Partagez | 
 

 Megan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tom Marvolo Riddle
avatar
Fondateur  Etudiant de Serpentard
Fondateur
Etudiant de Serpentard


Date d'inscription : 12/06/2010
Messages : 858

MessageSujet: Megan   Sam 15 Mar - 22:09

Megan est née en 1892 dans le manoir familial des Hall, en Ecosse. Ses parents furent ravis d’avoir enfin une descendance. Dès sa plus tendre enfance, elle baigna dans l’univers de la magie et de la magie noire. Pour elle, c’était le quotidien et c’était tout à fait normal.
Comme tout sorcier, Megan entra à Poudlard à ses 11 ans. Néanmoins, elle ne pu apprécier très longtemps son innocence et sa jeunesse, car lorsqu’elle rentra chez elle pour les vacances de Noël, le manoir fut attaqué par deux aurors. Ses parents ont été prit à utiliser la magie noire et à tuer une personne quelques jours auparavant, ce qui explique l’attaque dans le but de les arrêter. Sauf que les parents de Megan se défendirent. Juste avant d’engager le combat, sa mère eut le temps de la cacher au grenier, mais elle n'eut pas le temps de refermer complètement la trappe. Résultat, Megan les vit mourir sous ses yeux. Les aurors ne la virent pas et elle échappa à la mort. Megan fut alors recueillie par une de ses tantes. Cette dernière s’occupa très bien d’elle et malgré la tragédie, Megan du retourner à Poudlard. Elle passa son année de justesse, étant trop traumatisée. D’ailleurs, elle le restera à vie, puisqu’elle revit la scène en cauchemar presque toutes les nuits. Malgré toutes ces années passées, cette plaie, cette blessure est encore présente et ne semble pas vouloir diminuer et encore moins la quitter.

En 1909, elle obtint ses ASPICS en métamorphose (matière dans laquelle elle a toujours excellé), en soins aux créatures magiques, en sortilèges et en DFCM. Quelques temps après elle réussit à devenir une animagi accomplie. Sa forme a été répertoriée au Ministère : celle d’un chat sauvage tigré aux yeux bleus. Pendant toutes ces années, elle partagea son temps entre ses stages pour devenir dresseuse de dragons et ses recherches pour se venger. Sauf qu’au fil du temps, ses recherches prirent plus d’ampleur et d’importance pour elle au point qu’elle a finit par mettre de côté sa carrière et se dédia entièrement à sa chasse à l’homme.

C’est en 1916, que Megan réussit à retrouver la trace des deux aurors. Ils étaient une nouvelle fois ensemble. Ne voulant pas se faire remarquer, elle décida de les attaquer séparément. Pour le premier, elle ne lui laissa même pas le plaisir de vivre une journée de plus et le tua sans aucune pitié à l’arme blanche. Elle n’a jamais payé pour ce crime ni même été soupçonnée, car elle fit en sorte que tout le monde croit qu’il était mort en guerre. En effet, étant au milieu de la Première guerre mondiale, personne n’a cherché plus loin. Il figurera dans la liste des innombrables victimes engendrées par cette guerre et se sera tout. Elle s’occupa ensuite du deuxième. Ce dernier fut plus long à attraper. Il réussit à lui échapper en se cachant dans une forêt non loin d’un champ de bataille. Comme ci ça pouvait le sauver. Elle le poursuivit et  alors qu’elle croyait enfin pouvoir assouvir sa vengeance, elle retrouva et vit l’auror devenir le repas de ce qui semblait être un vampire. Megan n’avait pas prévu ça. Sauf qu’au lieu de fuir ou d’avoir peur comme toute personne normalement constituée, elle se mit à lui crier dessus. Une vraie furie l’accusant de lui avoir volé sa vengeance en dévorant l’auror. Elle finit par agresser le vampire et engendra un combat. Une petite mage pas plus haute que trois pommes contre un vampire faisant deux têtes de plus et à la carrure impressionnante... Combien de chance avait-elle de lui faire la peau ? Pas beaucoup, surtout lorsqu’elle fut démunie de sa baguette magique et que le combat à l’arme blanche et à main nue devinrent sa seule chance de survie. Mais pour une raison lui étant totalement inconnue, le vampire ne la tua pas. Il la laissa presque pour morte au beau milieu de la forêt.

Cependant, Megan survécu. Une infirmière, appartenant au campement militaire situé non loin du champ de bataille, la sauva alors qu’elle rentrait au camp. Sans elle, elle serait morte. Megan fut redevable envers la jeune femme et ne partie que lorsqu’elle paya sa dette. Malheureusement pour la jeune mage, elle aurait mieux fait de rester auprès de sa sauveuse, car le retour à Londres fit entrer Megan dans un cercle vicieux. Sa vie n’avait plus aucun sens. Cette vengeance aurait du la libérer et apaiser son traumatisme, mais au lieu de ça, elle entra dans une phase pas très glorieuse de sa vie. Celle où son corps et son esprit se perdirent, pendant une année, dans les méandres et les déboires de la magie noire et des quartiers malfamés et peu recommandables de Londres. Elle ne réussit à en sortir que lorsqu’elle trouva un nouveau but à atteindre. Celui-ci apparu lors d’un soir d’hiver, dans une des tavernes mal famées où elle entendit parler d’un certain vampire prénommé Vlad. Intriguée, elle joua de sa présence pour récolter le plus d’informations possible et elle ne tarda pas longtemps à faire le rapprochement avec le vampire qui lui avait retiré sa vengeance. Dès cet instant, elle prit la décision de le retrouver par tous les moyens possibles et de lui faire payer ce qu’il lui avait doublement fait.

Bien entendu, Megan réussit. Elle était douée pour rechercher des informations et des personnes. Certes, elle mit un certain temps, mais en 1919, elle le rencontra pour la deuxième fois. Une rencontre tout aussi mauvaise que la première, voir pire. Megan n’ayant toujours pas digéré d’avoir manqué sa vengeance, elle n’y alla pas de main morte. De plus, elle le rendit coupable d’être tombée dans un très mauvais et malsain cercle vicieux, car selon elle,  rien de tout ça ne serait arrivé s’il ne lui avait pas piqué l’auror. Cette fois-ci, le combat fut plus équitable, mais il termina de façon beaucoup plus sombre, car c’est en cette nuit de lune rousse (phénomène d’optique lors d’une éclipse de lune) qu’elle fut transformée en vampire.

Megan eut besoin d’énormément de temps pour accepter, assimiler et comprendre ce qu’était d’être vampire. Une nouvelle fois, elle du faire face à cette difficulté toute seule. En battante qu’elle était, elle ne se laissa pas vaincre et apprit à vivre avec. Au fil du temps, elle finit même par y trouver des avantages et à y prendre goût, même un peu trop. Elle en profita même pour traquer quelques aurors, mais aussi un certain vampire. S’ensuivit de nouveaux combats, mais également pas mal de flirts. Jamais plus loin, même si l’envie était là. Néanmoins, ses méfaits envers les derniers aurors l’a rattrapa. Heureusement que sa forme d’animagi lui permit d’éviter d’être prise en flagrant délie et ainsi éviter quelques séjours à Azkaban.
Mais avec en plus l’arrivée de la seconde guerre mondiale, Megan jugea plus prudent de faire profil bas. C’est ainsi qu’elle décida de reprendre ses stages pour pouvoir se consacrer au métier qu’elle avait toujours voulu faire : celui de dresseuse de dragon. Pour cela, elle retourna au domaine familial, lança son affaire qui ne tarda pas à bien marcher et c’est encore le cas aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://felixdix-neuf.forumactif.org
 
Megan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Le Chaudron Baveur :: Poubelle :: Poubelle administrative-
Sauter vers: