Partagez | 
 

 Mars 1944 | Je te vois | PV Terry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amon Wragge
avatar
Etudiant de Serdaigle
Etudiant de Serdaigle

Date d'inscription : 31/07/2016
Messages : 26

MessageSujet: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Dim 11 Déc - 19:22

Amon était assis. Il prenait son mal en patience et jetait un regard inquiet toutes les une minute trente vers l'entrée de la salle commune des Serpentard. On l'avait par plusieurs fois surpris, mais à chaque fois le Serdaigle se terra au fond du cachot, se dérobant ainsi aux curieux qui s'approchaient un peu trop. Bref, cela faisait bien une heure que le jeune homme attendait quelqu'un et il commençait à désespérer d'en être réduit à ça.

Il croisa les bras et fixa un moment le sol pavé glacé. Il pourrait s'introduire dans la salle de cours et en dérober un peu ? NON, surtout pas ! C'est que malgré sa stupidité, il avait un certain honneur et son orgueil en prendrait un sacré coup s'il se contentait de subtiliser l'ingrédient. Une connaissance d'une connaissance lui avait soufflé qu'un certain Levy, Terrence Levy pour être plus précis, pouvait l'aider dans sa quête. Il ne connaissait pas cet avorton, mais quelque chose lui disait d'être gentil à son égard s'il voulait obtenir ce qu'il voulait, du sang de dragon, dont les puissantes propriétés ne pouvaient qu'améliorer son expérience. Même un petit échantillon lui aurait suffi, mais impossible de mettre la main dessus. Il en avait grandement besoin pour sa potion, si bien que cela tournait à l'obsession. Amon avait essayé d'aller voir l'apothicaire de Pré-au-Lard, cet espèce d'inferius, mais celui-ci lui avait fait une telle frayeur, qu'il n'osait l'affronter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Levy
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 523

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Mer 28 Déc - 3:05

À l'intérieur de la salle commune de Serpentard régnait l'habituelle agitation d'une journée à Poudlard. Dans un coin, des élèves faisaient mine d'étudier, mais passaient plus de temps à comparer la puissance de leur sort de catapultage, près de la grande baie vitrée donnant sur le lac, des première année essayaient d'attirer l'attention du calmar géant, un peu plus loin, près d'un des foyers, la préfète de Serpentard fronçait les sourcils suffisamment fort pour que les Gryffondor dans leur tour en tremblent d'effroi.

Et puis, il y avait Terrence Levy, assis sur une chaise droite, feuilletant lentement un manuel d'histoire de la magie. Il en tournait les pages à un rythme aussi régulier qu'assommant depuis plus d'une heure lorsqu'il retira ses lunettes de lecture et les glissa dans une poche avant de refermer le livre et de le faire disparaître dans une autre poche. Il rajusta son nœud-papillon, boutonna sa robe et s'en fut.

En moins d'une minute trente-six secondes, il franchissait la porte de la salle commune pour retrouver l'air frais des cachots, sans saluer personne. Il avait un informateur à rencontrer dans la tour nord et il lui fallait très exactement 16 minutes pour s'y rendre. Après quoi, il passerait par la grande salle pour déposer un certain objet dans la main d'un certain Poufsouffle et repartirait en direction de la salle de classe de potions, où il avait à parler au professeur. Enfin, bien sûr, il devrait se rendre à son entraînement de Serpentard, un match allant avoir lieu dans les jours suivants.

Pour l'heure, il marchait calmement vers son premier rendez-vous de la journée et ne s'arrêta pas devant la cachette du Serdaigle, qui le guettait dans le noir.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profmalva.tumblr.com/
Amon Wragge
avatar
Etudiant de Serdaigle
Etudiant de Serdaigle

Date d'inscription : 31/07/2016
Messages : 26

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Mer 28 Déc - 12:57

Amon soupirait encore et encore, il faisait froid et l'idée de faire un feu à l'aide de la magie l'aurait finalement convaincu s'il n'avait pas aperçu l'avorton lui passait devant le nez... Bondissant comme un possédé, le serdaigle surgit de sa cachette pour le rattraper avant qu'il ne le regrette et posa sa main droite sur son épaule droite pour l'arrêter.

- Tu dois être Levy si je m'abuse ?!

Sans plus attendre, il le contourna pour lui faire volte-face et le détailla de la tête au pied quelque peu mitigé. Oui, oui, c'était bien lui. Bien qu'il n'était pas des plus avenants avec son regard de crapaud, mais le serdaigle, tatillon comme il l'était, devait reconnaître qu'il avait un certain style. Toutefois, il se contenta de garder ça pour lui.

- Ne traînons pas ici, à la vue de tous... Avait-il dit tout en l'entraînant brusquement à l'écart, dans une autre cellule vide.

Il jeta des regards partout, de crainte d'être surpris par le concierge Berkeley. Pas spécialement méchant la première fois... Mais après une énième bêtise, qui sait quelle punition le pauvre Wragge allait récolter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Levy
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 523

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Jeu 29 Déc - 3:49

Le Serdaigle avait été rapide, et la surprise de soudain se sentir attrapé par l'épaule droite fit se raidir Terrence Levy. Avant même que le Serdaigle ait fini de prononcer sa phrase, celui-ci se retrouvait dans la ligne de mire d'une baguette de 23 cm en bois de charme.

Heureusement pour tous les deux, la baguette ne demeura pas menaçante plus de quelques secondes, Terrence réalisant bien vite qu'il n'était pas sous attaque. Mieux valait être toujours sur ses gardes à Poudlard, si on ne voulait pas finir à l'infirmerie, surtout à quelques jours d'un match. Toutes les équipes ne jouaient pas honnêtement, et Serpentard n'était pas en reste, bien évidemment. Terry, comme la majorité des élèves avec une tête sur les épaules ou un bon instinct de survie, l'avait vite compris.

Il adressa un sourire poli au Serdaigle, dont le visage ne lui était pas étranger, mais pas familier non plus. L'autre le jugeait apparemment du regard, le jeune Serpentard n'en avait cure. Il se savait des plus présentables et usait souvent de sa jeunesse pour passer inaperçu. Jusqu'à présent, ça avait plutôt bien servi ses affaires.

« Levy, c'est ma soeur, on m'appelle plutôt Terrence. » Il n'ajouta rien, l'élève de sixième année le traînant déjà de force hors du corridor. Terry n'apprécia guère le traitement, mais si l'autre le cherchait, il devait y avoir une bonne raison, et le cadet des Levy était curieux de connaître cette cause. Peut-être y avait-il un profit à tirer de la situation? Il suivit le Serdaigle à l'abri des regards, dans une cellule vide.

Bras croisés, il se permit à son tour de toiser celui qui ne le dépassait que de quelques centimètres.

« En quoi puis-je t'être utile? »

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profmalva.tumblr.com/
Amon Wragge
avatar
Etudiant de Serdaigle
Etudiant de Serdaigle

Date d'inscription : 31/07/2016
Messages : 26

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Jeu 29 Déc - 13:02

Son amulette qu'il portait à son cou avait soudainement brillé d'une couleur rouge vive. L'apparition de la baguette avait incité le jeune serdaigle a reculé rapidement d'un pas en arrière.

- Doucemeeeent avec ta baguette, il ne manquerait plus que je me prenne un sort en pleine face ! Tu t'attendais à voir quoi ? Un troll ?!


Fort heureusement, le serpentard avait rapidement rangé sa baguette et la lueur s'estompa. Amon était tellement surpris par une telle réaction qu'il continua de le fixer avec des yeux ronds pendant les cinq minutes qui suivirent, puis secoua la tête pour reprendre ses esprits

- Ah oui, Terrence. C'est bien ça. Tu te souviens peut-être de moi. L'année dernière j'étais dans l'équipe de Serdaigle en tant que poursuiveur. Enfin, je ne suis pas resté trop longtemps...

En tant qu'ancien joueur de Quidditch, Amon avait été plutôt bon, bien que impulsif et imprudent, mais sa période de jeu fut assez courte du fait d'une expérience désastreuse avec son balai qui le confina à l'infirmerie pendant un certain temps. Il croisa les bras, un peu agacé d'avoir été l'objet de menace, même pendant quelques secondes. Le serdaigle devait rester sur ses gardes vu les réflexes que le serpentard avait, mais il n'était sûrement pas là pour en découdre.  

- Je ne connais pas trop ta soeur, tout ce que je sais, c'est que c'est une pimbêche et qu'il vaudrait mieux éviter, enfin c'est ce qu'on m'a dit... Sans vouloir te vexer. Dit-il en haussant les épaules.

Amon s'écarta un moment de son interlocuteur pour jeter des coups d'oeil inquiets à l'extérieur de la cellule.

- Est-ce que tu as croisé Berkeley ? J'espère qu'il n'est pas en train de me chercher... Je ne sais pas trop ce que j'ai pu faire pour le fâcher récemment.

Le concierge l'avait en grippe depuis une semaine et Wragge faisait tout pour l'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Levy
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 523

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Ven 30 Déc - 6:16

Quand les deux élèves eurent fini de se jauger du regard, le marchandage put réellement commencer. Terrence aimait cet instant de flottement, quand les hostilités n'étaient pas encore ouvertes, mais que les deux négociateurs mesuraient la valeur de ce qu'ils avaient à offrir. L'argent n'étant pas une préoccupation pour le cadet des Levy, celui-ci se souciait avant tout des avantages sociaux ou relationnels qu'il pouvait obtenir.

Lorsque l'autre fit valoir leur intérêt commun pour le Quidditch, Terrence pencha la tête légèrement... et regretta un peu de n'avoir pas mis ses lunettes. Sa myopie s'aggravait-elle à ce point qu'il ne reconnaissait plus des adversaires qu'il avait affrontés sur le terrain? Pendant un match, bien sûr, il gardait les yeux fixés sur les balles et non sur les joueurs, mais l'oubli pouvait lui coûter cher dans ce début de transaction.

Il attendit que le Serdaigle jouât sa première carte, ce qui ne tarda pas. La forme qu'elle prit fit sourire Terrence. Il leva une main, faisant signe à son vis-à-vis qu'il n'y avait aucune offense.

« Ça, pour une pimbêche, c'en est une, c'est sûr. Et ce n'est pas parce que c'est ma soeur que je dis ça... »

L'action suivante de son futur client lui en apprit beaucoup plus, et de plus intéressant. Il porta la main droite à son noeud papillon, qui avait été déplacé par le mouvement brusque un peu plus tôt, et le réajusta.

« À cette heure-ci, il est sans doute en train de courir après Tom O'Donnell et Jerry Stevens quelque part dans l'aile est. Ils avaient prévu lâcher une bombe puante près de la bibliothèque. »

Voilà qui allait donner un aperçu de la marchandise au Serdaigle et l'inciterait peut-être à ouvrir davantage son jeu.

« Je ne m'en inquiéterais pas pour la prochaine heure, à ta place, mais je redoublerais de prudence pour les deux ou trois prochains jours. Ce bon vieux Herbert risque d'avoir une humeur de chien. »

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profmalva.tumblr.com/
Amon Wragge
avatar
Etudiant de Serdaigle
Etudiant de Serdaigle

Date d'inscription : 31/07/2016
Messages : 26

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Ven 30 Déc - 19:25

Le "petit" serpentard ne semblait pas se souvenir de lui en tant que joueur de Quidditch. Tant pis, Wragge n’insista pas plus. Ce n'était pas comme si lui se souvenait de tous les noms et visages de l'école, même s'il prétendait avoir bonne mémoire.

- Oh, tu n'essayes même pas de défendre ta sœur ?


Une fois encore, Amon était surpris et n'avait pu empêcher sa curiosité de prendre le dessus. En tant qu'enfant unique, le jeune sorcier avait plus d'une fois souhaité d'avoir un petit frère ou une petite sœur, mais sa mère n'était plus et son père ne s'en était jamais vraiment remis de cette tragique perte. Sa tante aussi n'avait pas d'enfant, elle disait qu'il était comme le sien et que cela la comblait entièrement. Amon n'avait trouvé rien à redire à ce sujet, à la fois heureux et désolé d'être un fardeau. Sa crainte avait rapidement vacillé vers la tristesse et il poursuivit sans conviction :

- C'est donc vrai... C'est une pimbêche.

Cependant, en apprenant que Berkeley avait d'autres chats à fouetter pour l'heure, le sorcier retrouva rapidement le moral.

- Tom O'Donnell et Jerry Stevens ? Ce duo d'amateurs... Vaut mieux que Berkely court après eux, ils ne feront pas long feu, mais ça sera suffisant pour moi. C'est un vieux tenace, il faut que je reste sur mes gardes... M'étonne pas qu'il a été tireur d'élite.

Le serdaigle réajusta les manches de sa robe de sorcier avec un large sourire. Il aurait presque lâché un rire en les imaginant se faire prendre de façon cocasse, mais reprit rapidement son sérieux en croisant le regard de son interlocuteur.

- Merci pour l'information ! Je tâcherai d'éviter la bibliothèque après... Bref, reprenons les affaires. Je crois savoir que tu t'entends bien avec l'apothicaire de Pré-au-Lard. Ai-je raison ?

Il grimaça en se remémorant le sinistre homme qui tenait la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Levy
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 523

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Sam 14 Jan - 23:12

À la première remarque du Serdaigle marquant son étonnement, Terrence prit le temps de la réflexion. Les fratries devaient-elles vraiment se serrer les coudes face à l'adversité? Sans doute, se dit-il, mais il en vint vite à une conclusion logique:

« Elizabeth n'a absolument pas besoin de son frère pour la défendre. »

Le potentiel client était déjà passé à un autre sujet. Terrence n'ajouta donc rien de plus. Il décroisa les bras et plongea la main droite dans sa poche, où elle alla feuilleter machinalement le carnet qui s'y trouvait. Le Serpentard y notait tout un tas de renseignements utiles sur ses camarades et sur les habitants du château en général. Il y notait aussi depuis plus d'un an quelques détails intéressants sur les clients de l'apothicairerie. Chose que son employeur aurait très certainement approuvé, pour l'esprit mercantile, et désapprouvé tout aussi fermement vu l'importance qu'il accordait à la discrétion de son commerce et de sa clientèle. Qu'à cela ne tienne, Terrence jugeait que ce qu'il découvrait sur autrui n'était jamais inutile et il se contentait de renforcer les sortilèges qui protégeait son précieux calepin.

Il approuva de la tête à la mention de l'incompétence de Tom et Jerry, mais garda son air sérieux. Les affaires le réclamaient.

« Je travaille pour lui de temps en temps. »

Terrence marqua une mini pause. Valait-il mieux ouvrir son jeu ou attendre que le client dévoile sa première carte? Le Serpentard choisit l'ouverture.

« Quelque chose que je puisse faire pour te rendre service? »

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profmalva.tumblr.com/
Amon Wragge
avatar
Etudiant de Serdaigle
Etudiant de Serdaigle

Date d'inscription : 31/07/2016
Messages : 26

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Lun 23 Jan - 16:04

- C'est vrai qu'elle semble suffisamment intimidante pour ne pas avoir d'aide.

Il acquiesça songeur en repensant à la demoiselle. Enfin, ce n'était là la raison de la rencontre entre un aigle et un serpent dans un recoin sombre des cachots. Amon croisa les bras et posa un regard inquisiteur sur son interlocuteur. Devait-il vraiment lui faire confiance ? Bien qu'il n'était pas très engageant physiquement, il semblait assez poli pour faire des affaires. Et puis, il ne connaissait personne d'autre qui pouvait lui rendre un tel service. Le professeur Slughorn serait très déçu s'il venait à voler en cours et l'étudiant n'était pas prêt à sacrifier des mois et des mois de sacrifice pour se faire connaître auprès de lui. Il faut dire que le serdaigle pouvait parfois se montrer aussi perfide qu'un serpentard.

- Avant tout, j'aimerai savoir ce qui t'intéresse ? Je veux dire... Pour la transaction vois-tu... L'or n'est pas dans ton intérêt vu la fortune de ta famille, je me trompe ?

Il décroisa les bras et prit une mine un peu agacé. Il ne savait pas trop  comment s'y prendre avec cet inconnu.

- Ce que cherche... C'est du sang de dragon. Je sais que cet apothicaire en a, mais il faudrait vraiment qu'il soigne son apparence, non vraiment... Il ferait peur à une goule !

Amon n'était pas prêt de re-franchir le pas de porte de la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Levy
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 523

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Lun 6 Fév - 3:55

Ce délicieux moment où s'entamaient vraiment les transactions. Terrence en avait les narines frémissantes de plaisir. Quelque chose qui ressemblait étrangement à l'effet d'un sortilège euphorisant se répandait toujours dans ses veines lors que des négociations s'ouvraient. Le plaisir du jeu, le plaisir de trouver exactement quel levier utiliser pour obtenir plus que ce qu'il donnait en échange. Terrence vivait pour cet instant.

Dans son esprit s'enclenchèrent aussitôt des milliers d'engrenages qui lui permirent de passer rapidement en revue ce qu'il savait de ce nouveau client, de ce qu'il pouvait en tirer et quelles cartes ils avaient en leur possession. Amon était reconnu dans l'école pour son excentricité. Terrence reconnaissait en lui un collègue expérimentateur, un inventeur peu doué certes, mais qui savait observer. Malgré tout, Amon avait gagné sa place dans l'équipe de Quidditch, ce qui ne faisait donc pas de lui un outsider comme d'autres dans l'école... Terrence l'avait déjà vu se prêter au même exercice que lui, prenant des notes dans un calepin tout en observant un camarade. Ce pouvait être une piste intéressante, mais Terry doutait sincèrement que le sens de l'observation d'Amon lui soit utile pour le moment pour faire pression ou user de chantage sur un autre élève. Ne pas trop ouvrir son jeu.

Il fit mine de réfléchir en frottant son index sur sa lèvre inférieure tandis que le Serdaigle précisait l'objet de la transaction.

« Je peux t'en apporter une dizaine de millilitres sans attirer l'attention, guère plus. En échange, Ta meilleure carte de l'école et des alentours pourrait m'intéresser. Ainsi que ses éventuelles mises à jour. »

Sa première offre était sur la table.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profmalva.tumblr.com/
Amon Wragge
avatar
Etudiant de Serdaigle
Etudiant de Serdaigle

Date d'inscription : 31/07/2016
Messages : 26

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Dim 19 Fév - 17:08

Les poils d’Amon s’hérissèrent lorsqu’il apprit le prix de la transaction. Qui avait-pu lâcher le morceau ?! Pas Earl, sûrement pas lui, ce camarde lui était bien trop fidèle pour qu’il n’envisage une pareille hérésie. C’était peut-être Wilford, ce satané Gyrffondor qui l’avait manipulé plus d’une fois… Amon avait été trop longtemps vaniteux pour s’en rendre compte, mais désormais tout était clair. Serrant les poings, il se retourna brièvement pour évacuer la rage qui bouillonnait en lui et souffla longuement tel un dragon fulminant. Le sentiment de contrariété se retrouva en arrière-plan et l’impression de se donner en spectacle en avant. Il se retourna vers son interlocuteur, une main derrière sa tête, montrant ainsi sa gêne.

Après réflexion, le serpentard ne connaissait pas l’avancée de ce projet et de ce fait, il était possible de le duper. Cela faisait presque deux ans que le rapace s’appliquait à explorer le château et son parc pour trouver des recoins qui avaient pu échapper à la plupart des étudiants. Grâce à quoi, il avait pu dénicher certains passages secrets qui lui avaient été d’une précieuse aide, notamment pour suivre Rigel Black sans qu’il ne s’en aperçoive. Amon en était fier, bien que la plupart auraient trouver lamentable l’utilité qu’il avait pu trouver à ces derniers… De plus, sa dernière carte Amon avait ensorcelé son dernier chef d’oeuvre, de façon à ce qu’aucun point d’intérêt ne soit visible sans avoir prononcer les bons mots “Le créateur a donné la magie à l'homme afin, qu'il puisse repousser l'effet fulgurant de ce qui survient. “ en Égyptien. Autant dire qu’il avait pris toutes les précautions nécessaires à ce qu’aucun ne profite de son travail, même Earl n’en savait rien. Mais non Amon, n’allait sûrement pas évoquer celle-ci, un essai antérieur devrait être amplement suffisant pour obtenir son précieux sang de dragon. Assez avancée, mais pas trop pour qu’il puisse garder une certaine exclusivité sur certains recoins. C’était déjà un immense cadeau à ses yeux...

Le serdaigle se racla la gorge. Même si ce plan pouvait marcher, il restait dégoûte de céder à cette transaction.

- Bien, je vais voir ce que je peux faire… Et comment as-tu appris ce que je faisais de mon temps libre ?!

Il soupçonnait le serpent de fouiner dans les affaires qui ne le regardaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Levy
avatar
Etudiant de Serpentard
Etudiant de Serpentard

Date d'inscription : 12/01/2014
Messages : 523

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Dim 26 Fév - 1:42

Visage neutre, apparemment indifférent au tourbillon de rage qui s'était soudain emparé de son nouveau client (Terrence admira la maîtrise dont celui-ci faisait preuve, elle aurait facilement pu duper de moins observateurs et lui-même n'en remarquait que le frémissement entre les deux sourcils et la crispation des poings), le Serpentard attendit patiemment qu'Amon décidât quelle valeur il attribuait à quelques millilitres de sang de dragon.

Apparemment beaucoup, reconnut Terrence lorsque le Serdaigle accepta sa première offre. Pas de négociations plus serrées, donc? Terrence en était un peu déçu, bien qu'il ressentit une grande satisfaction à obtenir cette carte. Le fait que son client céda si facilement à la première offre lui fit néanmoins se demander dans quelle mesure le Serdaigle allait tenter de le duper. Du moins, c'est ce que Terrence aurait fait à sa place. Un Levy restait un Levy : fort dur en affaires. Enfin, cela n'avait pas tant d'importance, il passerait un moment à valider la valeur de la carte et la revendrait à plus offrant. Il avait déjà en tête un client. Inutile de courir le risque personnel d'être surpris en possession d'un tel objet

« Que serait mon commerce si je donnais mes sources? » Il lui était déjà arrivé d'en vendre une, certes, mais encore avait-il fallu qu'on y mît le prix.

Il tendit la main pour sceller l'entente. « Dans trois jours, alcôve au vitrail de centaure dans la tour Ouest, je t'apporte 10 ml de sang de dragon pur d'excellente qualité. »

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profmalva.tumblr.com/
Amon Wragge
avatar
Etudiant de Serdaigle
Etudiant de Serdaigle

Date d'inscription : 31/07/2016
Messages : 26

MessageSujet: Re: Mars 1944 | Je te vois | PV Terry   Jeu 25 Mai - 19:12

Amon ne savait plus quoi penser de ce sale serpent. Il n'insista pas lorsque celui-ci répondit à sa question, car cela lui semblait être une perte de temps assez conséquente. Néanmoins quand celui-ci lui tendit la main pour conclure, il se raidit et lui offrit une poignée assez molle tout en plissant du nez. Il ne fallait pas renoncer, pas maintenant alors qu'il était si proche de son but.

- Très bien, je serais là. Se contenta t-il de dire d'une voix basse.

Le serdaigle espérait que celui-ci n'allait pas le rouler comme lui allait le faire. Enfin, ce n'était pas tout à fait comme ça qu'il voyait la chose, mais aux yeux des autres cela devait sans doute paraître malhonnête.

***

Trois jours passèrent et comme convenu l'élève bleu et argent était au point de rendez-vous. Dans sa sacoche, un parchemin de bonne facture sur lequel était dessiné avec soin une carte détaillant les lieux de l'école à l'encre bleue. Ce n'était pas sa plus belle, ni la plus instructive, mais il avait assez de contenance pour qu'il juge sa valeur plus que raisonnable dans cet échange. C'était l'une de ses premières ébauches qu'il avait pris le soin de remettre au propre. Elle commençait à dater, mais elle était largement exploitable à pour une quelconque amateur qui pensait avoir mis la main sur tous les secrets de Poudlard...

Après avoir réprimandé un énième bâillement, Amon s'était adossé contre l'un des murs. La pierre froide lui avait arraché un frisson au contact. Il s'était mis suffisamment à l'écart de vitraux, mais pas trop afin de ne pas subir les regards méfiants du centaure qui l'avait questionné sur sa présence persistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mars 1944 | Je te vois | PV Terry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis 1942 :: Poudlard :: Cachots et Sous-sols-
Sauter vers: