fait pleurer comme ça? Je vais lui refaire le portrait, moi! » grognait-il en se battant pour ouvrir sa gourde de chocolat. Il adressa un nouveau regard à Aeris. Ce n'était peut être pas le moment de s'énerver... « Allez, bois un peu, ça te fera du bien... »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Mi-Décembre] Meurtre au potager [Marius]   Lun 23 Juin - 11:04



Meurtre au potager



Aeris rougit légèrement lorsque Marius essuya une petite larme qui lui avait échappé. Elle était un peu honteuse d’avoir pleuré de cette façon, même si elle ne pouvait plus se retenir et que ça faisait du bien de pouvoir enfin pleurer. Elle devrait en parler aussi et puis Marius ne la lâcherait pas tant qu’elle ne se serait pas expliquer. A le voir si attentionné, elle esquissa un petit sourire, tout en essuyant une dernière fois ses petits yeux et se laissa guider jusqu’à la cloison du potager. Là, elle s’y appuya et rit un petit peu lorsque Marius menaça de refaire le portrait à celui qui l’avait fait pleurer.

« Alors tu devrais me refaire le portrait, car tout est de ma faute. »

Gardant son petit sourire triste, Aeris accepta volontiers le chocolat. Il était tout chaud et délicieux ! Rien de tel qu’un bon chocolat chaud en hiver. Mais après quelques gorgées, un petit merci, elle regarda le sol enneigé.

« C’est Eliott… On s’est disputé… je… J’ai mal agit… »

Aeris lui raconta tout. Qu’elle venait enfin de raconter à Eliott son passé concernant son père et ses suspicions envers les Lambertson. Qu’elle avait préféré caché tout ça pour ne pas lui faire peur ou le mettre en danger, mais elle l’avait dit à Luna puis à Lian.

« Je voulais le lui dire aussi, mais je n’arrivais pas à trouver le bon moment et il a fallu qu’il me surprenne discutant de ça avec Luna… »

Du coup, la dispute s’était enclenchée comme quoi elle ne lui faisait pas confiance. Tout s’enchaîner jusqu’au ‘j’ai besoin de temps pour réfléchir’. Et voilà des semaines qu’ils ne se parlaient presque plus et ne se voyaient qu’en cours. Elle savait déjà qu’elle passerait les vacances à Poudlard. Elle espérait juste qu’elle récupérerait son meilleur ami, mais plus le temps passé, plus elle avait l’impression qu’elle avait tout détruit.

« J’ai tout fichu en l’air, il ne voudra plus qu’on soit ami… je… j’ai perdu mon meilleur ami Marius et… et en plus de tout ça, je n’ai plus de nouvelles de maman… Je vais finir toute seule. C’est le karma, je l’ai sûrement mérité. »

Avec ces dernières phrases, la peur et les larmes étaient remontées une nouvelles fois à la surface, la faisant de nouveau pleurer.

Codage by Eliott for Aeris-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mi-Décembre] Meurtre au potager [Marius]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le Chaudron Baveur :: Rp Abandonnés-
Sauter vers: